Cet article contient 3399 mots. Si vous souhaitez les 32 conseils excentriques au format PDF, Clique sur ce lien pour le télécharger. C’est gratuit.
 
Haydée en rose

Au lycée j’étais un piètre dragueur.

Là où mon meilleur ami faisait mourir de rire les filles, je les ennuyais au bout de 30 secondes et elles disparaissaient toujours dans les bras d’un autre…

Un soir, suite à un énième râteau, il me dit :

Tes histoires sont trop longues et chiantes. Oublie tes considérations philosophiques.

Va droit au but !

Depuis mes études je ne l’ai jamais revu, mais je garde ses mots comme une des meilleures recommandations que l’on puisse donner à un rédacteur web.

Et je ne le remercierai jamais assez.

Pas parce que je me tape une bombe 20 ans plus tard.

Mais parce que son conseil me permet aujourd’hui de proposer des contenus de qualité et de monnayer mes écrits.

Mais comme il faut donner beaucoup avant de vendre ses services je vous livre 32 autres conseils pour devenir un tueur de l’écriture web.

Avant de rédiger votre article

Dormez au moins 8 heures par jour

Trop de gens gaspillent un temps précieux en écrits et bavardages inutiles jusque très tard dans la nuit. Mais ce ne sont pas les heures les plus productives malgré les dires de certains, moi compris…

Couchez-vous avant 21 heures au moins 3 jours par semaine.

Et n’oubliez pas de vous étirer en respirant profondément au lever et avant d’écrire. Histoire d’avoir un cerveau oxygéné et en meilleure santé possible.

Tony dort dans un canapé à Budapest

Quitte à faire une sieste en milieu d’après-midi

Nous n’utilisons que 5% de notre cerveau et vous devrez en utiliser au moins 6% si vous souhaitez écrire mieux que quiconque.

Faites un gros colombin libérateur

J’avoue que vous ne lirez ce conseil nul part ailleurs pour devenir un meilleur rédacteur web.

Mais si votre corps ne se libère pas, votre cerveau ne le sera pas plus. Mangez plus de fruits s’il le faut.

Lisez beaucoup

Difficile d’écrire sans avoir beaucoup lu dans votre vie.

Mon ancien boulot d’éducateur m’a fait sillonner l’Île-de-France de longues heures dans les transports Parisiens. J’y avalais goulûment des tonnes de romans. Tout ce qui me tombait sous la main était bon à bouquiner et plus c’était gros mieux c’était.

L'écume des jours de Boris VianLisez de la qualité

Sous peine de ne jamais améliorer votre niveau d’écriture.

Aujourd’hui, chaque jour avant d’écrire, je passe au moins 30 minutes à lire des ouvrages de grande qualité : Poésies, essais, livres de Camus, Vian, Gide, Malraux, Sartre, et j’en passe.

Tous ces grands écrivains qui font briller la langue de Molière.

Ecrivez beaucoup

Rédigez tous les jours. c’est le must !

Au delà d’être un entrainement, l’écriture journalière est une pratique spirituelle qui vous plonge au plus profond de vous-même. Elle vous aide à faire le ménage dans votre tête.

Rédigez votre propre bouquin si vous en avez le courage.

N’écrivez pas si vous êtes en colère contre quelqu’un

Cette personne qui vous a contrarié pourrait aussi bien faire partie de votre lectorat. Et vous vous devez d’aimer votre public, de flirter avec lui afin qu’ils puissent vous aimer en retour.

Entretenez votre créativité

Trouvez des tonnes d’idées. Faites des brainstormings. Parlez avec votre entourage.

Sans exercice quotidien votre potentiel d’idées s’atrophie tel un muscle à la retraite. Alors au boulot ! Exerce-vous jusqu’à ce que ça fasse mal. Sinon pas d’idées.

Et gardez en forme vos autres muscles créatifs. Peignez, dessinez ou que sais-je encore.

Dessinez

Pensez à faire du sport également.

Volez les meilleures idées

Attention, je ne parle pas de plagier mais de reprendre des idées phares pour innover. Pratique courante chez tous les grands de ce monde.

Croyez-vous que Jules Verne a inventé l’idée du sous-marin ou qu’il s’est inspiré des croquis de Leonard de Vinci ?

A vous de faire ressortir l’essence même d’une idée. Peu importe qui a déjà écrit à son sujet ou combien de fois elle fut traitée avant. Du moment que vous la présentez avec votre angle personnel et que vous y ajoutez une valeur supplémentaire.

Quelles attitudes adopter pendant votre rédaction ?

Ne demandez jamais la permission

En d’autres termes, n’écrivez jamais « à mon avis » ou pire « à mon humble avis ». Nous savons déjà que c’est votre opinion puisque c’est vous qui l’écrivez sur votre espace personnel.

MédisantSoyez franc et honnête

Dites tout haut ce que les gens pensent tout bas. Certaines personnes vous en voudront peut-être mais la plupart vous aimeront d’autant plus.

Si vous ne parvenez pas à être un peu candide n’écrivez pas. Essayez donc de vous mettre dans la peau d’un enfant. Et pour cela…

N’ayez pas peur de ce que les gens pensent

Imaginez votre qualité d’écriture à 100% et retranchez 1% de cette qualité pour chaque personne dont vous vous souciez quand vous écrivez.

Pour ma part, je dois faire attention au jugement d’une dizaine de personnes. Que ce soit des médisants ou simplement de gens que je ne veux pas offenser. Je peux donc me retirer d’emblée 10% de qualité d’écrit. Je ne serais donc qu’à 90% de mon potentiel.

Nous nous soucions tous de l’avis de certains.

Et je pense que la plupart des gens écrivent à environ 20% de leurs réelles capacités.

Pas si médisantAlors osez !

Mais ne blessez personne

Même si cela peut parfois contredire les deux points précédents. Nous ne sommes pas là pour faire du mal aux gens.

Ecrivez comme si vous causiez avec vos amis

L’interaction est intense, les questions fusent et vous riez ensemble. N’est-ce pas ainsi que l’on vous a appris à communiquer oralement ? Alors pourquoi faire autrement à l’écrit ?

Vous pouvez recréer ces émotions authentiques en tant que blogueur. Comment ?
Démarrez une conversation avec vos lecteurs. Utilisez le « vous » et posez des questions.

Avez-vous remarqué que c’est déjà la troisième question que je vous pose ? Ainsi j’essaie de vous engager.

En posant une question simple, vous faites faire une brève pause à vos lecteurs. Vous attirez leur attention et leur donnez envie de lire votre réponse. Et s’ils approuvent avec un oui intérieur en hochant la tête, ils seront plus susceptibles de lire la suite.

C’est également ainsi que les commentaires pulluleront sur votre blog. Car vos lecteurs sentiront que vous les invitez à causer. Laisser un commentaire devient aussi naturel que dans une conversation amicale.

Mettez-vous à la place de vos lecteurs

Cette conversation intense dont je parle plus haut ne peut se faire que si vous êtes sur un même pied d’égalité avec votre lectorat.

N’impressionnez pas vos lecteurs avec du vocabulaire soutenu. Utiliser les mêmes expressions qu’eux ainsi que des mots simples. Oubliez le jargon pro et les sigles élitistes.
Tout cela n’a rien de sexy !

Comprenez leurs luttes, leurs peurs et frustrations, et faites leurs sentir que vous êtes en phase avec eux.
Comme dans l’intro de ce post par exemple :

Qui ne s’est jamais pris un râteau en essayant de brancher ?

En sympathisant avec les sentiments de vos lecteurs, ils seront plus proches de vous. A un point tel qu’ils auront l’impression que vous avez écrit ce billet spécialement pour eux.

Mais laissez-les se faire leur propre opinion

Vos lecteurs sont loin d’êtres des cons.

Ce sont des penseurs indépendants. Donnez leur des faits, ils en tireront leurs conclusions personnelles.

Exemple : Si je vous dis que je suis un rebelle. Qu’allez-vous penser ?

C’est ça ouais ! Prends-toi pour un rebelle si ça te fait plaisir.

Mais si je vous dis que je me fous totalement que vous détestiez notre blog. Vous en déduirez peut-être que je suis un tantinet rebelle.

Chacun des faits que j’énonce dans mes articles brosse un tableau de qui je suis en tant que personne. Cela vous permet, en tant que lecteur, de vous faire votre propre idée de moi.

Soyez rebelle vous aussi !

Qu’est-ce qui vous séduit le plus vous ? Une gentille mièvrerie ou un peu de rébellion ?

Lol contre Matrix

Comparez donc les entrées en salle des films « LOL » et « Matrix »…

N’ayez pas peur de remettre en question le statu quo.

Prenez ce que la majorité pense et explorez le contraire. Personne n’est attiré par un mouton qui suit bêtement la pensée unique. En prenant le problème à l’envers, vous trouverez bien souvent des idées originales là où personne d’autre n’ira les chercher.

Mais ne soyez pas en désaccord juste par esprit de contradiction. Justifiez votre dissidence avec des arguments convaincants.

Aussi, être rebelle ne réside pas seulement dans ce que vous dites mais également de la manière dont vous le dites.
Pensez à tous ces écrivains qui suivent toujours les règles de rédaction de manuels scolaires sans âme.

Alors s’il vous plait, ne soyez pas si chiant. Brisez quelques règles !

  • Utilisez des expressions de tous les jours : « La vache ! »
  • Osez quelques phrases avec un seul mot : « Intéressant »
  • Commencer une phrase avec « Ou », « Et », ou « Mais »
  • Proposez un peu de style télégraphique à la James Ellroy
  • Risquez un ou deux gros mot bordel !

Tout ceci vous rendra moins prévisible. Vous éviterez d’ennuyer lamentablement vos lecteurs avec des procédés has been.

Essayez d’autres tons, de nouveaux modèles. Expérimentez avec audace.

Plus vous casserez de règles, plus votre personnalité brillera, plus vous séduirez vos lecteurs ! Alors utilisez ces petits trucs et…

Soyez énergique

Savez-vous que votre énergie est contagieuse ?

Autant qu’une voix monotone peut endormir.

Avant le blog, j’avais une fâcheuse tendance à écrire comme un prof d’université. Mes phrases étaient tellement longues et sinueuses qu’arrivé à la fin on en oubliait le début. Grosse erreur.

Pensez phrases courtes, dynamiques, voir même brusques. Elles éveillent le lecteur.

Rendez votre écriture plus séduisante en intercalant ces courtes rafales enthousiastes entre deux phrases plus longues.

Et comme l’énergie ne suffit pas toujours…

Enflammez vos lecteurs avec votre passion

Une discussion en face-à-face vous permet d’utilisez l’intonation, de crier pour attirer l’attention ou de murmurer secrètement.

Et le langage corporel peut souligner tous vos mots. Pas un article de blog.

Seuls les mots peuvent attirer l’attention et transmettre l’émotion. Alors choisissez les plus puissants, utilisez :

  • « incandescente » plutôt que « vive »
  • « magnifique » plutôt que « belle »
  • « maudire » plutôt que « détester »

Les gens oublieront ce que vous avez dit, oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir.

Alors choisissez des mots passionnés, emplis d’émotions vives, nobles, voir même dures s’il le faut.

N’hésitez pas à vous montrer vulnérable

Êtes-vous parfait vous ?

A la création de notre blog j’ai raconté l’une de mes plus grandes galères : Mon agression spectaculaire à la machette par trois péruviens.

Courez vite !

Ce post a beaucoup remué les lecteurs et a contribué à nous faire connaître dans la blogosphère bien plus vite que ce que nous aurions pu l’imaginer.

Normal, je m’en suis pris plein la gueule dans cette histoire.

Touchez les gens.

Partagez vos propres faiblesses, vos soucis et vos craintes, vous vous connecterez d’avantage avec vos lecteurs en devenant plus humain à leurs yeux.

Personne ne vous demande d’être un super-héros.

Soyez drôle et espiègle

Souvenez-vous comment mon ami du lycée faisait pour serrer des meufs. ;)

Vous pouvez largement être tout ce que je vous propose plus haut et rester fun en même temps.

Comment pouvez-vous être drôle ?

Assurez-vous d’être aussi laid que possible.

Homme laid

Les gens laids sont drôles. Et personne n’a envie de lire que vous êtes super beau, intelligent ou que vous faites de grandes choses à tout bout de champ.

Avoir le sens de l’humour vous rend plus désirable. Surtout si vous êtes le dindon de vos propres blagues. Alors évitez de jouer les trous du cul arrogants.

Faites sourire les gens en restant humble. Et l’humour est tellement plus sympa que l’infaillible sérieux du coincé de base.

Ce qui nous amène à un problème récurrent de majorité de blogueurs : Le sérieux à outrance…

Ne soyez pas trop pro

Imaginez deux nouveaux mails dans votre boite de réception :

  • Un de votre ami proche
  • Un autre annonçant la mise à jour d’un blog

Lequel ouvrez-vous ?

Question con n’est-ce pas ?

Si vous voulez que vos abonnés ouvrent vos newsletters, agissez avec eux comme avec votre meilleur ami.

Débarrassez-vous de vos logos fantaisie en haut de vos mails et collez-les en pied de page. Faites tout pour que votre email ressemble à un quelque chose de personnel.

Stop au trop corporate ! Variez vos messages d’accueil. Ne soyez pas l’agent commercial lambda sans caractère.

Vous pouvez même ajouter un P.S. perso sur ce que vous avez fait ce week-end ou sur vos activités extra-pro.
Bon, sans raconter votre vie non plus hein.

Risquez

Notez que la quasi-totalité de ces règles jouent avec les limites admissibles.

Lorsqu’ils traitent d’un sujet, trop de blogueurs se la jouent sécurité. Il ne veulent pas choquer par convenance. Ennuyeux tout cela.

Lorsque vous vous risquez vraiment à écrire en repoussant les frontières du tolérable, le lecteur le sent. Vous saurez alors que vous êtes en bonne voie.

Si vous ne risquez rien je fuis. Car votre discours me paraîtra insipide.

Pour ma part, je sais que je suis sur la bonne voie si après mon post quelques lecteurs me font un retour du style :

Putain tu as osé !

Doigt d'honneur

Ouaaiiiiii !

 
Pour ne pas perdre toutes ces infos, vous pouvez télécharger gratuitement les 32 conseils pour être un meilleur rédacteur web en cliquant ici.
 

Les techniques d’écriture qui changent tout

A l’instar de la drague, les techniques d’écriture sont nombreuses et ne siéront pas à tout le monde.
Essayez-les toutes et après quelques bâches bien senties vous trouverez la bonne recette. :)

Faites du storytelling

Pourquoi aimez-vous tant discuter avec vos amis ?

Parce que vous partagez des petites histoires intéressantes et personnelles qui illustrent parfaitement vos pensées.

  • Le mauvais coup que vous vous êtes tapé en boite
  • Le dernier navet que vous êtes allé voir au ciné
  • Où manger le meilleur steak du coin…

Les anecdotes s’enchaînent autour de votre sujet fil rouge et le rendent plus personnel et consistant.

Si votre blog ne traite que votre domaine d’expertise, vous vous positionnerez en expert unidimensionnel. A force c’est un peu lourd…

En partageant quelques bribes de vos loisirs ou de votre vie personnelle, vous n’en deviendrez que plus intéressant.
Les métaphores pimentent votre écriture et la rendent plus attrayante.

Croyez-vous que je vous ai parlé de mes histoires sans raison ?

En faisant des analogies avec votre expérience personnelle, vos lecteurs commencent à vous connaitre et s’attachent à vous.

Osez les titres choquants

Et tant pis pour ceux qui vous traiteront de racoleur.

Si votre contenu est bon, c’est qu’ils n’ont rien compris ou se permettent de critiquer sans le lire.

J’ai eu droit à mon lot de remontrances avec mes articles traitant de mon expérience en Albanie ou du tourisme extrême et je ne m’en suis jamais formalisé.

Bien au contraire !

N’oubliez pas que vous êtes en compétition avec des millions d’articles. Vous avez donc besoin d’un titre percutant pour attirer les lecteurs.

Autrement votre article disparaîtra dans les limbes du web aussi sec.

Oubliez le surplus de ponctuation, privilégiez les points

Ne forcez pas sur les virgules et les points-virgules. Demandez-vous toujours s’il n’est pas mieux de couper votre phrase en deux.

Un point permet au lecteur de faire une pause et vous oblige à faire des phrases mieux structurées. Car le but de la césure est de faire réfléchir le lecteur sur le sens de votre locution.

Cela permet également de faire des phrases courtes. Et vous connaissez maintenant l’avantage de celles-ci.

Donnez une valeur ajoutée à chacune de vos phrases

Une idée = une phrase.

Même sur vos tweets, vos posts Google+ ou vos mises à jour de statut.

A quoi bon répéter 3 fois la même chose en paraphrasant ?

La fluidité de vos écrits n’en sera que meilleure et vous garderez votre lectorat pendu à vos lèvres.

Tony en train de manger un plat Péruvien

La lueur dans les yeux avant même la 1ère bouchée

Faites appel à tous les sens

Souvenez-vous du livre « Le Parfum » : Une expérience sensorielle mémorable.

Suggérez une douce fragrance, une légère pression sur le bras ou une musique suave en fond sonore. Autant de mots sensoriels qui stimulent l’imagination.

Et là c’est le plein d’émotions !

Comme si vous dégustiez un plat exotique ou assistiez à un feu d’artifices éblouissant de couleurs.

Même des concepts abstraits peuvent être représentés par des sensations. Il ne tient qu’à vous de rédiger de délicieux posts.

Les mots sensoriels sont bien plus puissants et mémorables que les mots ordinaires.

Utilisez des paroles réconfortantes

Les gourous du blogging vous parlent de construire votre autorité.
Certes, mais l’autorité me rappelle trop les professeurs, leurs livres poussiéreux et leurs longues tirades ennuyeuses.

Pas très sexy encore une fois.

En insistant sur vos connaissances, vous vous mettez sur un piédestal. Votre lecteur se sent comme un amateur face à son professeur.

Mettez plutôt un bras virtuel autour de son épaule. Rassurez-le avec des phrases simples comme :

Nous somme tous passés par là.

Cela arrive aux meilleurs d’entre nous.

Cela lui évite de se sentir idiot.

Dépeignez l’image d’un avenir radieux

Plage VintageQuoi de plus merveilleux que des vacances bien méritées.
Sûrement votre cas en ce moment non ?

Plage de sable blanc, soleil et délicieux cocktails. Ou plutôt randonnée vivifiante à travers la jungle peut-être ?

Des perspectives somptueuses qui vous aident à faire face aux problèmes récurrents du voyage : Longues files d’attente à l’aéroport, nourriture dégueulasse de l’avion, bébé qui hurle derrière vous…etc.

Avec un article de blog, c’est pareil.

Vos lecteurs ne doivent pas se forcer à comprendre votre message. La lecture prend du temps et ils ont tellement d’autres choses à faire !

Incitez-les à lire en esquissant une destinée magnifique dès l’ouverture de votre billet.

Dites-leur à quel point votre astuce ou vos écrits les rendront plus heureux, plus sains ou plus riches.

Une finalité si attrayante qu’ils chercheront à lire votre fameux message.

Ne partez pas dans tous les sens

Je suis sûr que vous connaissez ce style de personnes qui ne cessent de jacter. Sautant d’un sujet à l’autre, elles ne tarissent pas de paroles et ne vous donnent aucune chance de rebondir.

Certains articles ont le même problème. Ils errent d’idée en idée plutôt que de se concentrer sur une seule.
Rien n’est plus ennuyeux qu’une histoire allant dans vingt directions à la fois.

Bien que ce billet soit composé de 32 points, ils sont tous orientés vers l’idée que vous devez séduire vos lecteurs avec vos mots.

Et chacun de nos articles est travaillé dans ce sens. Chaque argument, histoire ou exemple de nos billets n’illustrent qu’une seule et unique idée claire.

Vos dernières lignes doivent marquer les esprits et faire mouche

Seriez-vous capable de me réciter quelques phrases par cœur ?

La plupart des gens se souviennent des paroles d’une chanson, d’une strophe de poésie, d’une comptine d’enfance ou d’un slogan publicitaire.

Ces phrases ont une chose en commun. Elles utilisent toutes des techniques permettant une mémorisation facile : répétitions, rimes ou litanies.

Vous souhaitez que vos lecteurs se souviennent de vos mots ? Servez-vous donc de ces techniques.
Comme à la fin de l’article Êtes-vous lâche en voyage qui finit par la une citation de Franck Herbert, créateur de la saga Dune :

Je ne connaîtrai pas la peur,
Car la peur tue l’esprit.

Des mots qui s’attardent dans votre esprit et communiquent l’essence même de votre post.

Mieux encore. Si votre ultime ligne résonne comme un coup de tonnerre en renvoyant aux premières phrases de l’article, votre message aura marqué les esprits.

Votre dernière phrase tue ? C’est gagné !

Et après l’écriture ?

Laissez votre travail reposer au moins une nuit

Quoique vous ayez écrit laissez-le dormir.

Puis réveillez-vous, faites quelques étirements et prenez un bon café pour libérer vos intestins. :p

Enfin, lisez-le à nouveau et virez les phrases qui ne vous plaisent plus. Réécrivez celles qui pèchent et publiez.

Flirt

Alors, vous êtes séduit ?

Le blogging n’est pas une communication à sens unique

Vous avez besoin d’apprendre qui sont vos lecteurs.
De comprendre leurs luttes.
De connaître leurs frustrations.

Offrez leurs plus que vous n’offririez à un ami.
Aidez-les à surmonter leurs doutes et leurs craintes.

Encouragez-les à réaliser leurs rêves. Balayez devant leur porte et enchantez-les.

Mais gardez à l’esprit une chose.

Tout le monde n’est pas en mesure de bien écrire

Tony espiègleMême avec beaucoup de pratique.

Et même si vous êtes de bonne volonté pour vous améliorer, vous feriez peut-être mieux de vous concentrer sur vos compétences et de déléguer vos travaux d’écriture à quelqu’un d’autre.

 
N’oubliez pas de conserver le PDF des 32 conseils excentriques pour vos prochains écrits. Cliquez ici.
 

Tony Founs
 
 

Share This