Avant toute chose, si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour être pro, téléchargez ici le PDF des 25 outils du blogueur pro. Il est gratuit. Cliquez ici.

Après un certain temps de blogging, le blogueur se rend compte de la récurrence de certains principes. Suivant les objectifs qu’il cherche à atteindre, ces principes seront différents mais beaucoup restent communs à chacun d’entre nous.

Haydée et son amie

J’écris comme je parle à ma soeur, enfin presque…

La peur du jugement d’autrui peut vous empêcher de suivre certains de ces préceptes. Et après ? Qu’est-ce que cela change ?

Car comme dans la vie réelle, certains aimeront votre blog et d’autres pas !

Cela vous empêchera-t-il de vivre ? Non ! Alors appliquez les vôtres comme je le fais avec les miens depuis que je blogue.

1. Rester soi-même

Écrivez avec vos mots. Comme si vous parliez à votre sœur ! À moins que vous n’en ayez pas ou que ce soit la guerre entre vous.
Certains blogs sont experts en la matière et la franchise est leur point fort.

Dans tous les cas, ayez de l’humour, critiquez, en négatif s’il le faut, et n’hésitez pas à provoquer si ce n’est pas incompatible avec votre caractère.

2. Ne pas imaginer vivre facilement de son blog

Il est avant tout votre propre média. L’interface privilégiée de votre communication ou de celle de vos business.

Au mieux il peut être une source annexe à vos revenus principaux. Mais monétiser un blog au point d’en vivre confortablement est particulièrement difficile. Surtout en début de parcours.

C’est pourquoi je créé un site internet dédié à chacun de mes business en ligne. Comme je l’ai fait pour Chèvre Chaud, mon site de création de contenu.

3. Savoir varier les plaisirs

Offrez un assortiment de contenus différents :

  • Un dossier
  • Un poème
  • Un dessin
  • Un article d’actualité
  • Une infographie
  • Vos pensées et réflexions
  • Un article truffé de photos
  • Une interview
  • Des conseils : vous savez sûrement certaines choses mieux que les autres
  • Une courte vidéo qui en dit long sur votre dernier voyage
  • Un récit de voyage – même si je préfère garder les miens sur Google docs
  • Et pourquoi pas un guide gratuit comportant vos outils préférés si vous avez du temps à investir

Ces contenus évoluent tout le temps ! Alors observez le devenir du blogging et prévoyez le futur. L’évolution de la blogosphère est sujette à beaucoup de spéculations sur la toile. Je traite d’ailleurs le sujet sur le futur du blogging dans le blog référence Webmarketing & com.

4. Bloguer souvent

Que vous écriviez un dossier de 6000 mots ou un petit paragraphe sur votre pensée du jour, bloguez.

Bromélia jardin botanique Medellin Colombie

Au jardin botanique de Medellin

Que vous publiiez des tonnes de photos sans commentaire ou une seule avec une grande description, bloguez.
Bref, bloguez souvent ! Bon… si c’est pour publier de la merde, ça ne sert à rien non plus ;)

Mais que veut dire souvent ? Tout est relatif. Disons au moins 1 ou 2 fois par semaine. Considérez votre blog comme une de vos plantes vertes. Il faut les arroser et les nourrir régulièrement pour qu’elles survivent.

Par contre ne bloguez jamais 2 fois la même chose. Personne n’aime les répétitions.

Et bloguez toujours intelligemment ! Si vous tenez à être populaire un jour.

5. Bloguer en fonction de ses envies

Tous ces conseils ne vous obligent en rien ! Il n’y a aucune règle établie sur ce que vous devez bloguer ou non. Personne n’est là pour vous juger.

Faites donc comme vous l’entendez et traitez des sujets avec lesquels vous vous sentez le plus à l’aise.

Vous a-t’on déjà dit que vous n’aviez « pas le droit » de parler d’une chose ou d’une autre ?
Pour ma part, peu importe ce que l’on pense de moi. Les critiques sont bonnes à prendre, mais il faut savoir les relativiser.

Et pas de panique si vous êtes critiqué, c’est que vous suscitez l’intérêt.

Faites ce qui vous plaît ! Votre blog est votre espace de liberté.

6. Ne pas avoir peur de se dévoiler

Sur mon blog, j’affiche ce que j’aime ou pas, je montre ma personnalité, je critique et me dévoile avec mes mots et mes photos.
Je fais de petites erreurs telles que des fautes d’orthographe, me répéter, voir même dire parfois quelques conneries…

Mais montrer ses faiblesses n’est pas un mal comme on peut le croire. Nous restons des humains et cette faillibilité peut même produire un effet bénéfique.

Les gens s’identifient d’autant plus à vous. Ils ont moins l’impression d’être devant une machine en vous lisant.

Bureau d'une blogueuse

Vous vous identifiez là en train de bloguer devant votre ordinateur ? ;)

7. Soigner son niveau de langue

S’autoriser quelques fautes ne veut pas dire écrire comme un cochon ! Essayez de faire de votre mieux quant à votre niveau de langage et aux fautes d’orthographe. Et si c’est la catastrophe assurée, il existe cet outil Antidote HD, un des meilleurs correcteur internet jamais conçu.

Ne vous offusquez pas si vous recevez un mail de correction de la part de vos lecteurs. Cela peut surprendre, surtout si c’est dit de manière indélicate, mais dites-vous qu’ils font l’effort de vous prévenir. C’est louable de leur part car cela prend du temps.

C’est le cas de mon père et d’une amie proche : ils m’envoient régulièrement un petit mail pour me signaler mes fautes et je les en remercie vivement !

8. Ecrire malgré tout, même si l’on vit la « page blanche »

Il m’arrive parfois de ne pas réussir à écrire du tout ; comble du blogueur…

Être un bon rédacteur web n’est pas une mince affaire.

Dans ces moments là, je trouve ma manière de tourner les phrases nullissime. Les bons mots ne veulent pas sortir, mais peu importe, je m’efforce à continuer d’écrire malgré tout.

Dessin rhinocéros clé USB

Il faut juste se sortir les doigts du cul

La relecture du lendemain permettra de corriger cette matière brute facilement et de la réutiliser plus tard. Et plus vous relirez à tête reposée, plus vous réécrirez de manière pertinente, plus vous vous rapprocherez de la perfection… qui n’existe pas bien sûr !

9. Prendre du temps pour chaque personne qui s’attarde sur notre blog

Intéressez-vous à vos lecteurs autant qu’ils le font avec vous. Et s’ils ont un blog, faites un petit tour chez eux de temps à autres.
Dites-leur également que vous les aimez car ils le méritent ! :P
Bref, montrer leur votre considération.

10. S’entraîner en pratiquant régulièrement

Statue Buenos Aires, Argentine

Une belle statue de Buenos Aires

Vous l’aurez compris, bloguer prend du temps ! Mais en bloguant quotidiennement, vous gagnerez en efficacité et vous libérerez plus de temps pour votre vraie passion :

Le voyage !

11. Faire plus d’exercices

Le blogging est une activité sédentaire insidieuse. Paradoxal pour un blogueur-voyageur, non ? Et rester derrière votre PC, les fesses vissées sur une chaise, n’est pas l’idéal pour votre corps…

La culotte de cheval : le syndrome de la femme assise ! Me disait constamment un ami…

En voyage vous aurez la possibilité de vous bouger en visitant et en pratiquant les activités du coin.


Dans le cas contraire je vous invite fortement à trouver un sport ou une occupation qui demande de faire quelques efforts pour contrebalancer la mollesse qui guette chaque geek que nous sommes.

A vous maintenant. Vos priorités sont peut-être différentes des miennes et vous ont sûrement amené à apprendre d’autres choses que moi.

 
Ne partez pas sans le PDF des « 25 outils que j’utilise pour mon blog pro » en cliquant ici.
 

Haydée Bouscasse

 

 

Share This