Le secret pour surmonter la procrastination

5 jours que je me dis :

Écris cet article nom de dieu ! Arrête tes excuses à la con.

OK, mais ça fait seulement 4 jours que je suis revenu de Serbie et entre :

Tony-&-Nenad

Mon pot de départ du dernier soir avec Nenad

  • Emballer les sacs, la tête à l’envers,
  • Faire le voyage,
  • Arriver en France,
  • Déballer mes affaires
  • Répertorier toutes celles restées dans mes cartons

…quand aurais-je pu écrire cet article ?

Il y a encore 5 minutes, je traînais devant ces cartons, à reculer le moment fatidique de la rédaction en me disant royalement :

C’est bon. Je le ferai demain.

Haha, mon cul !

Heureusement qu’Haydée me l’a botté avec un :

Bon, tu comptes t’y mettre enfin ou tu vas continuer à compter tes bibelots pourris ?

Tony-Bibelots

C’est un peu comme si vous n’alliez pas à votre cours de gym parce que le boulot fut trop crevant.

Ou que vous ne vidiez pas votre boite mail parce que le dernier épisode de votre série préférée était arrivé sur les réseaux en streaming.

Je le ferais demain…

Bon, sachez que « demain » n’est pas un jour de la semaine.

Vous savez pertinemment que vous devez vous faire violence, mais ce n’est pas le bon moment. Du coup vous reculez jusque… jamais.

ça vous parle ?

Vous êtes en train de procrastiner…

Admettez-le nous avons un problème.

Christopher Parker m’avait pourtant prévenu :

La procrastination, c’est comme une carte de crédit : c’est beaucoup d’amusement     Jusqu’à ce que vous receviez la facture.

Tony-Carte-de-crédit

Quand l’addition tombe, ça fait très mal. Et pour nous autres entrepreneurs, cela se traduit par la journée zéro.

Qu’est-ce qu’un jour zéro ?

C’est quand vous ne faites rien de votre putain de journée par fainéantise ou parce que vous ne faites que rêver de grandes choses ou du but ultime que vous aimeriez atteindre.

Tellement colossale que c’en est décourageant…

Alors, voyez moins grand et moins loin pour ne pas vous noyer et finir par ne rien faire.

Voyez une chose à la fois et commencez petit

Je ne vous demande pas de publier un mémoire par jour.

23h56, vous n’avez encore rien fait de votre journée ?

Écrivez une phrase. Lisez une page du chapitre de votre livre. Juste une.

Parce que 1, ce n’est pas 0

Vous comprenez cette règle d’or ?

1mieuxque0

Vous ne serez jamais productif par dégoût de la léthargie issue de votre procrastination. Non, vous vous habituerez à son cercle vicieux tout en vous flagellant.

Être productif vient de l’accumulation de petites actions que vous faites. Un fil consistant aboutissant au non-zéro.

Bien sûr, il y a des travaux que l’on ne veut pas faire. Et que se passe-t-il la plupart du temps ?

Nous nous y « mettons » dès que toute l’énergie créatrice de notre journée est épuisée. Enfin, nous essayons…

Mais au final, ces lourdes tâches sont remises au lendemain. Inévitablement.

Avez-vous remarqué la raison principale de notre procrastination ?

Nous ne savons pas quoi faire dans l’heure qui suit

Une de mes spécialités fut un temps.

À votre avis, pourquoi dit-on « branleur » ?

Parce qu’un mec qui se réveille sans savoir ce qu’il va faire, a une chance sur deux de se palucher avant de penser à faire autre chose.

Playboy

Seul un créateur de Playboy peut se permettre de le faire sans procrastination. Larry Flynt peut-être aussi.

Vous ne me croyez pas ? Demandez donc à ces messiers de jurer le contraire. :)

Vous réveiller en sachant exactement ce que vous avez à faire dans un ordre précis vous permet de surmonter la procrastination et de vous y mettre direct.

Après un bon café bien sûr.

Et quel bonheur quand vous finissez la journée en ayant rempli vos objectifs. Motivation supplémentaire.

Planifier la veille est donc crucial. Vous ne pouvez pas vous faire confiance en prenant ces décisions le lendemain matin.

Surtout si vous êtes un bonhomme. C’est un coup à…

à…

à…. ?

PROCRASTINER !

Alors, comment être sûr de faire toutes ces choses chaque jour ?

Essayez le Top 5

Chaque soir avant d’aller au lit, je me fais une liste des 5 choses que je dois absolument faire le lendemain. ça a l’air con, mais ça marche pour moi.

Je leur donne un ordre :

1. Une chose assez simple faite avec plaisir.

Tony-Triste

Je sais, c’est beaucoup moins drôle…

Un truc créatif et cool, comme faire un dessin. :) En barrant ce boulot indolore de ma liste, je crée une dynamique qui me donne envie d’en rayer d’autres, plus costauds.

2. La chose la plus difficile de la journée.

Il faut bien se sortir les doigts du cul à un moment. Et là c’est l’bon.

Faire ce boulot en premier est trop pénible, mais cela ne doit pas attendre plus longtemps pour être réalisé.

Vous n’aurez plus l’énergie, la motivation, ni l’esprit clair du début de journée pour le mener à bien.

Alors c’est maintenant !

3. La 2ème chose la plus dure de la journée.

Tant qu’à faire, surfez sur la vague de votre dynamisme pour virer ces tâches chiantes le plus tôt possible. Tenez bon.

4. Une chose qui doit être faite quoi qu’il arrive.

Après le créatif et le lourd, tout le reste est plus simple à faire. Plus besoin de faire chauffer votre cerveau. Alors, pourquoi ne pas dégraisser vos mails maintenant par exemple ?

5. Quelque chose d’amusant.

Souvent sans rapport avec le travail. Il faut savoir s’amuser tous les jours. Décompresser. Les bénéfices que l’on en tire sont énormes.

Faites un tour en ville, préparez un bon petit plat, faites du sport, tapez la discute.

Bref, détendez-vous même si cela signifie pour vous, faire des maths.

Certains me diront :

Au diable cette énième liste de recommandations.

Combien d’articles de blog donnent des recettes qui au final ne fonctionnent qu’avec celui qui les écrit.

OK, alors ne suivez que cet ultime conseil :

Fixez-vous un enjeu

Angelina-et-BradPrenez Haydée et moi en plein boulot devant nos PC.

Pas un clic ne retentit… Je lève les yeux vers elle et lui dis :

Toi, tu procrastines.

Moi ? Non… pourquoi ?

Me dit-elle d’un air gêné.

Aucun clic, ça sens la lecture « People » à plein nez. Comment va Angelina Jolie ?

Sans se démonter, elle me rétorque :

Et toi, tu n’es pas en train de procrastiner peut-être. Comment va Poutine ?

Entre pauses people et géopolitique, voilà le genre de procrastinations qui ne font pas avancer nos business. Comme tout le monde, nous sommes confrontés à notre envie de ne rien foutre.

C’est bien beau d’avoir les compétences pour entreprendre en ligne mais ça ne suffit pas.

La solution ? Nous nous fixons une récompense.

OK ! Si toi et moi finissons notre boulot du jour, nous nous octroyons un super resto.

Haydée-&-Tony-Resto-récompense

Enfin, super resto c’est beaucoup dire… Celui-ci était vraiment dégueu

Facile me direz-vous. Nous sommes deux et intransigeant l’un envers l’autre face à nos défis.  Pas d’entrepreneuriat, pas de liberté.

Et bien si vous êtes seul, rendez votre enjeu incontournable.

Mettez-vous au pied du mur

Prenez quelqu’un à partie. Donnez-lui votre objectif et demandez-lui de bien vous charrier si vous ne le réalisez pas.

Dites à votre ami :

Traite-moi de gros naze devant tout le monde si je ne réussis pas.

Ou encore :

Dévoilez la date de sortie de votre livre et proposez aux lecteurs de vous fustiger sur blogs et réseaux si vous ne le sortez pas.

Une promesse est une promesse.

Pire :

Proposez à vos lecteurs de s’inscrire à votre webinaire avant de finir les sliders dont vous avez besoin pour l’animer.

Nous verrons bien si vous n’aurez pas le feu aux fesses pour avancer sur toutes ces tâches.

Et si tout cela ne vous suffit toujours pas, motivez-vous avec une méthode encore plus radicale : Go fucking do it !

Gofuckingdoit

Le principe de ce site ? Fixez-vous un but, donnez-lui une date butoir et bloquez une somme d’argent que le site encaissera si vous ne respectez pas vos engagements.

Je sais, ça paraît dingue, mais je vous assure que ça fonctionne et que certains sont assez fous pour le faire… ou trop procrastinateurs.

876 personnes pour 81 000 dollars de challenges sur le site à l’heure où je vous parle.

Bref, vous avez compris. Lancez-vous des défis avec un enjeu assez important pour vous secouer les puces.

Une des questions les plus fréquentes que l’on me pose est :

Comment fais-tu pour être productif alors que tu travailles pour toi ?

Je leur réponds :

Je suis comme tout le monde, mais j’ai lâché mon taf pour tenter de gagner ma croûte en tant qu’entrepreneur en ligne.

Marche ou crève. C’est un enjeu assez fort pour vous ?

Essayez donc, je parie qu’ainsi vous réfléchirez à deux fois avant de procrastiner.

Tony Founs

37 Réponses à Le secret pour surmonter la procrastination

  1. cathy 2 juillet 2015 à 7 h 42 min #

    nous sommes retraités et pour lutter contre la procrastination nous nous forçons à nous fixer de petits objectifs ( se lever tôt le matin, jardiner, promener le chien, bricoler à la maison, aider les petits enfants aux devoirs ) histoire de ne pas tomber en léthargie et devenir vraiment vieux!! nous avons même crée notre blog avec l’aide de notre fils ;)

    • Tony 2 juillet 2015 à 11 h 31 min #

      Excellente idée que ce blog pour éviter de procrastiner Cathy. Avec les tonnes de choses à réaliser pour le faire vivre et fonctionner, c’est un coup à toujours être sur la brèche. Vous n’allez définitivement jamais vieillir ! D’autant plus si vous restez au fait de l’évolution du numérique. Chapeau bas.

      Donc pour vous, petites choses simples avec vos occupations quotidiennes, sauf l’aide aux devoirs toujours un peu délicate. :) Et gros boulot difficile avec votre blog. Bien vu.

  2. Stern 2 juillet 2015 à 7 h 54 min #

    A essayer dès demain! :)

  3. Sarah 2 juillet 2015 à 9 h 12 min #

    Bravo Tony ! ;-) Je vois que le sujet de la procrastination est tendance ces jours ! J’utilise le « pouvoir du moment présent »: Parce que c’est le seul dont nous disposons. Le temps passe…tic tac tic tac….. et le pouvoir de l’instant présent est celui dont nous disposons pour ne pas passer à côté de sa vie ! Ca nous permet de réaliser ces petites tâches cumulées qui nous amènent à notre objectif. Nous avons ce pouvoir et je trouve génial de réaliser à quel point nous pouvons créer notre vie. Ma problématique perso c’est d’avoir une clarté suffisante pour fixer mon objectif, ça c’est un autre débat ! ;-) Incroyable ce site anti-procrastination ! Je ne connaissais pas du tout ! J’adore le concept… Merci pour le partage !

    • Tony 2 juillet 2015 à 14 h 49 min #

      C’est vrai Sarah, j’ai remarqué que Kalagan aussi avait traité le sujet récemment. Nous avons sûrement les mêmes idées au même moment. Ou simplement est-ce la perspective des vacances d’été qui nous chauffe dans le sens de la procrastination. :)

      Pas facile de planifier efficacement sans avoir défini d’objectifs clairs, effectivement. Tout dépend de l’ampleur de ceux-ci. S’ils sont juste à court terme, style balancer un article sur ton blog, pas de soucis. Mais quand il s’agit de définir une règle de conduite détaillée pour faire monter ton biz, ça demande davantage de réflexion en amont pour déterminer les tâches que tu devras effectuer. Pas au risque de procrastiner mais à celui de beaucoup travailler pour rien. Ce qui revient sensiblement au même.
      Mais de fait, nous rentrons alors dans un autre sujet.

      J’ai un peu halluciné sur Go fucking do it en me disant : « ça fonctionne ça ? » Et je me suis rendu compte à quel point cette idée était lumineuse en me mettant à la place des gens. Haydée n’a eu aucun doute sur son efficacité dès le départ.

      Bonne chance à Lisbonne !

  4. Alain 2 juillet 2015 à 9 h 34 min #

    C’est exactement mon cas en ce moment (et depuis quelques temps déjà) ) Va essayer de mettre en pratique vos conseils and will let you know if it works.
    À bientôt

    • Tony 2 juillet 2015 à 14 h 51 min #

      Qu’est-ce qui est exactement ton cas Alain ? Avoir trouvé le secret de la procrastination où avoir parié sur Go fucking do it ? ;)
      Quand tu veux pour un retour constructif sur ces petites méthodes.

  5. Annajo Janisz 2 juillet 2015 à 13 h 01 min #

    Très bon, le coup de la liste. Je le fais chaque jour, la veille. Ça ne veut pas dire que je fais TOUT le lendemain… Mais j’en fais une partie. J’ai d’ailleurs fini par écrire « Planning semaine Machin »… Et cocher, chaque jour, tout ce que je réussis à faire… Petit à petit. Très bien, de compartimenter les tâches, et dans cet ordre-là. Je vais essayer ton ordre qui me paraît pertinent.

    Ne rien faire est tout aussi nocif que faire 36000 choses… Et ne jamais avoir la « pleine conscience » de ce qu’on fait (c’est mon côté vipassana qui ressort ^^) C’est donc la principale raison qui l’a poussée à D’ABORD laisser de côté mon blog (celui sur lequel je travaille depuis des mois) pour me consacrer à ma priorité NUMERO UNO : la préparation et l’impression de mon livre récit de voyage en livre papier, via Createspace d’Amazon (faudrait d’ailleurs que je pense à des articles sur le sujet, ce serait utile à bien d’autres ! Y a pas tout le monde qui parle beaucoup de langues comme j’ai la chance de le faire et TOUT est en anglais). Pour la date de sortie : check aussi. C’est bien de se donner des motivations mais impliquer les autres dans ses actions nous donne une très bonne raison de les achever le jour prévu !

    Ah et celui qui a créé le site « Go fucking do it » est un… Génie. Franchement, j’applaudis des mains et des pieds.

    Bref, merci pour cet article coup de poing. De la fraîcheur, de l’humour, et (votre marque de fabrique, l’une d’entre elles en tout cas) le sympathique mais vigoureux coup de pied au Q.

    • Tony 2 juillet 2015 à 15 h 07 min #

      Le principal est avant tout de déterminer ces tâches Annajo. Et tant pis si tu ne parviens pas à tout faire dans la journée. Tant mieux même, car tu auras déjà des tâches écrites pour le surlendemain. Et oui, nous pouvons également procrastiner devant la planification de celles-ci d’une journée à l’autre.
      Tu me diras comment à marché ton essai au niveau de l’ordre.

      Félicitation pour ton livre. Je serai d’ailleurs très intéressé par un article sur la préparation de sa version papier, c’est une excellente idée. Surtout si tu as rencontré quelques difficultés que nous pourrions contourner grâce à toi.

      Alors, cela veut-il dire que tu vas pouvoir te remettre à ton blog maintenant ? Sa sortie est pour quand ? Tu veux faire un petit pari sur la date ? ;)

      Outre l’incroyable effet motivant pour ses utilisateurs, ce que je trouve génial avec l’idée de Go fucking do it, c’est le fait que son créateur n’ait rien besoin de créer de plus pour empocher des sous. Juste une fucking bonne idée. J’espère en avoir des comme celle-ci à l’avenir. Mais je n’ai pas son génie.

      Coup de pied au cul partagé en tout cas.

  6. Jean Révé 2 juillet 2015 à 15 h 27 min #

    En fait j’avais remis la lecture de ce post Travelplugin à plus tard ;-) Après l’avoir consulté, je sais que j’ai fait qque chose d’intéressant aujourd’hui, également utile pour demain. J’ai donc droit à une sieste bien méritée (avec ou sans Playboy, n’ai pas encore décidé)…

    • Tony 2 juillet 2015 à 15 h 47 min #

      Ahahah ! Je me suis fait la même réflexion après avoir écrit l’article : Au dodo ! Mais ça fait longtemps que j’ai jeté tous mes Playboys. Et malheureusement, planquer mon PC derrière un meuble pour me connecter à Youporn quand Haydée a le dos tourné est plus difficile. Il est loin le temps de la procrastination du célibataire. :)
      Bonne… sieste ?

  7. Annajo Janisz 2 juillet 2015 à 16 h 40 min #

    AAAhahahaha ! Vous me faites bien rire avec vos commentaires les gars ;)

    En ce qui concerne la date de sortie de mon blog (enfin, de fin de non-indexation par Google, sur ma demande, puisqu’il est déjà officieusement en ligne depuis le 1er avril (et c’est pas un poisson !))… On peut dire que tu ne perds pas le Nord, Tony ^^

    Je suis pour l’heure en rédaction de mon DEUXIÈME livre (un recueil de nouvelles sur les animaux, cette fois), que je finirai et enverrai à un petite maison d’édition qui fait aussi plateforme d’auteurs (proposant ET un contrat à compte d’éditeur, ET une formule (qui me paraît tout à fait honnête, comparé à toutes les saloperies d’arnaques que j’ai vues dans ce domaine – mais mes mots dépassent ma pensée) pour l’autoédition), Ipagination (sur laquelle j’écris du reste). Ce 2è livre sera fini d’être rédigé avant le 15 juillet.
    Mon premier livre, quant à lui (le récit de voyage) sera aussi en vente dans sa version « papier » avant cette date-butoir. (les extraits sont en lecture sous le lien vers mon blog)

    Du 15 Juillet au 24 août comme tu sais (je l’avais notifié sur G+), je pars en Pologne alors repos sera mon dernier mot (Jean-Pierre ^^ » » » OK je sors). Après le 25 août par contre, ça va carburer. Avec les salons littéraires (en auto édition pour le premier livre, et édition j’espère pour le second). Et mon blog.

    Disons que le blog sera fini avant le 01.10 de cette année (moment où j’entamerai ma formation en webdesign/graphisme de 9 mois). Le délai est long et court en même temps, compte tenu de ce que je compte faire avant. Voilà pour les dates ;) Je suis donc au pied du mur maintenant !

    Quant aux articles, je pense avoir déjà suffisamment d' »embonpoint » d’expérience pour en rédiger quelques-uns pas piqués des vers (ni de la plume) sur le parcours du combattant de l’auteur indé… À rédiger sur mon futur blog, donc ^^

    • Tony 3 juillet 2015 à 12 h 20 min #

      Déjà un deuxième livre alors que le premier n’est pas relié ? Donc 15 juillet pour les bouquin. Ensuite, Pologne. Puis finalisation de ton blog avant fin septembre pour enchaîner avec ta formation en Webdesign. Tu anti-procrastines Annajo !

      En tout cas j’attends avec impatiente que tu nous donnes de bon conseils quant à ton expérience d’auteure indépendante. Un sujet qui va me passionner. D’ailleurs j’espère que tu nous donnera le plan de ta petite maison d’édition / plateforme d’auteurs sans arnaque, car dans ce métier on ne sait jamais trop à quel Saint se vouer.
      Bon courage pour tout.

  8. Laurent 2 juillet 2015 à 19 h 35 min #

    Bibelots pourris, bibelots pourris, j’espère que t’as tout de même ramené un bibelot « boule de neige » de Serbie Tony. Si la réponse est « non », te vas devoir retourner en Serbie illico presto mon ami ;-)
    Sinon, la procrastination, je ne vois vraiment pas de quoi tu parles, ça ne m’arrive jamais, non… jamais :-D

    • Tony 3 juillet 2015 à 12 h 58 min #

      Et bah non Laurent… Le seul souvenir que j’ai ramené de Serbie est une jolie petite carte plastifiée donnée par Nenad (le mec sur la première photo de l’article) au moment où il atteignait les 4 grammes. :/
      Souvenir de Serbie
      J’espère que ce n’était pas un souvenir familial qu’ils se transmettaient de père en fils parce que maintenant c’est à moi. Héhé !

      Mais nous comptons y retourner effectivement très vite car nous avons adoré ce pays ! Peut-être à Novi Sad cette fois. Si tu as une commande de boule de neige à faire, c’est maintenant. ;) Tu vois, on rigole on rigole mais on est toujours proche de la vérité.

      Comme pour ta non-procrastination d’ailleurs. Je suis certain que ce n’est pas monnaie courante chez toi. Entre voyages et blog impeccablement tenu comment aurais-tu le temps de te laisser aller. Bravo pour ton dernier article en passant. Du grand OneChaï. Enfin, sûrement plus grand que les chinois c’est indéniable. :)
      Bise !

  9. gérald 3 juillet 2015 à 8 h 16 min #

    Bravo.
    en effet, c’est pas facile tous les jours …
    mais quand faut y aller … faut y aller !
    faut arreter de penser et agir.
    bon courage pour le retour sur terre …. panam panam !!!
    bonne journée

    • Tony 3 juillet 2015 à 13 h 08 min #

      Ouh la vache, tu ne crois pas si bien dire en parlant de retour sur terre Gérald ! A croire que le mot terre veut dire « problèmes administratifs » en France. J’ai deux fois plus de boulot depuis mon retour. Pas le temps de ne serait-ce qu’imaginer pouvoir procrastiner. Alors merci pour le courage, je prends.

  10. Josef Lebrave 3 juillet 2015 à 10 h 50 min #

    Cependant, quoique qu’on puisse faire il y aurait toujours ce quelque chose intriguant que certains peuvent surmonter et qui fait qu’ils réussissent au moment ou bien d’autres n’arriveraient jamais à le surmonter. Toutefois, il faut reconnaitre que puisque toute la réussite réside dans la volonté de réussir et qu’aiguiser sa volonté revient à faire table rase de tout ce qui l’use entre autre la procrastination, c’est pourquoi cet essai ne peut qu’être bénéfique et le bien venu,  » puisque bien fait », savoir c’est toujours mieux. Bonne chance.

    • Tony 3 juillet 2015 à 13 h 23 min #

      Et la volonté de réussir est décuplée lorsque qu’on se met au pied du mur Joseph. C’est l’enjeu qui fait alors table rase sur tous les méchants réflexes qui usent notre détermination. Il n’y a pas plus déterminé que celui qui n’a pas le choix. C’est bien pour cela que je parle du « secret pour éradiquer la procrastination ». Tous les stratagèmes et modes opératoires du monde ne rivaliseront jamais avec un enjeu crucial que la vie nous fixe ou que nous nous fixons sciemment pour avancer.
      Merci pour la chance, nous allons la forcer. :)

  11. Chris 6 juillet 2015 à 9 h 04 min #

    rien de tel pour surmonter la procrastination que d’avoir des enfants. lol

  12. May 9 juillet 2015 à 7 h 55 min #

    Merci pour cet article rigolo, qui n’est pas touché au moins un jour de sa vie par la monstrueuse flemme qui nous amène à déclarer tout bas « rho, ça me saoule, je le ferai demain ».
    Pour ma part, je suis en stage, je gère une grosse association étudiante et je tiens un blog de photo/voyages, alors c’est une problématique un peu différente mais en rentrant le soir j’ai bien du mal à me mettre à l’editing de mes photos ou aux papiers administratifs.
    Du coup, j’ai téléchargé une petite appli gratuite (todoist), je m’assigne des tâches avec deadlines etc. Comme toutes les applis quoi, mais elle a un truc en plus: quand tu réalises tes tâches dans les temps, ça te donne des points (de karma), et c’est trop motivant.
    Là ca fait quelques jours que mon karma baisse, rien ne va plus, alors je mets un gros coup de collier pour atteindre le niveau suivant. C’est ridicule mais ça marche plutot bien :p

    • Tony 9 juillet 2015 à 12 h 24 min #

      Parfait si cet article t’a fait sourire May. Au-delà d’enseigner à ne plus procrastiner, c’était un peu le but. :)
      Effectivement, dès que tu cumules les activités, le problème n’est pas de savoir si tu vas faire ce truc ou pas, mais plutôt quel truc tu vas laisser de côté pour un autre. Tant mieux ! Au moins tu ne t’ennuies jamais.
      Ton appli « Todoist » n’a pas l’air mal du tout à première vue. Et remarque que c’est également basé sur le principe du fameux secret dont je parle dans l’article : l’enjeu. Tes points de karma jouent le rôle de moteur au même titre qu’une récompense ou une épée de Damoclès au-dessus de notre tête.
      Et tu n’as rien à gagner au bout de 1 000 points de karma ou en atteignant le dernier niveau ? Ce serait encore plus motivant pour mettre le coup de boost dont tu as besoin.
      En tout cas, rien de ridicule dans tout cela tant que ça fonctionne.

    • Guillaume 3 septembre 2015 à 12 h 54 min #

      Salut May et Tony,

      Dans le même genre d’appli dont May parle il existe Habitica. C’est une appli/site pour tracker les to-dos sauf que c’est sous forme de jeu RPG (Role Playing Game).
      On tant qu’ancien gamer c’est le top. On a un perso, on gagne de l’or, on achète des armes, on fait des quêtes, on custom son perso…bref c’est vraiment bien fait :)

    • Tony 5 septembre 2015 à 11 h 11 min #

      De plus en plus ludique ! Après Todoist de May, Habatica de Guillaume.
      C’est marrant, mais les RPG sont tellement chronophages qu’avec le travail que tu abats sur ton site, je ne te voyais pas gamer Guillaume. Pardon, ancien gamer, c’est pour ça que tu as le temps pour bloguer maintenant. :)
      C’est une idée lumineuse en tout cas. Allier taf et jeu vidéo, j’avoue qu’il fallait y penser.
      Merci pour le plan.

  13. Fanfi 21 juillet 2015 à 14 h 21 min #

    À votre avis, pourquoi dit-on « branleur » ? haha, je n’étais pas venu spécialement pour ça, mais j’aurais aprit quelque chose :D

    • Tony 21 juillet 2015 à 14 h 38 min #

      Héhé ! Tu as appris quelque chose ou est-ce juste une confirmation de ce que tu savais déjà Fanfi ?
      En tout cas, pas besoin de louer un Love Hotel pour ressortir vidé de l’expérience. ;)

  14. François 27 juillet 2015 à 13 h 32 min #

    C’est comme écrire un article, tu as envie de le faire, tu sais que ce serait bien, mais tu as tellement la flemme de te lancer que tu repousses :)

  15. Michael 13 août 2015 à 15 h 25 min #

    Marche ou crève.

    C’est tout simplement ça. Qui n’avance pas recule.

    L’idée de se fixer une date butoir fonctionne à merveille. Aussi faut-il quand même avoir la discipline mentale pou aller jusqu’au bout et de prendre cette date butoir fictive au sérieux.

    Le fait que vous soyez 2 à motiver et botter les fesses l’un de l’autre est un grand avantage.

    Mais quand on est seule, il faut avoir cette discipline sans laquelle…on crève.

    • Tony 15 août 2015 à 10 h 18 min #

      Et oui, c’est toujours le même problème Mickael. Même en se donnant des ultimatums nous pouvons toujours nous duper nous-même… Du style : « Si je finis ma plaquette de chocolat je m’oblige à faire 1 heure de course. » Pour finir par l’engloutir en me disant que j’irai courir plutôt demain. Facile.

      Et comme tu le dis, c’est d’autant plus la misère si tu es seul à te pousser au cul.

      C’est bien pour cela qu’il faut impliquer une tierce personne dans notre « défi ». Quelqu’un qui nous obligera à tenir nos engagements sous peine de nous railler, nous discréditer ou encore nous punir.
      Le principe de Gofuckingdoit est bon à ce niveau là. Personne ne veut perdre de la tune par fainéantise… enfin, dans l’absolu. :) Mais je me demande encore comment le site peut vérifier que l’utilisateur a bien rempli son objectif pour lui rendre ses sous. On en revient donc à l’histoire du chocolat.

      Y’a pas à dire, soit tu as de la discipline soit tu crèves.

  16. Adam 8 octobre 2015 à 17 h 00 min #

    C’est une vraie disciple à adopter, pour essayer de produire chaque jour et essayer chaque matin de se bouger les fesses et faire ce qu’on a faire.

    Pour ma part, j’utilise des phrases motivantes qui défilent sur mon écran d’ordinateur. Ça m’aide à garder le cap. J’arrive à rester toujours motivé et ne pas tomber dans la procrastination.

    Mais je vais essayer la technique de faire la tâche qui me donne le moins envie en premier. En tout cas merci pour tes conseils Tony

    • Tony 9 octobre 2015 à 16 h 15 min #

      Je t’envie beaucoup Adam. Les phrases motivantes n’ont jamais eu aucun effet sur mon efficacité et je le regrette beaucoup. :(

      Le seul truc dans le genre qui a fonctionné est un petit plugin Chrome appelé « News Feed Eradicator ». Haydée en parle dans son article : Les 13 meilleurs conseils pour travailler efficacement de chez soi ou de l’étranger. Il bloque ton fil d’actualité Facebook sur ton PC. A chaque fois que tu tentes de t’y connecter, il te balance des phrases du style :
      « Someday is not a day of the week. »,
      « Happiness does not consist in pastimes and amusements but in virtuous activities. »
      ou encore « Life without endeavor is like entering a jewel mine and coming out with empty hands. ».

      Bon, j’avoue que c’est la restriction plus que la citation qui me rend plus productif… Et encore, quand je n’ai pas mon smartphone à proximité qui me permet d’atteindre le fameux fil d’actu. Arghhhh ! Je suis cerné. ;)

  17. Benoît 17 octobre 2016 à 19 h 32 min #

    J’ai commencé a appliquer vos conseils et je dois avouer que pour moi, cela fonctionne plutôt bien. Je suis un grand psychoteur parmi tous les psychoteur, je pense trop, je doute beaucoup, et hop…. je me dit que je verrai plus tard.

    Merci à vous, vous êtes super !

    • Tony Founs 17 octobre 2016 à 20 h 57 min #

      C’est gentil Benoît. :)
      Je ne sais pas si cela te fera le même effet que moi avec le temps, mais plus tu passes à l’action, moins tu te poses de questions. Et tu commences alors à rentrer dans le cercle vertueux qui te fait avancer à coup sûr.
      Voilà l’ultime secret qui se cache derrière tous ces conseils. Alors, tiens la distance ! Et si besoin, repasse faire un tour ici pour te remotiver. ;)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Nouveautés Facebook, Marketing en temps réel, Pinterest... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm - 5 juillet 2015

    […] Le secret pour surmonter la procrastination ; […]

  2. Devenir entrepreneur en ligne aujourd'hui : 26 raisons indiscutables - 6 octobre 2015

    […] Pensez-vous déborder d’efficacité juste après votre déjeuner ? Non. La digestion aidant, vous finirez plutôt par procrastiner. […]

  3. 20 erreurs mortelles au démarrage de votre business en ligne (et comment y remédier) - 25 novembre 2016

    […] contre, si c’est un problème de procrastination, appliquez les bonnes méthodes pour vous en […]

  4. Les 61 meilleures idées de business en ligne pour entreprendre en 2017 - 24 janvier 2017

    […] Mais commence par appliquer certains principes à toi-même en profitant de mes secrets pour éviter la procrastination. […]

Laisser un commentaire