Dans la leçon précédente, tu as vu qu’il existait de nombreuses façons de gagner sa vie sur le web.

Mais certaines sont plus faciles que d’autres.

Lesquelles ?

C’est ce que nous allons voir avec les 8 types d’activités en ligne les plus courants.

Et à la fin, tu auras tous les éléments en main pour choisir celle qui te convient le mieux.

Mais avant…

Que veut dire business model du web ?

Un business model, modèle d’affaires ou modèle économique du web, c’est :

La façon dont une activité génère des revenus.

En clair, par quel moyen vas-tu concrètement gagner ton argent ?

Faisons ultra simple…

Avant internet, on pouvait parler de 3 grandes catégories de modèles économiques :

  • La production pour revente.
  • L’achat pour revente (le commerce).
  • La vente de services.

Mais si tu tapes « business model » sur Google, tu risques de tomber sur des dizaines de modèles différents qui se recoupent, s’entrecroisent, s’additionnent et s’entremêlent.

Un joyeux bordel… encore plus chaotique depuis l’apparition des entreprises en ligne qui en ont développé de nouveaux.

Résultats :

La frontière entre tous ces modèles est parfois floue. Car dans la pratique, de nombreux business models mixent plusieurs types de revenus.

Un exemple ?

Le freemium est un business model qui repose sur une partie gratuite et une partie payante.

Les plateformes de musique et de vidéo en streaming utilisent ce modèle ; tout comme LinkedIn et Viadeo. Mais on peut également le classer comme :

  • Modèle de l’abonnement.
  • Modèle de la monétisation de l’audience.

Les applications et jeux pour smartphones utilisent aussi le freemium, mais cela peut être considéré comme :

  • Modèle transactionnel (e-commerce).
  • Modèle de l’abonnement.

Tu vois le truc ?

Et finalement, tu te retrouves vite avec ce genre de liste…

8-types-d-activites-en-ligne-30-business-model-du-web

Ouais… ça calme.

Alors, pour éviter de te larguer avec un article encyclopédique, parlons concret.

Ne nous prenons pas la tête avec ce terme de « business model » pour nous concentrer sur des types d’activités en ligne plus tangibles considérés comme étant à ta portée.

Et tu vas vite voir que la réalité réserve quelques surprises…

6 types d’activités en ligne qui valent le coup… ou pas

Deux précisions avant de commencer :

        1. Je ne vais pas te parler de business « gagne-petit » ou à court terme.

Comme répondre à des sondages rémunérés ou tester des applications mobiles pour récupérer quelques euros.

Il s’agit de gagner correctement ta vie en ligne… et sur le long terme.

        2. Je ne te parlerai pas non plus de Blogging (ou de Vlogging).

Car ce ne sont pas des business.

Je vois trop d’articles qui vantent le blogging comme un business en ligne ou un business model alors que…

Je le répète : CE N’EST PAS UN BUSINESS !

C’est un moyen de communication en ligne.

Certes, un blog peut te permettre de gagner de l’argent sur internet grâce à l’audience qu’il génère. Mais uniquement si tu lui appliques un ou plusieurs business models.

La nuance est importante.

Pour le coup, tu peux parfaitement utiliser un blog avec les 6 types de business qui suivent pour faire augmenter tes revenus (c’est même souvent recommandé).

Mais…

Je vais te livrer la vérité brutale qui se cache derrière certains de ces types d’activités.

C’est OK pour toi ?

Alors, c’est parti !

1. La publicité sur internet

Tu as sûrement déjà entendu parler des gens qui créent un site Web, le blindent de pub Google, et hop ! Ils se font un paquet de tunes.

Aujourd’hui, les annonceurs dépensent plus en publicité sur internet que sur n’importe quel autre média traditionnel.

Alors, pourquoi ne pas ramasser quelques miettes de ce gâteau géant ?

Prends Zone-Téléchargement, le site qui permet de télécharger des films, des séries et d’autres contenus protégés par des droits d’auteur en direct download.

8-types-d-activites-en-ligne-zone-telechargement

Je sais… pas forcément légal tout ça. Mais le principe de la pub est là.

ZT générait 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires par an grâce aux régies publicitaires ! (Jusqu’à ce qu’il se fasse sauter.)

Comment est-ce possible ?

Simple : le site tournait à 3,5 millions de visiteurs par mois.

Et le problème est bien là…

Pour générer des revenus importants grâce à la publicité, tu as besoin d’une tonne de trafic !

  • Une publicité Google Adsense rapporte en moyenne 1 € pour 100 visiteurs.
  • Une publicité sur YouTube rapporte en moyenne 1 € pour 10 000 vues.

En clair, tu as besoin d’un flux constant de visiteurs. Et cela prend généralement des mois, voire des années à acquérir.

Donc, gagner de l’argent en ligne grâce à la publicité :

  • Pas rapide
  • Pas facile

Et la vérité brutale ?

ZT est une exception que tu ne parviendras jamais à atteindre, certes. Mais même à ton niveau, lorsque je parle d’une tonne de visiteurs pour générer un profit décent, c’est bien plus que tu ne peux l’imaginer ! De plus, tu risques d’être obligé de créer du contenu putaclic qui te desservira très rapidement.

2. L’e-commerce et le dropshipping

Vendre des produits sur une boutique en ligne n’est plus à présenter.

Il y a des tonnes de solutions pour faire de l’e-commerce. Aussi bien gratuites que payantes.

Pour citer les exemples les plus connus :

Tu crées ton propre site internet pour le transformer en boutique en ligne (avec Woo Commerce, Prestashop ou Magento).

Ou tu profites d’une plateforme en ligne qui te fournit l’hébergement et toutes les fonctionnalités de commerce électronique dans un seul package (genre Shopify, Oxatis ou Etsy).

Le dropshipping est une variante de plus en plus populaire de la boutique en ligne.

Il s’agit de vendre essentiellement des biens physiques à des clients sans les stocker chez toi. Tu effectues la vente, puis tu demandes au grossiste ou au fabricant d’expédier le produit directement au client.

8-types-d-activites-en-ligne-schéma-dropshipping

Ta boutique fait donc office de simple vitrine et ton fournisseur s’occupe du reste. Tu n’as plus de stock à gérer ni de livraison à assurer.

Cela est vanté comme étant très lucratif…

MAIS !

Si tu te lances dans l’e-commerce, il te faudra beaucoup de temps pour tout mettre en place, attirer des clients et commencer à générer des bénéfices.

Et le dropshipping possède de nombreux inconvénients.

De plus, la concurrence est très rude !

Donc, faire de l’argent en ligne grâce à l’e-commerce et au dropshipping :

  • Pas rapide
  • Pas facile
  • Parfois technique

Et la vérité brutale ?

Comparées au temps que tu passeras sur ton business, tes marges bénéficiaires seront extrêmement faibles. Sans compter les coûts engendrés… De plus, l’e-commerce te demande de conserver et de gérer des stocks, ce qui te prendra encore plus de temps. Quant au dropshipping, concurrencer Amazon ou Alibaba qui vendront sûrement la même chose que toi beaucoup moins cher est presque une gageure.

3. Le marketing d’affiliation

Cette fois-ci, il s’agit de recommander des produits ou des services mis en vente par les autres.

En tant qu’affilié, tu rediriges ton audience (les clients potentiels) vers la page produit ou service du vendeur (l’annonceur) grâce au lien affilié qu’il te fournit.

Tu peux diffuser ce lien via ton vecteur de communication préféré :

  • Par mail
  • Sur ton site web ou ton blog
  • Sur ton réseau social
  • Sur ta chaine YouTube, etc.

Grâce à ton lien affilié, le vendeur sait que son client vient de chez toi et tu touches une commission sur sa vente.

Tu peux négocier un partenariat direct avec le vendeur, que ce soit :

  • Une grosse entreprise (ex : Amazon)
  • Ou un petit entrepreneur qui vend son propre produit.

Et il existe également de nombreuses plateformes d’affiliation qui te permettent d’accéder aux références d’annonceurs de tous poils et qui t’aident à mettre en place tes campagnes marketing.

Mais le défi est à peu près le même que celui de la publicité…

Pour gagner de l’argent en faisant de l’affiliation, tu dois disposer d’un public important.

Non seulement cela, mais tu dois aussi gagner la confiance de ce public afin qu’il prenne tes recommandations au sérieux.

Et une fois de plus, cela prend du temps.

Donc, gagner de l’argent en ligne grâce au marketing d’affiliation :

  • Pas rapide
  • Pas facile

Et la vérité brutale ?

Tu ne gagneras probablement jamais de revenus décents sur le long terme avec les liens d’affiliation, car c’est mathématique : tes taux de clics diminueront toujours. Et tu passeras alors un temps fou à traiter avec toujours plus d’annonceurs.

4. La création et la vente de produits numériques

Tu peux créer de nombreux infoproduits toi-même :

  • Guides et manuels au format PDF
  • E-books
  • Audio-books
  • E-magazines
  • Cours en ligne
  • Screancast
  • Podcasts
  • Applications et plugins
  • Programmes d’abonnements sur site ou communautés

L’avantage est qu’en les vendant toi-même, tu perçois la totalité des gains. Et tu peux proposer à n’importe qui de les vendre en affiliation.

Pour ma part, j’ai créé énormément de produits numériques ces dernières années.

8-types-d-activites-en-ligne-camion-infoproduits-travelplugin

J’en ai un camion rempli.

Des gratuits : 25 PDF et un cours en 7 leçons + cahiers d’exercices envoyés par mail…

Et des payants :

  • Mon cours en ligne 1k1mois qui a déjà aidé de nombreuses personnes à gagner leur vie en freelance en partant de zéro.
  • Mon e-book Tuto Micro qui permet de créer et de gérer sa micro-entreprise au quotidien.

Mais les produits numériques ont tous un point commun :

Il te faut BEAUCOUP de temps et d’efforts pour les créer, les commercialiser et les entretenir !

Sans compter les multiples compétences dont tu as besoin pour tout faire toi-même.

C’est pourquoi j’ai attendu si longtemps pour créer les miens. Préférant m’investir dans un type de business en ligne moins difficile et capable de me faire gagner ma vie beaucoup plus rapidement.

Bref, gagner de l’argent en ligne en créant et en vendant des produits numériques :

  • Pas rapide
  • Pas facile
  • Parfois très technique
  • Parfois coûteux

Et la vérité brutale ?

Certains produits numériques sont bien moins rentables que d’autres. Par exemple, un e-book te fera rarement gagner des revenus conséquents sur une longue période (à moins qu’il devienne un best-seller). Tout comme une application qui a très peu de chance de percer au point de t’apporter des revenus suffisants. Tandis qu’un cours en ligne peut devenir une manne financière récurrente intéressante – s’il tient ses promesses, bien sûr !

5. Le Software as a Service (SaaS)

Comme son nom l’indique, c’est un logiciel en tant que service (oui, c’est moins glamour en français).

En gros, tu crées un logiciel en ligne – qui fonctionne sur un serveur. Ton client n’achète pas le logiciel et ne l’installe pas sur son ordinateur. Tout est basé sur le Cloud…

Il utilise ton logiciel comme un service en ligne en payant un abonnement.

Beaucoup de gens se servent de Gmail ou de Dropbox sans savoir que ce sont des SaaS.

Et ce sont devenus des incontournables pour les entreprises. Par exemple :

  • Les logiciels de comptabilité et de facturation en ligne (Ilovetax).
  • Les solutions de création de sites e-commerce (Shopify)
  • Les auto-répondeurs pour sites et blogs (Mailchimp, Aweber)
  • Les gestionnaires de relation client ou CRM (Axonaut, Sellsy)
  • Les logiciels collaboratifs pour le suivi de projet (Slack)

Et j’en passe…

Perso, j’en utilise plusieurs pour mes activités :

  • Drip : pour mon marketing automation (auto-répondeur +CRM).
  • Leadpages : pour ma récupération de leads.
  • Wave : pour mes factures.

Ils me permettent d’externaliser une partie de mon travail sans être obligée d’embaucher un professionnel qui me coûterait une blinde.

8-types-d-activites-en-ligne-automotisation

Aaaah, l’automatisation ! ;)

Pourquoi en parler ici ?

Parce que le SaaS est sûrement l’un des business models du web en vogue les plus fructueux.

Tout est numérique, tes clients payent régulièrement pour l’utiliser et une fois habitués à son fonctionnement, ils n’ont pas spécialement envie d’en changer.

Mais comme tu t’en doutes, faire de l’argent en ligne grâce à un SaaS :

  • Pas rapide
  • Pas facile
  • Très technique
  • Parfois très coûteux

Et la vérité brutale ?

Les chances que ton SaaS devienne très réputé et incontournable sont extrêmement réduites. Tu t’exposes donc à un gouffre financier et temporel pour créer un logiciel que, finalement, très peu de gens utiliseront.

6. Le parrainage (financement participatif)

J’aime beaucoup ce business model, car il est vraiment dans l’air du temps.

De plus en plus de personnes et de médias indépendants gagnent leur vie grâce à leur communauté qui les finance directement.

Et ce business model peut s’appliquer à n’importe quel domaine !

Le principe est simple :

Tu fournis du contenu ou de l’information de qualité via Instagram, YouTube, un blog, des podcasts, etc. Peu importe en fait… Tu peux même mixer les vecteurs de Com’.

En contrepartie, tu demandes à chaque personne qui te suit de te verser une petite somme (mensuelle ou occasionnelle) sur une plateforme de financement participatif de type Tipeee ou Patreon.

Tu peux marcher aux dons (ou pourboires) ou encore à l’adhésion qui permet de débloquer certains de tes contenus.

J’en ai donné quelques exemples au début de la leçon précédente. Souviens-toi :

Le professeur de ukulélé qui gagne 6000 $/mois.

Mais il y a une chose que je n’ai pas mentionnée à propos de ce mec :

  • Il a réalisé plus de 720 vidéos.
  • Il compte 1,34 million d’abonnés sur sa chaine YouTube.

8-types-d-activites-en-ligne-ukulele-teacher

Et tu t’en doutes, créer autant de contenu pour maintenir une telle audience demande un sérieux travail !

Maintenant, comme je te l’ai dit, il a environ 1 600 personnes qui le financent un peu chaque mois.

Et si tu peux obtenir 2 €/mois venant de 1000 personnes, c’est 2 000 € mensuel dans ta poche.

Enfin, il existe une variante assez courante du modèle de parrainage qui consiste à obtenir un ou deux gros sponsors pour ton travail.

Mais il te faudra tout de même consacrer beaucoup de temps et d’efforts pour développer une large audience et ainsi, te faire remarquer par ces sponsors.

Donc, bien que ce soit probablement mon business model préféré pour gagner de l’argent en ligne :

  • Pas rapide
  • Pas facile
  • Parfois technique

Maintenant, arrêtons-nous ici une seconde…

Pourquoi ces types d’activités en ligne ne sont pas forcément idéaux pour toi

Jusqu’à présent, nous avons vu 6 types d’activités en ligne sur 8 :

  1. La publicité sur internet
  2. L’e-commerce et le dropshipping
  3. Le marketing d’affiliation
  4. La création et la vente de produits numériques
  5. Le Software as a Service (SaaS)
  6. Le parrainage (financement participatif)

Soyons clairs, tous ces business model du web sont viables.

Et tu ne seras jamais en rade d’histoires de réussites pour chacun d’entre eux sur internet.

Mais…

Considère le business en ligne comme un jeu vidéo.

En choisissant l’une de ces 6 activités pour débuter, c’est comme si tu commençais ton jeu vidéo en mode expert. Avec une tonne de méchants et d’obstacles supplémentaires sur ton chemin.

8-types-d-activites-en-ligne-mario-Impossible

Si tu as de l’expérience ou que tu aimes te compliquer la tâche, pourquoi pas…

Mais si ton objectif principal est de commencer à gagner ta vie en ligne aussi rapidement et aussi facilement que possible, je te recommande de commencer à jouer à ce jeu vidéo en mode facile.

Et à quoi ressemble le mode facile pour toi ?

Aux 2 derniers types d’activités en ligne que voici…

2 types d’activités en ligne totalement à ta portée

Si tu as lu mes 9 années de parcours en nomade digitale, tu les connais déjà.

Et de toi à moi, on ne va pas se mentir…

Tu ne trouveras pas d’autres types d’activités en ligne aussi fiables que ces deux-là pour vite gagner des revenus stables sur le web.

Le premier c’est…

Freelance en ligne

Être freelance signifie simplement utiliser l’une de tes compétences pour :

  • Fournir un service directement à un client.
  • Et être payé directement par celui-ci.

Travailler en indépendant sur le web, c’est par exemple :

  • Rédacteur
  • Webmaster
  • Community manager
  • Assistant virtuel
  • Programmeur
  • Coach à distance, etc.

Lorsque j’ai quitté le salariat, j’ai beaucoup hésité à commencer par devenir freelance. Car, avouons-le, ça n’a pas l’air très sexy.

Je trouvais le travail en indépendant trop basique. Et je ne voulais pas échanger mon temps contre de l’argent.

Non, je voulais devenir web-entrepreneuse et gagner de l’argent pendant que je dormais ! (Les fameux revenus passifs.)

Mais deux choses m’ont fait changer d’avis…

1. À force de me renseigner, j’ai vite compris que je n’avais pas le niveau pour me lancer dans un business compliqué. Et si j’avais essayé tout de suite, je n’aurais pratiquement pas gagné d’argent.

2. Ma première expérience m’a fait découvrir une autre image du freelancing. Non seulement c’est passionnant, mais tu peux extrêmement bien gagner ta vie avec ce type d’activités en ligne.

Depuis, j’ai rencontré et correspondu avec des centaines de travailleurs du web. Et tous arrivent à la même conclusion que moi :

Même si tu ne disposes d’aucune compétence au départ, en freelance, tu peux commencer à gagner de l’argent en ligne en quelques semaines.

Chose IMPOSSIBLE avec les 6 types d’activités en ligne présentées plus haut… Et avec beaucoup d’autres dont je ne t’ai pas parlé dans cet article.

Car ils impliquent généralement des mois ou des années de travail en amont :

  • Pour te former à de multiples compétences.
  • Pour te créer une audience solide.
  • Et éventuellement pour construire un produit qui tient la route…

…Avant d’espérer pouvoir commencer à gagner un revenu conséquent.

Ce qui n’est pas le cas du boulot en freelance.

Cela dit, travailler en freelance n’est pas parfait non plus :

  • Il peut être difficile de trouver des clients.
  • Tu devras sûrement commencer avec un tarif horaire assez faible.
  • Tes revenus peuvent beaucoup fluctuer d’un mois sur l’autre.

Et cela peut être difficile à gérer si tu sors d’un emploi pépère avec un salaire régulier.

Ce qui nous amène au dernier type d’activité en ligne.

Le travail à distance

Je sais, c’est un peu différent du reste puisque tu ne diriges pas ta propre entreprise.

Au lieu de cela, tu deviens l’employé à distance de l’entreprise de quelqu’un d’autre.

C’est très répandu aujourd’hui. De plus en plus d’entreprises recrutent et travaillent avec des personnes à 100% en remote.

Une belle occasion pour tester cette façon de bosser.

Un exemple ?

L’une de nos amies, Constance, est prof de français. Et elle a commencé à bosser en ligne de cette façon et en parallèle de son emploi.

Elle est devenue rédactrice web attitrée de la start-up Cooloc, une plateforme qui met en relation les personnes désirant trouver un colocataire par affinités ou selon un projet de vie spécifique.

Constance reçoit un salaire de 600 € par mois. Et elle n’a qu’à travailler 3 à 5 heures par semaine pour écrire des articles.

Elle est capable de faire ce boulot de n’importe où. Même de son établissement pendant sa pause déjeuner.

Cool, non ?

Bien sûr, le travail à distance comporte aussi ses difficultés :

  • Il peut être difficile de trouver un très bon travail à distance.
  • Les employeurs attendent généralement de toi un engagement à plus long terme.
  • Et tu devras peut-être travailler à heures fixes (un peu contraignant si tu souhaites voyager).

En résumé, le travail à distance est souvent plus stable et prévisible que le travail en indépendant. Mais tu n’auras pas tout à fait le même niveau de liberté et d’autonomie.

Bref…

Travail en indépendant ou à distance ?

Tout dépend de tes préférences et de tes objectifs.

Oui, encore les objectifs.

Et là, je ne peux pas choisir pour toi.

8-types-d-activites-en-ligne-freelance-ou-travail-a-distance

Sachant qu’avec ces deux types d’activités en ligne, tu gagneras ta vie bien plus rapidement et facilement qu’avec les 6 autres.

Après, à toi de voir :

  • Commencer en mode expert au risque de galérer.
  • Commencez en mode facile pour te donner de bien meilleures chances de succès.

Le chemin le plus fiable pour créer ton business en ligne profitable

Ce sera la conclusion de cette leçon…

Voici le chemin le plus fiable pour réussir à gagner ta vie en ligne lorsque tu pars de zéro.

Cela vient non seulement de ma propre expérience, mais aussi de celle des centaines de personnes avec lesquelles j’ai travaillé ou correspondu au fil des ans.

C’est la voie qui sied le mieux à la plupart des gens. Il est donc très probable qu’elle t’aille également comme un gant.

  1. Commence avec un travail à distance ou en indépendant.

Tu peux même faire un peu des deux en même temps.

Puis fais en sorte que ton revenu en ligne soit régulier et suffisant pour en vivre correctement.

  1. À mesure que tu gagnes en expérience, augmentes ton tarif et réduis tes heures.

Ton objectif est de n’avoir à travailler que 15 à 20 heures maximum par semaine pour couvrir toutes tes dépenses et disposer d’un peu d’argent de côté.

Ainsi, tu te dégages suffisamment de temps pour envisager autre chose.

  1. Arrivé à ce point, tu es libre de faire ce que tu veux !

Tu gagnes ta vie confortablement en travaillant à temps partiel. Tu peux donc passer ton temps libre à parcourir le monde et à vivre toutes les aventures dont tu as toujours rêvé.

Ou…

Tu peux utiliser tout ce temps libre pour lancer l’un des 6 autres types d’activités en ligne dont nous avons parlé.

Parce que ces business model du web valent le coup d’être mis en place.

Oui, ils sont plus difficiles.

Oui, ils demandent plus de temps pour décoller.

Mais si tu es comme moi, tu ne voudras pas jouer à ce jeu vidéo en mode facile toute ta vie.

Alors, vois le travail à distance et le freelancing comme de super tremplins vers des business model en ligne plus fructueux et moins chronophages à long terme.

Tu commences petit, tu te simplifies la vie, tu gagnes des revenus récurrents, tu te dégages du temps, tu acquiers de l’expérience, et tu passes au niveau supérieur.

Ça va ? Je ne t’ai pas trop pris la tête ?

8-types-d-activites-en-ligne-choix-business-model-difficile

Désolée si c’est le cas…

Car je sais que j’insiste beaucoup sur cette façon de débuter dans mes articles.

Mais peut-être que c’est la première fois que tu me lis.

Du coup, j’aimerais que tu me dises dans les commentaires :

Es-tu en phase avec cette façon de commencer à gagner ta vie en ligne ?

Ou est-ce que cela te surprend ? Et si c’est le cas, par quel type d’activité aimerais-tu commencer ?

Haydée Bouscasse

Plan du cours

➔ Leçon 1 – Commencer à gagner sa vie en ligne : pourquoi ?

➔ Leçon 2 – 9 ans d’expérience nomade digital : gagner sa vie en ligne en voyageant

➔ Leçon 3 – 8 raisons qui pourraient t’empêcher de gagner ta vie en ligne

➔ Leçon 4 – 8 types d’activités en ligne – quel business model du web te convient le mieux ?  ← TU ES ICI

➔ Leçon 5 – « Suis ta passion » est un mauvais conseil. Fais plutôt ceci…

 

Share This