Vous trouverez ici les étapes indispensables pour lancer votre business tout en travaillant à temps complet. Téléchargez-le sous format PDF en cliquant sur ce lien. C’est gratuit.
Dans la campagne bulgare sous la neige fin octobre

A Sofia, il semble que c’est déjà l’hiver !

Nous voilà en automne et l’hiver arrive à grand pas.

Les vacances de la Toussaint battent leur plein et les bureaux sont déserts.

Certains diplômés de l’été sont toujours à la recherche d’un taf…

Et vous ?

Vous, vous n’attendez pas le jour des bonnes résolutions pour vous mettre à travailler dur et créer votre entreprise en ligne.

Vous planchez sur quelque chose d’exceptionnel qui vous ouvrira un monde d’opportunités.

Enfin, je l’espère pour vous.

Et si ce n’est pas le cas, cela vous arrivera peut-être le jour où vous comprendrez qu’il faut arrêter de rêver.

Si vous lisez ce blog depuis quelques temps, vous avez sûrement une grosse envie de changer de vie. Et probablement l’idée de monter un business, comme nous l’expérimentons en toute transparence devant vos yeux.

Mais qu’avez-vous déjà fait concrètement pour en arriver là ?

Rien ?

Connaissez votre ennemi : Le syndrome du « coq à l’âne »

Ce n’est pas faute d’imagination mais le passage à l’acte est une toute autre histoire. Et je ne pense pas que ce soit un problème de motivation ou de temps.

Vous souffrez très certainement du syndrome du « coq à l’âne » de l’entrepreneur : le syndrome de l’idée seconde.

Une fâcheuse tendance à passer d’un idée géniale à une autre

Mais sans jamais vous focaliser sur l’une d’entre elles…

A peine votre idée germe t’elle dans votre tête que :

Hop ! Elle disparaît dans les airs.

J’avais un petit ami comme ça. Il me sortait 10 idées à la minute et… que dalle.

J’ai fini par penser qu’il était malade. Ou qu’il fumait trop de joints…

Fumeur-de-joints

Quoiqu’il y avait bien pire encore à cette époque : Moi ! Car je n’avais aucune idée en tête… Comment pouvais-je avancer sur quoi que ce soit dans ces conditions ?

Mais aujourd’hui je l’ai mon idée unique. Et me voilà à fond sur mon futur site de création de contenu, premier service de notre entreprise en ligne.

Tony, quant à lui, se concentre sur une multitude de dessins pour le guide gratuit qui accompagnera notre nouveau site tout en se formant à InDesign.

Et notre date butoir est flexible. Laissons libre cours à notre créativité !

Le principal étant de toujours progresser dans la réalisation de notre projet.

Notre planification doit prendre en compte les changements de pays et les imprévus inhérents au nomade numérique.

Dans le train allant de Budapest à Belgrade

Nos déplacements prennent beaucoup plus de temps qu’on ne peut l’imaginer

Mais revenons à nos moutons… Enfin, à notre « coq à l’âne », ce syndrome aujourd’hui très présent chez les entrepreneurs débutants.

Quand vous ne voyez aucun progrès mesurable

Ne seriez-vous pas en train de lire 15 articles en même temps sur les 20 entreprises à monter qui vous changeront la vie ?

 
Apprenez déjà à construire votre business grâce aux étapes cruciales pour lancer votre business en cliquant sur ce lien. C’est gratuit.
 

Vous êtes submergé par vos recherches, séduit par plus de concepts vantés sur le net comme « LA SOLUTION » qu’il n’y a de rats à Paris.

Ça en fait des idées ! Mais comment les faire avancer si vous comptez tout réaliser en même temps ?

Et puis seront-elles vraiment adaptées à votre personnalité ?

Si aujourd’hui vous souhaitez :

  • Ouvrir une boutique e-commerce
  • Vendre des e-books sur kindle
  • Créer un site dédié à l’affiliation
  • Entamer un business de consulting
  • Et devenir un coach de vie…

Pas de doute, vous avez le syndrome du « coq à l’âne ». Et vous avez besoin d’aide ! Car à vouloir tout faire vous ne faites rien avancer concrètement.

Mais pourquoi vouloir tout enchaîner ainsi ?

L’angoisse de se focaliser sur une seule idée sans savoir si elle fonctionnera

Tony et une nana derrière lui intéressée

Putain l’angoisse !

Serait-ce votre problème ?

Explorer de nombreuses idées est ludique et peu périlleux mais s’engager à en traiter une sans garantie de réussite est juste effrayant.

Mais sans risques, pas de gloire.

Alors à partir d’aujourd’hui je vous encourage à tout mettre de côté. Oubliez toutes vos idées sauf une et commencez à la réaliser dès le 1er novembre. (Et on s’en fout si c’est un jour férié).

Revisitez toutes les idées que vous avez eues sur l’année

Evaluez-les honnêtement, en fonction de vos compétences, de votre personnalité et de vos objectifs. Vous pourrez ainsi plus facilement faire le tri.

Votre but est de quitter votre travail dans 3 mois ? Éliminez d’office les projets de marketing d’affiliation. Cela demande beaucoup de temps avant de porter ses fruits.

Vous voulez voyager ? Oubliez le consulting SEO local. Pas vraiment idéal pour une entreprise nomade.

Crédible pour vendre des gants de boxe ?

Crédible pour vendre des gants de boxe ? hum…

Vous souhaitez être totalement autonome ? Lâchez tout ce qui peut avoir des coûts de départ tels qu’ils nécessitent des investisseurs.

Posez-vous surtout cette question :

Qu’est-ce qui me motive le plus ?

Soyez avant tout passionné ! Et évitez de vendre quelque chose qui ne vous correspond pas.

Quoique ce sont peut-être les tactiques de vente qui vous intéressent plus que le produit en lui-même.

Ce n’est pas un problème.

Mais pensez à une chose : Quand vous serez reconnu, comment vanterez-vous un produit devant un large public avec éloquence s’il ne vous intéresse pas ?

Concentrez-vous sur votre idée fétiche

Prenez seulement celle qui vous correspond le mieux et jetez toutes les autres.

Pas de tricherie ! N’en commencez pas 3 à la fois juste pour voir celle qui décolle le mieux.

Juste une.

Testez-la en la validant avec de vrais clients avant de commencer.

Tapez donc « développement client » dans les moteurs de recherche. Vous comprendrez combien cette validation est nécessaire.

Et je vous conseille au passage de lire le Manuel du créateur de start-up : Bâtissez une entreprise formidable étape par étape.

Bob Dorf et Steve Blank, créateur du mouvement Lean Startup, vous expliquent que vous aurez beau avoir un produit original dans lequel vous avez mis beaucoup d’énergie, si vous n’avez pas de clients vous êtes mort !

Car il est plus facile de s’attarder sur le processus de fabrication de votre produit que sur celui du « développement par la clientèle ».

Savoir ce que souhaitent réellement vos futurs clients est la clé de la réussite. Et ce n’est plus un secret pour le bons entrepreneurs.

Reste à savoir quels sont ces axes de déploiement décrits dans le bouquin.

Mon cours gratuit est un condensé de ce concept révolutionnaire qui vous aidera à trouver l’idée profitable pour vous lancer avec succès.

Faites un plan de travail chronologique

Votre idée choisie c’est ici que tout se corse. Car vous arrivez à la fameuse étape du « il faut faire ».

Alors faites-le maintenant mais faites-le bien !

Et si vous n’avez pas les idées claires à ce stade c’est qu’il vous manque un plan. Sans canevas vous finirez par vous disperser et par abandonner.

Faire le plan exact de vos actions dès le départ vous débarrassera du problème de prise de décisions nécessaires à la concrétisation votre idée.

Listez toutes les tâches à effectuer puis donnez-leur un ordre de priorité. Quoi de plus simple que de fonctionner par étapes prédéfinies que vous bouclerez au fur et à mesure.

Cela vous donnera une vision long terme quand bien même elle aura tendance à évoluer.

Ce n’est plus le moment de lire !

Si l’on vous dit « faites-le maintenant », ce n’est pas pour revenir en arrière en lisant des choses qui vous amèneraient à d’autres idées ou à vous convaincre qu’il y a une meilleure approche de la vôtre.

Vous avez déjà mis suffisamment d’énergie dans vos lectures de départ. La fin des vacances approche, alors il est temps d’être productif.

Lire un plan pour éviter de se paumer dans Budapest ne compte pas

Lire un plan pour éviter de se paumer dans Budapest ne compte pas :p

Rien de ce qui vaut le coup n’est facile

Vous sentez que c’est dur ? C’est que c’est bon. :)

Et c’est plutôt positif car le bonheur se trouve dans la difficulté. Cela signifie que vous êtes en train de vous améliorer et de mettre de la distance entre vous et ceux qui ne cherchent pas plus loin. Continuez !

Et qu’est-ce que tout cela donnera au bout d’un mois ?

Bien plus que vous ne pouvez l’imaginer.

Même si vous serez toujours en train de vous dire :

La vache que c’est dur…

Et attendez-vous à ça pendant plusieurs mois. Période durant laquelle vous serez le plus vulnérable. Alors tenez bon !

Et décompressez de temps à autre en vous faisant plaisir avec les copains.

Une petite soirée déguisée entre potes !

Une petite soirée déguisée entre potes ?

Enfin, pas de regrets si toutefois vous vous trompiez dans le business que vous avez choisi. Vous serez gagnant malgré tout.

Car vous aurez acquis de nouvelles compétences en expérimentant différents marchés. Une expérience riche qui vous permettra de développer les qualités nécessaires pour appréhender les problèmes futurs et les résoudre plus aisément.

Tant que vous agissez et que vous vous dépassez, des tonnes d’opportunités s’offriront à vous.

Et pour couronner le tout, vous ferez partie de « ceux qui font » et non pas de « ceux qui rêvent ».

 
N’oubliez pas de récupérer votre guide pour lancer votre business tout en travaillant à temps complet en cliquant ici.
 

Alors pas d’excuses faites-le maintenant !

Haydée Bouscasse

 
 

Share This