Comment injecter de la personnalité dans votre entreprise en ligne

La dernière désinscription de ma newsletter était accompagnée du commentaire suivant :

Je ne suis intéressé que par des informations bénéfiques à mon activité en ligne. Vos newsletters comportent parfois trop d’anecdotes inutiles, pas très professionnel tout ça.

Sympa…

Revenons sur le :

[…] pas très professionnel tout ça.

« Professionnel » signifie-t-il stérile et sans visage ? Non.

Mais alors… comment injecter de la personnalité dans son entreprise en ligne en restant pro ?

En tant que blogueuse, je mets une partie de ma vie personnelle au-devant de la scène.

Haydée-et-ses-amis-du-Japon-et-de-Honk-Hong-à-Tirana

Comme les rencontres faites sur mon parcours de nomade digital

Ces anecdotes sont habilement distillées au milieu de mes conseils professionnels. Et trouver un équilibre entre les deux est très difficile.

Mais à quel point devrais-je parler de moi ? Suis-je trop personnelle ?

La première année, mon blog ne parlait que de voyage et des leçons que j’en tirais.

Puis j’ai tout recommencé à zéro pour une vie d’entrepreneuse et réorienté le blog en fonction de cette évolution. Un exercice qui m’a demandé une grosse remise en question.

Cela fait un an maintenant que j’écris sur l’entrepreneuriat en voyage. Je partage mes expériences au fil d’articles donnant des clés à ceux qui souhaitent gagner leur liberté.

Et soyons honnêtes :

Combien me liraient si je ne montrais pas les dessous de la scène.

Ce qui amène une autre question…

Combien dévoilent l’envers du décor dans la réalisation de leur business ?

Trop peu à mon goût.

Prenons Tim Ferriss et son best-seller

À lire La semaine de 4 heures, tout semble lui avoir réussi du premier coup. Quoi de plus inspirant pour un profane.

Du coup, remonté à bloc vous décidez de vous lancer dans l’aventure.

Mais il ne vous prépare pas aux épreuves qui vous attendent. Ces étapes personnelles difficiles par lesquelles vous allez passer. Car il ne détaille pas sa propre lutte pour aller du point A au point Z.

Et pourtant, ce qui vous importe le plus est déjà de savoir comment parvenir au point B !

Vous croyez franchement qu’il n’a pas galéré pour en arriver là lui ?

Bien sûr que si.

Mais en vous dévoilant sa réussite, il ne s’est pas attardé sur la partie privée.

Il n’a pas montré sa véritable personnalité.

Divulguez une part de personnel pour enseigner davantage

Les entrepreneurs qui le font révèlent ainsi des étapes concrètes par lesquelles nous passons tous.

Une transparence toute à leur honneur.

Certains, comme John Lee Dumas ou Pat Flynn, font même un rapport mensuel de leur revenu.

Pat-&-Dumas

Sauf qu’ils atteignent des chiffres d’affaires astronomiques de 50 à 100 k€ par mois !

Et là… Malgré toutes les explications du monde, vous risquez de passer rapidement de l’inspiration à la frustration en vous disant :

Putain, je n’atteindrai jamais un tel niveau !

Ils auront beau vous détailler leurs méthodes et galères de leur entreprise en ligne, cela n’y changera rien.

Ces gars sont des tueurs. Faites donc un tour sur leur site si l’anglais ne vous fait pas peur.

Alors comment cela s’applique-t-il à vous

Avez-vous remarqué le point commun entre Dumas et Flynn ?

Ce sont des personnes.

Et vous, êtes-vous une marque ou une personne réelle ? Peu importe en fin de compte : et si vous étiez les deux ?

Montrez qui vous êtes réellement

Exposez vos valeurs, racontez votre histoire.

Vous êtes unique !

Si certains suivent régulièrement Travelplugin, au-delà du « lama qui crache », ils trouvent dans mon histoire quelque chose qui résonne avec eux.

Plus qu’un blog, les gens suivent une personnalité.

Véhiculer cette personnalité est l’une des raisons qui m’ont poussé à créer mon blog.

Ils ne cherchent pas un simple business ni le moins cher, mais une expérience et une relation privilégiée avec celui qui le créé.

Preuve que le professionnel se combine parfaitement au personnel. C’est même recommandé.

Affichez vos faiblesses

Qu’est-ce qui rend les humains intéressants ?

Chèvre-Chaud-embarrasséLeurs imperfections.

Les gens parfaits qui brillent de toute part emmerdent le monde.

Parlez du mauvais autant que du bon. Où serait votre crédibilité si vous ne dévoiliez qu’une part de vous-même ?

Ainsi, même fière de notre œuvre Chèvre Chaud pour vendre nos créations de contenu, j’avoue que nous sommes encore loin du compte.

Fidéliser la clientèle avec nos écrits, nous savons faire. Aller à la pêche aux clients est une autre histoire.

Monter un biz c’est bien, trouver des acheteurs, c’est mieux. Voilà notre prochain challenge.

En la jouant pro qui assure, je perds l’occasion :

  • De me remettre en question
  • D’apprendre de mes erreurs
  • D’enseigner les difficultés de ma démarche entrepreneuriale
  • De demander des solutions à des meilleurs que nous sur le Web
  • De trouver de nouveaux clients par l’intermédiaire de mes lecteurs ;)

Et si je maîtrisais tout, vous me prendriez pour une extraterrestre. Pas facile d’être accessible dans ces conditions.

Nous sommes humains bordel !

Jusqu’à quel point personnaliser votre entreprise en ligne?

Tout dépend de l’importance que vous accordez à l’avis des autres.

Qualifiez-moi de pas assez pro. Perso je m’en fous.

Jouez-la sérieux et investissez des milliers d’euros dans une belle « devanture » ou soyez brut et minimaliste, mais plein de caractère…

Vous aurez toujours autant de partisans que de détracteurs

Quoi que vous fassiez, un tiers des gens vous aimera et un tiers vous détestera. Le dernier tiers vous ignorera.

Alors à vous de trancher. Tout en gardant à l’esprit que :

L’apparence ne fait pas la compétence. Et la plupart des clients le savent.

Vous croyez qu'il crache du feu lui ?

Vous croyez qu’il crache du feu lui ?

Pensez simplement à rester pro.

Vous n’êtes pas là pour raconter vos humeurs ou vos carnets de voyage. Vous êtes là pour gagner votre vie.

Pour le reste c’est « freestyle ».

Mais souvenez-vous bien que plus vous montrez de personnalité plus vous devenez accessible.

Vous comprenez maintenant…

La froideur corporate ne fait vibrer personne

L’avenir du travail réside dans l’entreprise en ligne, j’en suis persuadée. Mais pas dans le vôtre si vous ne savez pas vous démarquer.

Combien de newsletters pros et d’articles impersonnels fleurissent sur la toile sans que personne ne les lise ? Trop !

Combien de lecteurs attendront les vôtres, impatients de savoir la dernière couille qui vous est tombée dessus ? Sûrement davantage.

Après 3 ans d’expérience, s’il y a bien une chose que je ne veux jamais perdre c’est cette personnalité qui me démarque des autres.

Des anecdotes rigolotes et futiles, il y aura encore sur le site. Les mécontents peuvent aller voir ailleurs. Le pro insipide ne manque pas sur le net.

Travelplugin est authentique, c’est ce qui lui donne sa chaleur humaine.

Nous sommes de vraies personnes

Nous sommes de vraies personnes

Envoyez-nous un mail, vous obtiendrez une réponse unique et sincère.

Voilà ce qui est important à nos yeux. Et je suis persuadée que mon lectorat grandissant est le résultat de cette authenticité.

Évidemment, être professionnel est indispensable, mais aujourd’hui ça ne suffit plus.

Alors, n’ayez pas peur d’étaler votre personnalité tout en sachant faire plaisir à vos clients.

Tout l’art réside dans ce fragile équilibre.

Haydée Bouscasse

,

44 Réponses à Comment injecter de la personnalité dans votre entreprise en ligne

  1. Fleurs originales 12 mai 2015 à 6 h 52 min #

    Très bon article, bon synthèse. Je tente moi même depuis peu, l’expérience de la personnalisation pour un de mes business en ligne. On avance à petits pas, prudemment, parce que je pense qu’il ne faut surtout pas se planter. Pourquoi ? Selon moi, faire du corporate et se planter, c’est pas grave, il suffit de recommencer. Mais personnaliser, et se planter, là c’est difficile de corriger le tir…. Pour le moment, je remarque aucune différence dans nos résultats, mais comme je le disais, on avance à petits pas. Je suis donc à 200% d’accord avec ta conclusion :… un fragile équilibre…

    • Haydée 12 mai 2015 à 11 h 09 min #

      Se dévoiler ainsi donne l’impression de se mettre à nu, Patrice. Et il faut s’y faire : les gens aiment nous regarder à poil.

      C’est vrai qu’il vaut mieux ne pas se planter dans cet exercice. Une mauvaise réputation demande du travail et du temps pour s’en débarrasser. D’autant plus quand les écrits sont gravés dans le marbre du net,

      Mais tout est possible.

      La semaine dernière, un serial entrepreneur m’a conseillé de lire attentivement les articles d’un autre entrepreneur qu’il encense aujourd’hui et n’aimait pourtant pas hier. Il considère que cette personne a relevé son niveau et que depuis février « ses articles sont des perles ». Comme quoi, on peut changer d’avis.

      Bref, il ne faut pas hésiter même si l’exercice est difficile. Personne n’aime se dévoiler de peur d’être jugé. Mais nous le sommes quoi qu’il arrive, alors autant dévoiler ce que nous désirons en gardant la maîtrise notre image.

  2. Mat 12 mai 2015 à 7 h 54 min #

    Tiens petite question: des gens vous ont déjà reconnu grâce à votre blog ? Car je me souviens au Japon des voyageurs m’ont reconnu grâce à mon blog sur le Japon dans des soirées franco-japonaise ou à la guesthouse, au début j’avoue que ça ‘a fait vraiment flipper mais quand ils te remercient de ton boulot c’est vraiment cool. Et ça m’a permis de me faire de très bon pote aussi. Bref, mettre sa tête en avant sur son blog ça a des bons côtés.

    • Haydée 12 mai 2015 à 11 h 18 min #

      Nous l’avons effectivement vécu quelques fois à Paris Mat. Autrement non.

      Après, j’ai également plusieurs anciens collègues, amis d’enfance et connaissances qui m’ont recontacté via internet pour me signaler qu’ils m’avaient reconnu sur le blog. Et c’est toujours pour me dire qu’ils aiment bien ce que je fais, m’encourager ou me demander des conseils. Plutôt gratifiant.

      Mais nous n’avons pas fait ce genre de rencontres en réel dans les pays de l’Est et Balkans. Maintenant que nous sommes axés entrepreneuriat, j’ai l’impression qu’il est plus difficile de rencontrer des entrepreneurs expatriés que des voyageurs. Et nous ne sommes pas des stars internationales, ce qui n’aide pas non plus dans ce sens. :)

  3. Christophe 12 mai 2015 à 9 h 21 min #

    Bonjour Haydée,

    oui, c’est sûr c’est un fragile équilibre, mais je pense qu’un blog est intéressant quand justement il n’est pas formaté comme les autres.

    Il faut y mettre un peu de soi, sur mon site c’est justement cela que mes visiteurs aiment, je me permets de le dire car c’est ce qui ressort de l’abondant courrier que je reçois chaque semaine.

    Oui, on peut être rigoureux, que l’on soit un professionnel ou non, et aborder son activité avec décontraction et même humour.

    Ne change rien.

    Une critique négative et alors ? Y’en aura d’autres !

    Ce genre de réaction montre justement que tu es originale, marre des sites tristes, reste comme tu es !

    On ne peut pas plaire à tout le monde pour reprendre la célèbre expression…

    Christophe qui ne se désabonnera jamais ( même sous la torture…enfin faut voir ) ;o)<

    • Haydée 12 mai 2015 à 23 h 34 min #

      J’ai tout de suite remarqué ton côté personnel Christophe et les conseils personnalisés… Pas facile quand on parle technique et antivirus pc. Chapeau bas.

      Bon d’ailleurs, à propos de tes conseils je n’ai toujours pas dépoussiéré l’intérieur de mon pc comme tu me l’avais recommandé il y a 3 mois… Ouh la vilaine !

      Demain… Peut-être ?

      Rassures-toi je ne changerai rien, d’autant plus si certains n’aiment pas. Héhé. Merci pour les encouragements du coup. Même si je suis un peu déçue que tu ne résistes pas à la torture. Enfin, faut voir comme tu dis. On teste quand ? :)

      Petit message de Tony pour Christophe : « La torture c’est quand je lis un de tes articles et que je m’aperçois que j’ai encore une tonne de taf… Ne change rien quand même, je m’ennuierai sans toi. »

    • Christophe 13 mai 2015 à 12 h 09 min #

      Bonjour Haydée,

      tu devrais vraiment faire ce nettoyage au plus vite car chaque été c’est la même chose, j’ai une recrudescence de mails de demandes d’aide pour des ordinateurs type poêle à frire ! ( et c’est à peine exagéré…) et c’est souvent trop tard certains composants sont endommagés irrémédiablement.

      Sinon, pour revenir au sujet…je résisterai à la torture, des blogs sympas avec un ton authentique et chaleureux il n’y en pas beaucoup et avec toi je voyage en première classe toute l’année pour pas un sous ;o)<

      Moi aussi j'ai un message pour Tony, continue à faire de belles illustrations ! J'espère qu'à l'occasion il y en aura dans le futur que je pourrai utiliser pour embellir certains articles à paraître sur mon site.

      A bientôt vous deux !

      Christophe abonné ad vitam aeternam

    • Haydée 13 mai 2015 à 14 h 33 min #

      Ok Christophe, tu viens de me mettre un coup de pied au cul, promis avant la fin du mois c’est fait, sinon c’est moi qui passe sous le fouet !

  4. Sarah 12 mai 2015 à 9 h 58 min #

    Helloooo :-)
    Personnellement je suis persuadée qu’aujourd’hui la personnalité est-ce qui fait toute la différence. Un site vitrine peut rester « vendeur et bien style », mais un blog c’est vraiment « entrer dans l’entreprise », Lorsque l’on entre dans un shop en ville, on entend la voix, on sent l’énergie de la personne et tout de suite l’on perçoit beaucoup de l’autre. Sur le net tous ces sens sont coupés. Le seul moyen de se faire connaître est d’être soi, avec ses valeurs : puis qui nous aime nous suive! Basta. De toute façon il ne faut pas oublier: tenter de plaire à tous et perdre de sa personnalite est voué à l’échec sur le net selon moi. Je ne te cache pas qu il y a quelques articles que j’ai moins aimé que d’autres, mais en meme temps ca m’a permise de me poser plein de question… Rien de mieux que l’échange d opinion et l’authenticité dans tout son respect pour grandir.
    Bref. Le « fragile équilibre » est la parfaite expression…. ! ;-)
    take care,
    Sarah

    • Haydée 13 mai 2015 à 0 h 01 min #

      C’est bien vu Sarah, il y a toute une communication non verbale impossible à exprimer par le biais du net. Bon, à moins de ne communiquer qu’avec des vidéos. Mais même là la notion d’échange d’énergie n’est pas présente. Bref, il nous faut communiquer avec d’autres atouts qui sont nos valeurs, le don de notre personne et notre personnalité.

      Ceux qui n’adhèrent pas ? Effectivement, tant pis. C’est légitime de ne pas plaire à tout le monde.
      Je trouve plutôt sain le fait que tu n’aies pas tout aimé d’ailleurs. C’est un peu comme pour les amis ou la famille : il y a des choses chez eux que l’on aime, d’autres moins… Cela prouve une chose, notre attachement à eux et l’intérêt que nous leur portons.

      A l’inverse, ne pas exprimer d’émotion, bonne ou mauvaise, implique une totale indifférence. Pas bon… Et c’est souvent le genre de réaction que l’on manifeste devant la froideur ou la convenance. Bref, mieux vaut faire réagir au final.

      Et si l’on est pas trop con des deux côtés, c’est le débat qui s’installe. Quoi de plus productif que le débat quand on est assez ouvert pour l’envisager et le mener sans heurts.

      Il m’arrive tout de même parfois de me dire que j’y vais un peu fort niveau personnalité. On va me dire que j’ai le melon ou que je n’ai pas le droit de dire ceci ou cela. Mais j’appuie quand même sur le bouton publier en me disant : « Après tout, c’est ce que je pense au fond de moi. Si je ne faisais pas les choses de cette manière j’aurai l’impression de me mentir à moi-même. » Alors j’y vais de bon cœur.

      Niveau business, ces principes font toute la différence et elle peut être énorme ! Aussi grande que le fossé entre le petit marchand du coin qui entretient de bon rapports avec ses clients et l’insipide machine « Selecta ». Que je verrai toujours impersonnelle, même le jour où une IA implantée dans le distrib me parlera d’une voix mielleuse. Décidément, rien ne remplacera la chaleur humaine à mon goût.

  5. Nath' 12 mai 2015 à 11 h 55 min #

    Avoir un blog qui ade la personnalité est important pour ne pas être noyé dans la masse ou être confondu avec un concurrent. Au moins, Tony et toi, on sait qui vous êtes : vos articles et vos illustrations marquent les esprits ! :-) Et de toute façon si vous changiez, je crois que vous perdriez une partie de cette passion qui vous anime, non ?
    Maintenant, travaillant en communication dans le BtoB, je pense aussi que certains domaines BtoB peuvent être gênés par de la personnalité qui n’hésite pas à flirter avec de la provocation ou un excès de franchise. Attention je n’ai pas dit que je cautionnais, j’explique ce dont j’ai l’expérience. Je crois qu’en fait, il faut savoir adapter sa personnalité à la cible qu’on a en face de soi. Même si certains secteurs mériteraient un bon coup de com’ décapante !

    • Haydée 13 mai 2015 à 11 h 40 min #

      Si nous ne pouvions pas nous exprimer à notre guise, il est certain que nous perdrions notre passion Nath. « Marketer » de manière trop classique ne collerait pas avec la mission sous-jacente qui nous anime : changer les mentalités.

      Alors oui, du coup nous sommes exposés à certains effets pervers de nos choix dans le BtoB. Tu as raison, toutes les professions ne sont pas capables d’assumer cela. Surtout si tu arrives avec tes gros sabots pour proposer du contenu à une boîte en disant :

      « Les textes de votre entreprise sont vraiment pourris, je pense que je peux y faire quelque chose ».

      Le choc risque d’être trop dur pour elles. :)

      C’est authentique, mais ça manque un tantinet de diplomatie. A nous de manier l’art de doser correctement nos paroles en fonction du client.

      D’un autre côté, ce que nous disons dans le livre Fini les business pénibles de Chèvre Chaud est clairement que nous ne voulons pas travailler avec des fameuses boîtes qui n’aiment pas l’excès de franchise et l’authenticité d’une personnalité, la leur inclue. Nous préférons nous investir avec ceux qui ont compris qu’il faut sortir du lot.

      Bref, ces domaines BtoB ne veulent pas de gens décapants parce que trop gênants ? Pas grave. Les gêneurs ne veulent pas plus d’eux, parce que trop corporate. Ça va dans les deux sens au final. :)

      Nous avons besoin d’entreprises prêtes à mettre leurs tripes sur la table pour aimer travailler avec elles et faire du bon boulot. Et j’ose espérer que même la France qui a du mal à s’engouffrer dans le tournant numérique regorge d’entrepreneurs atypiques qui seront ravis d’emprunter cette voie.

    • Nath' 14 mai 2015 à 20 h 12 min #

      J’espère vraiment que vous rencontrerez beaucoup d’entreprises ayant envie de se créer une véritable identité de marque, ce qui passe (entre autres) par une com’ unique, impactante !
      En tout cas je vous souhaite de belles aventures avec Chèvre chaud ! Simple curiosité de ma part, vous visez les entreprises françaises uniquement ou en tant que digitale nomades vous avez envie de bosser pour des boîtes d’autres nationalités ?

    • Haydée 14 mai 2015 à 23 h 23 min #

      Merci pour tes encouragements Nath.

      Nous allons tout faire pour aller à la rencontre de ces fameuses entreprises et comme tu le dis à juste titre, ça passe par une com’ adéquate. C’est notre challenge du moment. Comme si maîtriser l’écriture, le storytelling et l’illustration et le blogging ne suffisait pas. ;)
      Nous traitons un problème à la fois en gardant le cap sur nos objectifs, la réussite sera au rendez-vous, je suis persuadée.

      Nous visons toutes les entreprises francophones. Manier une langue à ce niveau est déjà bien assez difficile pour s’éparpiller avec d’autres sans pouvoir y exceller. Du coup, cela n’exclut pas les boîtes implantées ailleurs qu’en France bien sûr.

      Mais j’espère avoir bien compris ta question…

  6. Jean-Louis 12 mai 2015 à 12 h 07 min #

    Bonsoir,
    J’adore cet article, le punch qu’il dégage et, forcément, celui de son auteure.
    Si vous passez par le nord de la Thaïlande, faites-moi signe.
    Bien cordialement,
    Jean-Louis

    • Haydée 13 mai 2015 à 11 h 43 min #

      Ah dommage Jean-Louis, nous avons beaucoup hésité entre Chiang Maï et Davao pour notre prochaine destination. Après de longues recherches, Davao nous a davantage séduits.

      Mais avec plaisir si nous passons dans le coin une prochaine fois. Et puis qui sait, les Philippines ne sont pas si loin de toi.

      Merci pour le compliment en tout cas et bon séjour aux pays du sourire.

      Tu vis là-bas depuis un an déjà si j’ai bien compris ?

  7. Sarah 12 mai 2015 à 14 h 46 min #

    Salut,

    J’ai envie de vous dire : continuez comme ça, c’est génial ! Moi perso, j’aime bien ce que vous faites, et c’est aussi un peu ce chemin que je prends pour mon blog (en gros, vous êtes un de mes exemples :-) ). Après voilà, ça ne peut pas plaire à tout le monde ! D’ailleurs, j’ai reçu pas plus tard que la semaine dernière, mon premier commentaire vraiment pas gentil, je dirais même menaçant. Ça fout un coup au moral de recevoir ça, après toute l’énergie que je mets dans ce blog, dans le but d’aider. Mais il ne faut pas se démonter, et je vois que tu t’en sors très bien ! ;-)

    A+
    Sarah

    • Haydée 13 mai 2015 à 16 h 01 min #

      Mazel Tov ! Tu viens d’avoir le premier Troll dans tes commentaires. Ça se fête Sarah. :)

      Je serais curieuse de le lire, si tu as le lien de l’article sur lequel il est intervenu… L’as-tu approuvé ? Si ce n’est pas injurieux à outrance il faut le laisser et ne surtout pas te formaliser.

      Le premier que j’ai reçu m’a fait beaucoup de mal aussi. D’autant plus que la personne a fait pire que ça. Elle a écrit un article calomnieux et méchant sur nous. Mais au final ce fut un gros coup de pub.

      Depuis, nous en avons reçu des dizaines, sans parler des attaques directes style hacking contre notre blog. Et bien je t’assure que non seulement tu t’y habitues, mais à force tu aimes ça ! Car cela veut dire que tu es « victime » de ton succès.

      Pars du principe que ces trolls n’ont qu’un seul but : te décourager parce qu’ils sont jaloux de toi. Du coup, prends chaque nouvelle attaque avec délectation en te disant que tu les emmerdes profondément… et sans rien faire d’autre qu’avancer de ton côté. ;) Haut les cœurs !

  8. Sarah Zen 13 mai 2015 à 6 h 08 min #

    Que rajouter à ta réponse étant donné que je partage la totalité de ton point de vue ;-)
    Je te comprends totalement quand tu te dis « aïe. .j’y vais un peu fort.. « . En même temps, difficile parfois d’être entre-deux, comme tu dis, cela créerais cette petite tension intérieure qui donnerait la sensation de ne pas être en totale cohérence avec notre MOI.
    Et LA est la différence : réussir à être authentique dans son marketing et son business… Cela ne peut pas se faire sans notre personnalité ! ;-)

  9. Chantal P 13 mai 2015 à 10 h 07 min #

    Voilà un article que j’aime beaucoup ! (bien que j’apprécie aussi les autres hahahaha) mais effectivement je trouve que si un blog ne reflète pas la personnalité de la personne, il n’est qu’une vitrine sans âme.
    Moi, en tous cas, je ne saurais écrire autrement et je pense que c’est le partage de nos expériences qui peut permettre au lecteur de s’identifier et de voir que malgré les obstacles, on peut arriver à quelque chose et puis, comment être crédible si on n’a pas vécu ce dont on parle ?? Et je suis contre aussi les « belles promesses » qui semblent trop faciles à obtenir car le but atteint est souvent pavé d’obstacles !!! Ne pas en parler devient un mensonge car il fait espérer que tout est facile… Comme tu le dis si bien : nous sommes humains, bordel !! http://ambition-et-reussite.com/reconnais-tes-faiblesses-tu-seras-plus-fort/
    A bientôt et bonne route !

    • Haydée 13 mai 2015 à 16 h 23 min #

      Oui Chantal, la reconnaissance des faiblesses est une force. Et une source de crédibilité si nous savons les exploiter correctement. Car il ne suffit pas de les mettre en exergue pour nous enorgueillir de les avoir. Il faut savoir également rectifier le tir et expliquer comment nous travaillons ou avons travaillé sur ces faiblesses pour les faire disparaître.

      Comment annihiler ses faiblesses : c’est ça que les lecteurs veulent savoir.

      Sinon bon résumé mon article : pas d’expérience = pas d’authenticité = mensonges et méfiances = pas grand chose à apprendre. Tout est dit.

      A quoi ça sert de faire des articles de 1 500 mot quand on peut les faire en une phrase finalement. :P

  10. Florence 13 mai 2015 à 16 h 58 min #

    Salut Haydée !

    Très bien ce petit billet qui permet de remettre les choses au clair quand on doute un peu. Quand on blogue, il y a toujours ce difficile équilibre à trouver entre le professionnel et le domaine privé. Si on met trop de privé, on pense que les gens ne vont pas nous prendre au sérieux, et que par conséquent, on n’est pas légitime dans notre activité. Au contraire, si on est trop pro, ben, on est chiant quoi. C’est un tiraillement incessant mais ton article montre bien qu’exprimer sa personnalité finalement, et ce, dans tous les domaines de la vie quotidienne, a toujours du bon ! Je vais donc publier incessamment sous peu, une photo de mes chaussettes dépareillées du jour ! :)

    • Haydée 14 mai 2015 à 23 h 16 min #

      Haha ! Tu nous donneras tes résultats j’espère Florence. Nous appellerons ça « le test de la chaussette dépareillée ».
      Dans l’absolu, l’idée n’est pas si saugrenue.

      Prends les histoires de cul des stars. Le storytelling ultime ! Tu ne peux pas faire plus élaboré pour rentrer dans la vie privée. C’est ce qui plaît le plus aux fans au final. Oui… le sexe est toujours aussi vendeur, et distillé correctement dans la création d’une image de marque il peut faire un carton. Car ne rêvons pas, tout est calculé à l’avance pour accrocher les gogos qui s’identifient à ces égéries des temps modernes.

      Bon, nous n’irons pas aussi loin en dévoilant nos histoires de couple avec Tony bien sûr. Et puis nous nous adressons à un public quand même plus évolué que les fans de Britney ou de Beyonce. Mais nous avons de la graine à prendre de certains de leurs procédés. Alors pourquoi pas avec nos chaussettes. ;)

  11. Yael 14 mai 2015 à 12 h 19 min #

    Encore une fois, partagé sur ma page et mon profil Facebook ! Cet article me touche d’autant plus que contrairement à une partie (qui s’amenuise, ceci-dit, car la nouvelle génération se dévoile beaucoup plus) du monde « merveilleux » du bien-être, je ne mets pas devant moi l’illusion d’une « vitrine parfaite » du genre : avant tout allait mal (ou moins bien) mais le bien-être a changé ma vie (genre je suis guéri de tout, j’ai des thunes à ne même plus savoir qu’en faire, mes amours sont flamboyantes, ma maison est un château, tout le monde il est beau, je nous aime, je suis génial). Je suis un être humain (une femme en l’occurrence) en progression dont la vie s’améliore de jour en jour mais avec des hauts et des bas, et des obstacles, et justement tout cela est l’occasion de partage d’outil, d’interviews (en prépa), de rebonds, de forces nouvelles, de recherches diverses, etc. Je suis humaine – pas un gourou. Mon site n’est pas « vitrine magique »… et si certain(e)s le quittent au passage, j’ai de plus en plus de mails perso très touchants, de témoignages en mp, de partages. Et je me dis que j’ai touché qui devait l’être. Et que c’était mon but. All is well :) Toujours autant de plaisir à lire et partager tes articles Haydée ! Merci de ton énergie, de ta plume, d’être qui tu es… j’espère que tu accepteras une petite interview écrite, sans deadline (comme ça on le fait à notre rythme, avec des allers-retours de mails, à insérer sans pression au fil des semaines et de nos plannings) ? Tu as tant de choses à apporter et mes lectrices (à qui je partage certains articles) auraient tant de plaisir à te découvrir, au fil de questions, plus en détails. A bientôt peut-être ?

    • Haydée 15 mai 2015 à 0 h 08 min #

      J’ai effectivement remarqué que tu savais parler autant de tes forces que de tes faiblesses sur ton blog Yael. Et je suis heureuse que cela soit payant pour toi. Ces témoignages et partages dont tu disposes en sont les meilleures preuves.

      Le but est bien de toucher celles et ceux qui sont en phase avec toi et tes valeurs ; pas de fédérer un max de personnes autour d’idées édulcorées par le culte du merveilleux.

      Partir du principe que nous ne plaisons pas à la majorité permet de concentrer notre énergie sur ceux qui trouveront un intérêt certain à nous écouter et nous comprendre.

      Et bien c’est pareil pour une entreprise. Nos produits ou services ne doivent pas chercher à satisfaire tout le monde avec de belles promesses. Le meilleur pour tout le monde n’existe pas et tenter de le proposer nous ferait perdre nos spécificités et notre authenticité ainsi que beaucoup de temps pour atteindre un but inatteignable. D’où l’importance de nicher en plus d’être honnête dans notre communication.

      Bon, à moins que tu aies trouvé le produit miracle qui donne la jeunesse éternelle. :)

      Enfin, il y aurait beaucoup à dire… Peut-être dans une prochaine interview comme tu le proposes, pourquoi pas. Nous verrons cela en privé.

  12. Astrid 16 mai 2015 à 7 h 52 min #

    Salut Haydée,

    C’est certain qu’au moins Tony et toi, vous pouvez clamer mettre en avant vos personnalités sur votre blog! Mais vous parvenez à conserver votre vie privée à la fois, respect, c’est tout le challenge! Je suis souvent confrontée à ce genre de questions, jusqu’où aller dans mes récits, puis-je tout dire? Lorsque j’hésite, je me demande toujours si la vie privée de quelqu’un d’autre est en jeu et dans ce cas, je garde certains souvenirs pour moi, même si cela prive mes lecteurs de quelques pépites… D’un autre côté, voyager autour du monde est une fontaine à anecdotes, ce n’est donc pas difficile d’y puiser quelques aventures déroutantes… Bon vent à Belgrade à tous les deux ;)

    • Haydée 16 mai 2015 à 14 h 10 min #

      Le fameux équilibre Astrid…

      Ce qui est marrant, c’est que certains proches nous reprochent parfois de ne plus avoir de vie privée, de tout dévoiler aux méchants Facebook ou Google et que cela pourra peut-être nous porter préjudice dans le futur. Nous leur répondons toujours la même : Nous ne dévoilons rien qui puisse nous desservir ! Bien au contraire.

      Tout est réfléchi et filtré pour éviter des problèmes dans l’avenir. Que ce soit par la revente de données ou en terme d’image de marque. Notre vie « très » privée ne regarde que nous.

      Dommage de priver tes lecteurs de pépites croustillantes. Peut-être pourrais-tu remplacer les noms et arranger certaines situations qui te permettraient d’en parler sans causer du tors à personne ?
      A la sauce : « Inspiré de faits réels » ou « Toute ressemblance avec des personnes existants ou ayant existé est purement fortuite… » ;)

  13. Isabelle 22 mai 2015 à 14 h 47 min #

    merci pour ce blog ! plein de conseils et astuces pour devenir un nomade digital! j’ai déjà réalisé mon premier challenge ( le blog ) ne me manque plus qu’un départ! mais pas facile quand on a des enfants…

    • Haydée 22 mai 2015 à 15 h 36 min #

      C’est une contrainte de plus à gérer en parallèle ! Mais ils sont sûrement une source d’inspiration d’un autre côté. Tout ce que je peux te dire, c’est d’y aller petit à petit. Et comme disent les anglo-saxons : « Start small, get big ». Bon courage Isabelle.

  14. Marjorie @ Auteure Créatrice d'Univers 26 mai 2015 à 10 h 13 min #

    « Brut et minimaliste, mais plein de caractère »
    … c’est exactement ça, ne changez rien !

    Les commentateurs ont déjà tout dit :)

    Tout est dans le dosage entre le pro et l’intime, en effet.
    Je me pose aussi la question, maintenant que je lance mon blog auteur (en ligne officiellement ce jeudi 28).
    Etre authentique, sincère, savoir se montrer tel qu’on est et, comme tu le dis, filtrer et gérer ce qu’on transmet de soi :) Je pense que c’est la recette. Bien sûr tout en restant pro, on n’écrit pas un journal intime ^^

    • Haydée 26 mai 2015 à 10 h 42 min #

      Bon courage pour le lancement Marjorie, hâte de voir ça.
      Et merci, nous simplifiions d’ailleurs le blog chaque jour (hier soir encore).

  15. Melany 29 mai 2015 à 9 h 35 min #

    Il est vrai que c’est difficile de proposer un juste milieu entre pro et perso! le mieux est comme vous dites, de faire du pro, et du freestyle autour:) les gens aujourd’hui ont besoin de liens, de partage d’expérience. Cela vaut tous les conseils aseptisés et impersonnels du monde! alors continuez dans votre voie tous les deux! et de toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde.

    • Haydée 29 mai 2015 à 18 h 37 min #

      Et quelle meilleure manière de se connecter avec ses lecteurs.

      Nous recevons souvent des mails de personnes qui nous donnent cette impression que nous nous connaissons depuis toujours !
      J’aime cette sensation.

  16. Week-end Evasion 11 juin 2015 à 21 h 48 min #

    Hello ! Je viens de tomber sur ton article qui valide totalement la refonte de mon site. L’ancien avait un nom générique, sans personnalité. Mes articles étaient plus généraux et ne faisaient que décrire, ce que l’on attend pourtant d’un blog. J’ai donc changé de nom, de design pour presque repartir de zéro avec une vraie personnalité. Je vais continuer de suivre tous tes conseils ! Merci. Nico

    • Haydée 12 juin 2015 à 6 h 30 min #

      Bravo pour cette refonte Nicolas. Il n’est jamais évident de se remettre en question suite à nos erreurs de débutants.

      Tous les jours j’apprends également et agis en conséquence.

      La personnalité change tout pour le lecteur qui s’identifie, s’attache, vit certains émotions en nous lisant. Derrière notre machine, nous oublions (pour beaucoup) parfois que nous sommes des humains en train de parler à des humains.

  17. diane 12 juin 2015 à 12 h 02 min #

    Bonjour, je commence ce travail mental et tres personnel, d’agir pour mettre en oeuvre ma persuasion de pouvoir vivre et gagner sa croute en étant libre, comme toi, comme eux.. mais je ne suis pas du domaine du web , seul un blog à mon actif lol et je ne connais personne aillant les c ….. de m’accompagner dans ce nouveau projet de vie, seul c est plus complexe … bref je suis là car je suis à l ‘ecoute de rencontres, d idées , sérieuses et folles !
    Merci pour ton site qui me démontre, meme si j en ai plus besoin, que l on peut faire ce qu on veut dans la vie !!
    Retrouver mes revendications sur http://www.etoitutesvu.simplesite.com

    bisous à tous

    • Haydée 12 juin 2015 à 12 h 39 min #

      Comme tu dis Diane, il faut avoir les couilles, et peu en ont finalement si je comprend bien :).

      Le chômage est une bonne période pour se recentrer sur l’essentiel, j’ai lu cette partir sur ton A propos.

      D’ailleurs à propos…

      Je viens de faire un tour sur ton blog, surprise, je tombe sur un de nos dessins.
      Bon alors comme tu n’es pas du web, je comprend ta démarche, mais il est de coutume de demander l’accord du dessinateur avant d’utiliser une de ces œuvres. Généralement nous acceptons toujours à la condition que la personne met un « lien en dofollow » vers notre blog avec le dessin.

      Tu peux prendre exemple sur http://sospc.name/votre-portable-chauffe-resoudre-le-probleme-cas-pratique/

      Bon courage dans tes démarches, je te souhaite d’arriver à tes fins.

  18. christelle 31 août 2015 à 21 h 20 min #

    merci ! enfin un post sur le net qui prend un peu de distance avec le livre la semaine de 4 jours. je n’avais pas percuté sur ce manque qui me faisait me sentir pas totalement convaincue à sa lecture : c’est vrai qu’on reste extérieur. il ne nous fait pas rentrer dans sa cuisine !!

    merci de votre blog ! j’adore le ton, les illustrations, la franchise.

    c’est frais !!! ca se lit vite et bien ! tout comme j’aime !!!!

    • Haydée 3 septembre 2015 à 19 h 25 min #

      Même si La semaine de 4 heures nous ouvre les yeux sur de nombreuses méthodes, il manquait ce « quelque chose », Christelle comme tu l’as bien senti.

      Merci pour ton retour ! C’est l’effet recherché, et tu nous confortes dans l’idée que nous prenons la bonne direction. S’exprimer avec franchise fait parfois réagir certaines personnes qui nous rentrent dedans… Mais bon, c’est le jeu. :)

      J’ai pris un peu de temps pour te répondre, je suis en plein départ pour Taïwan pour les 6 prochains mois et l’organisation est lourde.

Trackbacks/Pingbacks

  1. AppleBot, Adwords, Tendances Marketing, SEO... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm - 17 mai 2015

    […] Comment injecter de la personnalité dans votre entreprise en ligne ; […]

  2. Sans mission, l'entrepreneur n'est rien - 20 mai 2015

    […] avoir lu notre dernier article sur la personnalité, Mathias a su retranscrire la mission de Travelplugin bien au-delà de notre simple casquette […]

  3. Les grandes compétences de l'entrepreneur en ligne (et comment les acquérir) - 17 juin 2015

    […] il s’agit de connecter les marques aux gens d’une manière humaine et […]

  4. Comment commencer ? La réponse définitive à notre question la plus posée - 18 octobre 2015

    […] Compris ? Alors, maintenant c’est à vous d’injecter une vraie personnalité à votre entreprise en ligne. […]

  5. 20 erreurs mortelles au démarrage de votre business en ligne (et comment y remédier) - 29 mars 2016

    […] Être mieux ne suffit plus, vous devez être différent ! […]

Laisser un commentaire