Je me rappelle parfois ces moments où je travaillais de chez moi pour une grosse firme.

C’était en 2007.

Je me demandais à quoi pouvait servir de se déplacer tous les jours au siège pour bosser. Me lever (très) tôt, me préparer, me taper 2h de transport dans la journée et faire bonne figure…

Pour finalement comptabiliser 4h de travail effectif.

Mon entreprise me permettait de bosser à domicile, alors pourquoi me gêner ?

Business-en-ligne-teletravailler-chez-soi-sans-probleme

Remarque l’antiquité… Mais je télétravaillais déjà sans problème

Peut-être parce que les autres employés me regardaient d’un œil mauvais.

Ils pensaient certainement que je glandais à la maison.

Car pour la plupart, travailler c’était d’abord se transposer du lit au turbin.

Je dépotais pourtant bien plus et beaucoup mieux de chez moi.

Fort heureusement, depuis, j’ai eu la chance de discuter avec pas mal d’entrepreneurs ayant réussi à monter leur business en ligne pour travailler de n’importe où.

Leurs activités étaient très alléchantes. D’autant plus que devenir entrepreneur en ligne était déjà garant d’un avenir radieux. J’en rêvais !

J’ai donc commencé à bosser pour l’un d’entre eux.

Comme je débutais, il n’a pas hésité à m’arnaquer en me sucrant 2 mois de salaire…

C’était pourtant un ami de 10 ans. Raison pour laquelle je n’avais pas signé de contrat.

On m’avait pourtant prévenu des risques.

Une belle leçon de vie qui te servira peut-être. Quoique cela ne t’évitera probablement pas de faire la même ânerie que moi.

A croire qu’il faut toujours se retrouver dans la merde pour se rendre compte des choses. Bref…

Quels business en ligne peux-tu faire dès aujourd’hui ?

Parmi les différents business décrits ci-dessous :

  • Certains seront plus faciles à appréhender que d’autres.
  • Certains te rapporteront plus d’argent.

Mais TOUS te permettront de travailler de n’importe où dans le monde.

Cette liste est loin d’être exhaustive mais elle te donnera un avant goût de ce que tu peux faire.

Chaque business en ligne est noté sur la base de 3 critères:

  • L’apprentissage : Quel degrés de difficulté pour réussir dans le domaine.
  • L’investissement : Combien de temps avant d’avoir des retours.
  • Le gain : A quel point il peut rapporter.

Attention ! Ces évaluations sont très aléatoires car elles ne reflètent que mon expérience ainsi que celles de mes contacts.

Et pour une même activité, certains gagneront de l’argent bien plus vite que d’autres.

Comme quoi nous ne sommes pas tous égaux face au succès. :)

Plus important encore, la plupart de ces business sont de grands domaines d’activités dans lesquels tu devras trouver un idée plus ciblée.

Une idée assez « nichée » pour te faire gagner de l’argent rapidement.

Tu ne sais pas comment faire ?

Alors, inscris-toi à mon cours pour trouver ton idée de business qui rapporte.

Cours-gratuit-trouve-ton-idee-de-business-profitable

Passons maintenant en revue les grands domaines en question.

1 – Rédacteur SEO

  • Apprentissage : 2/5
  • Investissement : 2/5
  • Gain : 1/5

Ma recommandation première pour les moins expérimentés et ceux qui n’ont encore jamais été indépendants.

Et il est assez facile de trouver du boulot dans le domaine.

Pourquoi ?

Car à l’inverse du copywriter, nul besoin de maîtriser le contenu et l’écriture de haut vol.

Des commandes d’articles simples et optimisés traitant de n’importe quels sujets seront suffisantes pour engranger tes premiers sous et te faire une réputation.

Des milliers de personnes se sont lancés dans cette activité.

Alors si tu ne sais pas par quoi commencer, pourquoi pas ça ?

2 – Spécialiste SEO

  • Apprentissage : 3/5
  • Investissement: 4/5
  • Gain : 3/5

Depuis l’arrivée de Pingouin et Panda Google, le monde du référencement internet change très vite.

En t’investissant pleinement dans l’apprentissage de cette vaste matière, tu auras largement la possibilité d’y gagner des ronds.

Va faire un tour sur les articles de Seomix traitant du référencement. Cela te donnera une première approche claire des compétences que requière ce métier.

Sachant que le domaine est immense et s’étend encore davantage avec l’avènement du web 3.0.

Et pour compléter ton initiation, voici les outils indispensables à tout référenceur en bonus.

3 – Copywriter

  • Apprentissage : 4/5
  • Investissement: 4/5
  • Gain : 4/5

On m’a parfois demandé quelle compétence apportait le plus de succès en ligne.

J’aurais tendance à répondre : la rédaction web.

C’est d’ailleurs pour cela que je vends mes services de stratégie de contenu par le biais de mes écrits avec mon premier business en ligne.

Business-en-ligne-redaction-strategie-de-contenu

Mon site de stratégie de contenu : Chèvre Chaud

Cela prend beaucoup de temps à mettre en place.

Comme j’en parle souvent dans mes articles : dur d’en voir le bout et de se faire reconnaître.

Mais sache convaincre avec tes mots et tu n’auras pas de mal à te faire de l’argent. Qu’il s’agisse de convertir des prospects, de vendre des produits ou d’écrire en freelance.

Et la demande en la matière est en constante augmentation.

4 – Traducteur en ligne

  • Apprentissage : 4/5
  • Investissement: 3/5
  • Gain : 2/5

C’est en 2000 que j’ai rendu mes premières traductions.

Je vivais à Barcelone.

Une petite entreprise me confiait des textes en Espagnol à retranscrire en Anglais.

Un travail que j’ai rendu sur une disquette à l’époque.

Plus récemment, j’ai saisi l’opportunité de traduire intégralement un site internet réputé pour y finir webmaster en apprenant sur le tas.

Et la semaine dernière, je rencontre un couple de nomade digitaux traducteurs en ligne.

Décidément !

Business-en-ligne-avec-deux-traducteurs-nomades-digitaux

Soirée avec Jöel et Elisabeth, les traducteurs nomades

Et c’est grâce à leur métier qu’ils font le tour de l’Europe.

Les conditions sont simples : Parler plusieurs langues. Pas si simple en fait…

Il faut avoir un très bon niveau dans plusieurs langages et chercher des plateformes en ligne mettant en rapport clients et traducteurs.

Dixit et Proz permettent cette mise en relation. Et tu seras généralement payé au feuillet ou au mot.

Un bon moyen pour commencer à te constituer une clientèle.
 
Clique sur ce lien pour télécharger les 11 business en ligne et le consulter directement depuis ton ordinateur.
 

5 – Podcasteur

  • Apprentissage : 3/5
  • Investissement : 4/5
  • Gain : 3/5

Tu l’as sûrement déjà remarqué, mais depuis un ou deux ans le podcast a un succès fou.

Pour beaucoup d’utilisateurs, c’est un simple loisir.

Mais si l’on en croit les meilleurs, avec un bon bagou tu peux te faire un paquet d’argent.

Le podcast se combine généralement à d’autres stratégies et il peut être une bonne alternative au blog en terme d’influence et de leadership.

J’aurai pu citer un français mais John Lee Dumas est l’un des meilleurs exemples que j’ai pu écouter.

En une année son podcast a tellement évolué qu’il est l’un des plus cotés sur I-tunes.

Ne regarde pas cette vidéo, tu risquerais d’être frustré. ;)

Je m’en inspirerai un jour, c’est certain.

D’autant que Tony, mon partenaire, possède une voix faite pour la radio. Nous serions bêtes de ne pas en profiter.

6. Consultant publicité au coût par clique (CPC)

  • Apprentissage : 4/5
  • Investissement: 4/5
  • Gain : 3/5

Un modèle publicitaire dans lequel les annonceurs payent l’hébergeur de la pub seulement lorsque quelqu’un clique dessus.

Style Google AdWords, Yahoo! Search Marketing ou Microsoft AdCenter.

Il y a un énorme marché autour du CPC.

Des firmes comme Facebook y sont très bien représentées.

Mais cela reste une méthode de monétisation vraiment difficile à maîtriser.

Car pour gagner beaucoup d’argent il te faudra être très bon en terme de mise en place, d’analyse, de test et de tracking de ton audience et de tes mots-clés.

Une expérience coûteuse en temps et en argent avant de pouvoir être rentable.

7 – Créateur d’Info-produits

  • Apprentissage : 4/5
  • Investissement: 4/5
  • Gain : 5/5

Un info-produit peut être matérialisé sous de nombreuses formes :

  • Une formation en ligne
  • Une application
  • Un outil en ligne
  • Un livre numérique, etc.

Attention !

Une formation en ligne demande un investissement conséquent et est bien plus difficile à créer qu’un simple livre numérique.

Par exemple, il m’a fallu 10 mois et 15 000 € d’investissement en logiciels et formations pour concevoir mon cours en ligne 1k1mois.

J’y enseigne comment gagner ses premiers 1 000 € en parallèle de son travail avec un business en indépendant, puis comment augmenter ce revenu chaque mois.

Des stratégies nécessitant plus qu’un bouquin pour garantir la réussite de mes étudiants.

Du coup, j’ai bataillé sévère pour créer cette formation.

Alors, un conseil si tu es débutant :

Commence par concevoir un petit produit.

Sachant que tes gains seront proportionnels à la taille de celui-ci.

Pour certains, les infos-produits peuvent constituer une source principale de revenu.

Et si tu es capable :

  • D’identifier le plus grand problème d’un groupe de gens.
  • De créer un produit capable d’y apporter une solution.
  • Et de le vendre.

Tu pourras engranger pas mal d’argent.

Si l’aventure te tente, profite de mon ebook gratuit : Comment créer un business en ligne rentable.

Cours-gratuit-creer-un-business-en-ligne-rentable

Il te donnera toutes les ficelles dont tu as besoins pour créer ton produit en ligne et le vendre sans dépenser un euro.

8 – Manager de back office des PME

  • Apprentissage : 3/5
  • Investissement: 4/5
  • Gain : 3/5

Peu de personnes en parlent pour le moment.

C’est une niche à exploiter dans un futur proche.

Leadpages que j’utilise abondamment (le lien est en affiliation ici) ou Infusionsoft sont des plateformes de back office de plus en plus utilisées par les PME.

Elles permettent d’aider les entrepreneurs à s’organiser, gérer leur marketing et augmenter leurs ventes sur internet.

Mais elles s’avèrent souvent difficiles à configurer et à maîtriser. Un entrepreneur très occupé n’a donc pas toujours le temps de s’y pencher.

À toi d’en profiter ! Vends tes services de configuration et/ou de gestion complète de ce genre de plateformes pour les PME.

Ton argument principal est de leur dégager du temps pour qu’ils concentrent leur travail sur leurs réelles compétences.

Aux Etats-Unis, les blogueurs s’intéressent de plus en plus à ce service en ligne.

9 – Artisant du Web

  • Apprentissage : 5/5
  • Investissement: 5/5
  • Gain : 4/5

Webdesign, graphisme, webmastering et coding sont certainement les meilleures compétences à acquérir par toi-même pour travailler sur internet.

Et quand tu trouves du boulot, c’est plutôt bien payé.

Ceci dit, tu devras apprendre de nouveaux langages et de multiples savoir-faire.

Ce qui peut prendre beaucoup de temps !

Le nomade digital Kalagan est un parfait exemple de ces travailleurs connectés.

Business-en-ligne-Kalagan-le-travailleur-independant-nomade-digital

Et en plus il a du style :)

Après ses études dans le domaine, il est devenu webmaster confirmé.

Puis au cours des dernières années, il a continué à se former tout en travaillant depuis le Mexique et d’autres pays d’Amérique latine.

A distance donc, et sans aucun soucis.

Ses prouesses techniques m’ont souvent impressionné.

Tu n’as pas encore son niveau ? Je comprends bien…

Alors, commence par vendre tes services en parallèle de ton travail. Tu n’imagines pas les avantages monstrueux que cela t’apportera.

10. Consultant médias sociaux

  • Apprentissage : 2/5
  • Investissement: 3/5
  • Gain : 2/5

Es-tu addict aux réseaux sociaux ?

Es-tu capable de collecter des abonnés plus rapidement que tous tes amis ?

Si tu es plus intéressant que la moyenne, pertinent et attentif à ton public, voilà une belle opportunité pour toi.

Grandes entreprises, PME ou solo-preneurs ; tout le monde a besoin d’une présence sur les réseaux sociaux.

Tu peux donc travailler pour un gros client ou pour plusieurs petits en même temps.

Et comme pour les autres business décrits plus haut, tu n’as pas besoin de bureau fixe pour le faire.

11 – Blogueur Professionnel

  • Apprentissage : 4/5
  • Investissement: 5/5
  • Gain : 1/5

Si tu rêves de gagner de l’argent avec un blog, lis attentivement ce qui suit.

Tu m’en voudras sûrement au départ, mais je vais te faire économiser tellement de temps, d’énergie et d’argent qu’au final tu me remercieras.

Avant toute chose, sache que créer et tenir un blog professionnel demande d’innombrables compétences.

Tu devras savoir :

  • Écrire correctement et surtout régulièrement.
  • Maîtriser un peu de code et de webdesign.
  • Toucher à la photo et la vidéo.
  • Assurer en webmarketing.

Sans parler de la prise en main des nombreux outils qui gravitent autour de ton blog (plugins, outils de gestion des réseaux sociaux, autorépondeur, etc.).

Et bloguer prend du temps…

Business-en-ligne-bloguer-a-la-plage

Beaucoup de temps.

Ça calme d’entrée…

Du coup, tu te demandes sûrement pourquoi je l’évalue si peu enclin à engendrer des gains. Simple :

Un blog n’est pas un business ! 

Un blog est avant tout un moyen de communication.

Ce n’est donc pas ton blog qui te fera gagner de l’argent mais le produit ou le service que tu vends par son intermédiaire.

Nuance très importante !

Voilà pourquoi je recommande le blog à mes étudiants uniquement comme complément à la création de leur business.

Et encore… seulement quand leur activité commence à fonctionner. Histoire d’éviter de construire leur com’ sur une idée de business qui ne marche pas.

Bien sûr, certains te diront :

«Mais si ! Un blog peut être un business en lui-même grâce à l’affiliation, les bannières de pub ou les liens sponsorisés.»

Voici ce que je leur réponds :

Pour vivre de l’affiliation, il te faut quelques centaines de milliers de visiteurs par mois (minimum) sur ton blog. Et lorsque tu sais que 90 % des blogs ne dépassent pas les 100 visites par jour… le calcul est vite fait.

Même principe avec la publicité.

Quant à la vente de liens sponsorisés, elle est proscrite par Google et peut t’attirer d’énormes pénalités.

Fin du débat.

Certes, un blog est un énorme avantage pour se bâtir une réputation solide et avoir de l’influence sur la toile.

Mais il m’a fallu 2 années d’écriture régulière pour propulser Travelplugin là où il en est aujourd’hui.

 

Business-en-ligne-les-lamas-de-travelplugin

Maintenant, nous sommes 2 à plein temps dessus.

Et pourtant, la grande majorité de mes revenus ne proviennent pas directement du blog, mais des business que j’ai construits à côté une fois que j’ai compris que celui-ci ne me rapporterait pas de revenus récurrents suffisants.

Alors, ne fais pas la même erreur que moi.

Tous ces business ne sont que des points de départ

Je les ai choisis parce qu’ils représentent des alternatives intéressantes et réalisables.

(Excepté blogueur pro que je tenais à te présenter comme un avertissement).

Mais tu trouveras beaucoup d’autres idées de business en ligne en furetant dans mes articles.

Et si tu as des questions sur le lancement d’une activité, laisse un commentaire ou envoie-moi un mail. C’est fait pour ça.
 
Pour finir, n’oublie pas de garder une copie de l’article sous le coude. Clique ici pour le télécharger au format PDF.

 

Haydée Bouscasse
 
 

Share This