Avant toute chose, si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour être pro, téléchargez ici le PDF des 25 outils du blogueur pro. Il est gratuit. Cliquez ici.
 

Journal Intime de voyage

On peut lire ?

Tous les blogueurs voyageurs passent par le référencement.

Tenir un blog de voyage est pourtant assez difficile comme ça et vous farcir une interminable liste de techniques trop souvent contradictoires vous rend neurasthénique.

Mais parce que vous voulez du trafic, vous n’avez pas le choix !

A moins que vous n’écriviez que pour vous.

Alors voici quelques astuces qui m’ont permis d’augmenter mon trafic et ne manqueront pas d’améliorer le référencement de votre blog.

Comment agir sur votre SEO sans vous arracher les cheveux ?

SEO (Search Engine Optimization), c’est l’optimisation de votre blog pour les moteurs de recherche : votre visibilité sur le web.

Des milliers de techniques plus ou moins louables permettent de bien indexer la thématique et le contenu de votre blog. C’est un sacré métier.

Et si vous lisez ce billet, c’est que vous n’êtes pas un tueur en la matière. Alors…

Agissez sur l’essentiel

Vous voulez du trafic sans être un expert en référencement ?

Pour commencer, contentez-vous :

  • de bons mots-clés étudiés et ciblés pour les internautes que vous voulez toucher. Vous les collerez un peu partout dans votre blog et vos articles alors soyez judicieux.
  • d’un blog clair à la navigation, rapide et avec un maillage interne approprié.
  • d’un contenu unique de qualité avec de bonnes infos. C’est le plus important à mes yeux.

Car c’est Google qui vous jugera

Et dans le monde merveilleux des pingouins, pandas et autres colibris, l’heure est à la pertinence !
Faire des articles pourris de 200 mots surblindés de mots-clés et de liens commerciaux ne paye plus.

Panda et Pingouin maîtres de la blogosphèpre

Les maîtres du mon… de la blogosphère

Vous connaissez la triplette du bourrin ? Évitez-la !

Toutes ces choses représentent les critères « on-page » de votre référencement naturel. C’est-à-dire votre intervention directe sur le blog.

En y ajoutant les critères « off page » vous devrez également gérer correctement la popularité de votre bébé :

  • Avoir un maximum de liens externes. Il faut qu’on parle de vous ailleurs sans demande préalable ni échanges
  • Être présent sur tous les réseaux sociaux ; de Facebook à Twitter en passant par Google+ et Pinterest
  • Soigner son E-réputation.

Mais ceci est une autre histoire. Nous resterons ici sur la partie « on page » de votre blog de voyage.

Différenciez vos Pages tags WordPress de vos mots-clés

Erreur de débutant ? Et pourtant… Combien voit-on de blogs avec des nuages de mots-clés débordant de tags inutiles ?

Les Mots-clés généraux de votre blog voyage n’ont rien à voir avec ceux de la bande de droite de vos articles sur votre tableau de bord, que WordPress appelle maintenant « étiquettes ».

Tags WordPress

Appelés « étiquettes » par WordPress depuis peu

Un tag (étiquette) WordPress ajouté = Une nouvelle page créée dans votre blog

Et si vos tags ne renvoient qu’à un seul article je vous laisse imaginer le nombre de pages que vous générerez pour rien. Surtout à raison de 10 tags (étiquettes) par article.

Parfait pour faire chier les robots de Google qui scanneront votre blog et pas génial pour un référencement de qualité.

Alors pour éviter d’avoir 2 000 pages tags au bout de 100 articles contentez-vous de moins de 10 tags pour l’ensemble de vos articles et servez-vous en avec retenue.

Créez un bon couple tags/catégories pour un classement de qualité

Les catégories de votre blog permettent un classement vertical des thématiques de son contenu.
Les tags (étiquette) WordPress vous permettent un second classement transversal plus spécifique.

Intéraction-Tags_Catégories

Créez une intéraction tags/catégories pour obtenir une structure matricielle de votre contenu.

Bon nombre de blogueurs n’indexent pas leurs pages tags de peur de créer un contenu dupliqué avec les catégories et d’être mal vu par Google.

Vrai. A moins que vous ne pensiez la structure du classement de votre blog intelligemment.

Tableau tags / catégories

Exemple : Catégories = Thématiques et Tags = Types de contenus

En classifiant ainsi votre couple tags/catégories vous ne créerez pas de contenu dupliqué et permettrez à l’internaute d’avoir d’autant plus de possibilités de recherches pertinentes.

Maintenant que vos tags, pages, catégories et articles sont bien classés, vous allez les décrire correctement pour une meilleure visibilité de vos usagers.

Renseignez correctement les méta-descriptions de vos pages et médias

Tout ce que Google référence sur votre blog de voyage nécessite une description.

Visible sur les pages de résultat google – le SERP (Search Engine Result Page) – cette « méta-description » doit résumer le contenu de vos articles, catégories et mots-clés tout en donnant envie à l’internaute de les consulter.

156 caractères maximum

Rendez ces descriptions les plus accrocheuses possible pour donner envie de cliquer dessus !

Vous pourrez renseigner ces métas-descriptions à différents endroits de votre tableau de bord WordPress.

Au niveau des mots-clés de vos articles (pages étiquettes WordPress)

Méta-descriptions_Mots-clés

Au niveau des catégories de vos articles

Méta-descriptions_Catégories

Et au niveau de vos articles en eux-même. C’est d’ailleurs le plus important ! J’y consacre une partie entière un peu plus bas.

Renseignez correctement le texte alternatif de vos photos

Soldat_colombien_Bogota

Métier de merde…

Référencer un contenu web non-textuel comme cette photo c’est :

– La rendre accessibles aux utilisateurs ayant des troubles visuels ou cognitifs.

– La rendre visible par les navigateurs qui ne supportent pas les images.

– Lui ajouter un contenu sémantique et une description qui peuvent être lus par les moteurs de recherche.

Comment faire ? Renseignez le texte alternatif en décrivant le contenu de votre image.

Sur notre photo il s’agit d’un soldat colombien.

Faites une description courte et précise en adéquation avec le contexte auquel elle renvoie.

Et évitez de répéter ce que vous avez déjà écrit dans votre texte autour de l’image. Ne soyez pas lourd ! Pas de redondance.

Je vous conseille vivement l’article tutoriel : Bien utiliser le texte alternatif. Vous saurez absolument tout sur le sujet grâce à des exemples concrets et des explication précises.

Et sur WordPress ?

Dans la partie visuelle de votre article cliquez sur « modifier l’image » pour obtenir la boite de dialogue suivante :

Boite_dialogue_Wordpress_image

L’exemple de l’illustration est assez parlant. :)

Soignez particulièrement les descriptions de vos articles

Avant tout, installez le plugin WordPress SEO de Yoast. Il est incontournable et sera votre meilleur ami pour un référencement de qualité.

A chaque publication d’article, WordPress SEO vous permet de définir un mot-clé principal, une méta-description et un titre optimisé pour le référencement.

Article-Wordpress-SEO-Yoast

Cliquez pour agrandir

Une fois le boulot effectué, WordPress SEO vous donne l’occasion de voir une analyse de votre page afin d’en améliorer le référencement naturel.

Analyse_page_Yoast-Wordpress_SEO

Cliquez pour agrandir

Améliorez tout ce que vous pouvez et remplacez le maximum de points rouges et jaunes par du vert en fonction des critères définis.

Mais ne cherchez pas non plus le vert à tout prix. Il serait dommage d’altérer la qualité de vos écrits juste pour ajouter quelques mots clés.

Point_vert_Wordpress_SEO_Yoast

Soyez souple et pensez pertinent avant de penser référencement. Les évolutions des algorithmes de Google vous le rendront.

Le point SEO check est au vert ? Youpi. Vous pouvez maintenant publier votre article optimisé pour les moteurs de recherche.

L’outil de Yoast est une usine à gaz

Il est bourré d’option incompréhensible pour les petits blogueurs voyageurs que nous sommes.

Alors voici un excellent tutoriel WordPress SEO qui vous aidera à le configurer correctement de A à Z (tuto en anglais en attendant de trouver aussi bien en français).

Après des tonnes d’articles experts épluchés et pas mal de tests, je relaye une information claire aux novices qui veulent gagner en visibilité.

J’espère que certains confirmés ne manqueront pas d’apporter des précisions ou corrections à l’article si nécessaire.

Si vous avez des questions, c’est à vous ! Et n’hésitez pas à partager l’article s’il vous a été utile.

 
Ne partez pas sans votre liste des 25 outils du blogueur pro sous format PDF en cliquant ici.
 

Tony Founs

 

 

Share This