Haydée, Tony et Charlie demandent : "Où est ton opt-in ?" pour construire une audience.

Construire une audience, garder ses abonnés engagés et les convertir en clients est de loin la partie la plus difficile du démarrage d’une entreprise en ligne.

Car, soyons clairs…

N’importe qui peut acheter un nom de domaine, publier quelques articles de blog et poster sur Facebook ou Instagram.

Mais si tu veux avoir un véritable business en ligne avec un vrai revenu – un revenu qui te permet de vivre en partageant tes intérêts ou ta mission avec le monde – tu dois savoir comment construire une audience.

Je ne parle pas seulement de followers passifs sur les réseaux sociaux, qui t’ont « liké » quand ils s’ennuyaient un soir devant leur ordi.

Je parle aussi d’abonnés engagés et fidèles, qui ont hâte d’avoir de tes nouvelles et de découvrir ce que tu vas leur apporter.

Et cela passe par ta liste d’abonnés et ta newsletter.

Construire une audience fidèle est le second Système que tu dois mettre en place pour démarrer ton entreprise en ligne.

Pour rappel :

Graphique des 3 systèmes pour démarrer un business en ligne rentable.

À première vue, mettre en place ces Systèmes peut paraître compliqué…

Mais si tu te concentres uniquement sur les actions ESSENTIELLES décrites dans mon Guide Ultime pour lancer un business en ligne rentable, tu t’apercevras que c’est loin d’être le cas.

Dans ce guide, tu découvriras :

  • Les 3 grands mythes du business en ligne qui empêchent la plupart des gens de se lancer. Je les casse un par un.
  • Le piège ultime du webmarketing – et comment l’éviter comme la peste pour ne pas te submerger au risque d’abandonner au bout de 6 mois.
  • Comment passer de 0 à 50 000€/an avec le bon business model – il n’y a ni secret ni magie, c’est mathématique.
  • Les bases d’un site internet qui génère du trafic et des conversions sans t’emmerder avec le code, le design ou les réseaux.
  • La technique du Contenu Central qui ravira tes lecteurs – même si tu crées un MINIMUM de contenu au départ.
  • Les 3 règles pour développer une audience fidèle et engagée sur le long terme – les web-entrepreneurs qui ne les appliquent pas perdent beaucoup d’argent.
  • La manière la plus simple de créer ton premier produit numérique – la plupart des débutants se creusent trop et passent à côté de l’essentiel.
  • Comment créer la structure d’un système de vente automatique à haut pouvoir de conversion – même si tu n’es pas copywriter.

Suis les étapes de ce guide et tu obtiendras des résultats rapides sans te tuer à la tâche :

Ceci étant dit, approfondissons ce Système n°2.

Construire une audience fidèle

Graphique du système pour counstruire une audience fidèle.

À ce stade, ton Système n°1 roule correctement.

Tu tiens ton idée et tu as créé un contenu remarquable sur ton blog.

Mieux encore, tu l’as publié sur les plateformes où se trouve ton public cible afin d’en rapatrier une partie vers ton site.

Et tu commences à avoir un trafic sympathique.

Tu attires donc l’attention des gens.

Mais attirer leur attention ne suffit pas…

Une fois que tu l’obtiens, tu dois la garder !

Et le meilleur moyen d’y parvenir est de construire ton audience en te constituant une liste d’abonnés.

J’imagine que tu sais pertinemment ce qu’est une newsletter. Tu dois sûrement même être inscrit à une dizaine d’entre elles (en dehors de la mienne). ;)

Les mails que tu reçois via ces newsletters peuvent te plaire… ou t’ennuyer. Et peut-être même que tu es impatient d’en ouvrir certains venant de tes sites préférés.

Ça, c’est ce que tu vis en tant qu’abonné.

Alors, voyons l’envers du décor – lorsque c’est TOI qui dois te construire une audience.

Voici le sommaire :

Ta liste d’abonnés est le pouls de ton entreprise en ligne

Pourquoi est-ce si important d’avoir une liste d’abonnés et de faire du marketing par email ?

Parce que ta liste et ta newsletter garantissent la pérennité de ton business en ligne – et le Chiffre d’Affaires de ton entreprise.

L’email marketing domine TOUS les autres canaux du marketing en ligne

Son retour sur investissement (ROI) est évalué à 3800% ! (source)

Pour 1€ dépensé, tu gagnes 42€ en moyenne – 36€ en B2B contre 48€ en B2C.

Bien sûr, ce n’est qu’une moyenne qui dépend de la stratégie marketing de chaque entreprise.

Mais essaye de gagner 42€ avec 1€ dépensé en Facebook Ads ou en Google Ads…

Bonne chance. ;)

Son taux de conversion moyen est BEAUCOUP plus puissant que celui des réseaux sociaux.

Prenons un exemple :

Si tu disposes d’un taux de conversion de 3%, cela signifie que tu as converti 3 personnes sur 100 prospects.

Maintenant, voici le taux de conversion moyen pour :

  • L’email marketing = 14,75% (source).
  • Les Facebook Ads = 9,11% (source).
  • Les Google Ads = 3,75% (source).
  • Tous réseaux sociaux confondus = 0,71%.

Attention !

Ces statistiques sont très relatives, car tout dépend de ton objectif de conversion (leads, vente, etc.), de ton domaine d’activité et de ton mode de calcul.

Tu trouveras donc des chiffres très différents selon l’angle des études sur lesquelles tu tomberas.

Mais peu importe !

Tout ce que tu dois comprendre, c’est que…

Le marketing par email fonctionne incroyablement bien !

Et ce n’est pas tout.

Tu détiens et contrôles tes moyens de communication à 100%

Voici un mail récent d’une cliente dont le business se faisait exclusivement sur Facebook :

Exemple de mail d'entrepreneuse sanctionnée par Facebook.

Oui… Facebook a flingué son business parce qu’elle postait « trop ».

Certes, ce n’est pas ultra courant (enfin, je crois…).

Mais il suffit que la plateforme sur laquelle repose ton business change ses politiques du jour au lendemain pour voir ton activité éradiquée.

Prenons maintenant la portée organique des publications de pages Facebook – c’est-à-dire, le pourcentage de tes fans qui voient ta publication sur ta page.

Elle est de 5,17% en moyenne pour 2021.

Sachant que pour la majorité des business, cette portée est plutôt à 2% !

Eh oui, ton message a 3 à 5 fois moins de chances d’être vu sur Facebook que par email.

Il y a de quoi te dire :

« Bah… à quoi bon me casser le cul à poster sur les réseaux. »

À moins que tu payes pour ta visibilité… si tu en as les moyens.

Ouais, pas gagné quand tu débutes.

Et que dire de Google ?

Les mises à jour incessantes de Google peuvent annihiler le trafic de ton site en quelques jours.

La dernière en date concernant les « Signaux Web Essentiels » (Core Web Vitals) t’oblige même à devenir un « technicien supérieur » pour optimiser ton site, sous peine de sanctions. J’en ai fait les frais.

Bref, tu l’as compris…

Faire reposer ton business en ligne sur une plateforme que tu ne possèdes pas est EXTRÊMEMENT RISQUÉ !

Tandis que personne ne peut t’enlever ou contrôler ta liste d’emails.

Personne !

Tes abonnés sont avec toi pour la vie – tant qu’ils ne se désinscrivent pas. ;)

Et tu disposes d’une ligne directe avec eux que tu peux utiliser comme tu le veux et quand tu le veux.

C’est évolutif, adaptable et réutilisable à souhait

C’est « scalable », comme disent les Anglo-saxons.

La plupart des efforts marketing ne s’inscrivent pas dans la durée :

  • Ils sont créés une fois,
  • Vus une fois,
  • Puis ils disparaissent.

Mais grâce à la puissance de l’automatisation des emails, une fois que tu as écrit un excellent mail, tu peux l’utiliser encore et encore… que tu disposes de 100 ou de 100 000 personnes sur ta liste.

Par exemple, nous avons écrit ce mail en 2016 :

Exemple de mail envoyé plusieurs fois à notre audience depuis 2016.

Depuis, il a été vu par plus de 130 000 personnes. Le tout en automatique.

Et c’est pareil pour les articles que tu écris : aussitôt publiés, aussitôt oubliés – à moins de faire le buzz.

Tu as déjà un blog ? Alors, sois honnête…

Combien de vues génèrent tes articles ?

1000, 100, 10 ?

Même en travaillant leur SEO et en les partageant sur tous tes réseaux sociaux, tu ne feras pas péter le score.

Surtout à tes débuts.

Bien souvent, tes articles commencent (et finissent) dans les limbes de Google, ou à la page 5 des résultats de recherche…

Quand tu as de la chance.

Tandis qu’avec ta newsletter, tu peux partager tes articles avec ton audience – et les repartager autant de fois que nécessaire pour les présenter à tes nouveaux abonnés.

Je pourrais encore te sortir un paquet d’arguments plus ou moins techniques qui prouvent que construire une audience avec sa newsletter est le meilleur coup à jouer.

Mais plus important que tout…

Tu établis une relation privilégiée avec ton public

La grande majorité des gens qui visitent un site Web ne reviennent JAMAIS dessus.

Mais le petit pourcentage de ceux qui le font – ceux qui te disent :

« OUI, j’aime ce que tu dis et je veux en savoir plus ! »

…sont ceux auxquels tu dois consacrer tout ton temps et ton attention.

Et seule ta liste d’abonnés te le permet à 100%.

Personnellement, nous aimons interagir avec notre liste.

À chaque fois que nous envoyons un mail, nous recevons des dizaines (voire de centaines) de messages touchants, intéressants – parfois loufoques.

Nous lisons tous les mails que nous recevons chaque jour, et nous y répondons (presque) toujours :

Exemples de réponses à nos mails de newsletter.

Corinne ne s’attendait pas à une réponse. Mais nous aimons parler à nos lecteurs.

Bien sûr, si tu m’écris :

« Donnez-moi du travail s’il vous plait. »

Ne t’attends pas à obtenir une réponse.

Ou si tu m’écris :

« Comment faire pour lancer mon business en ligne ? »

N’espère pas une réponse détaillée. Lis plutôt mes articles. ;)

Ceci étant dit…

Au-delà de te permettre d’engager une relation individuelle authentique avec tes lecteurs – ce que j’adore ! – construire une audience avec ta newsletter te permet d’envisager des relations à grande échelle.

Avec de la cohérence, de la discipline et un peu de patience, tu peux développer ta liste au point d’avoir des relations avec des dizaines, puis des centaines, puis des milliers de personnes qui s’intéressent à ce que tu as à dire et qui voudront profiter de tes solutions.

Construire une audience, c’est motiver ton public à s’inscrire à ta newsletter

Si les abonnés à ta liste sont le pouls de ton entreprise en ligne, maximiser ton taux d’inscription à ta newsletter est une étape ESSENTIELLE.

C’est la seule façon de te construire une audience rapidement.

Tu dois donc paramétrer ton site Web pour qu’il convertisse tes lecteurs ponctuels en lecteurs fidèles en instaurant une relation plus profonde.

Car lorsque tu multiplies par 10 ta liste d’inscrits, tu multiplies par 10 l’ensemble de ton business (voire bien plus que par 10).

Comment faire ?

N’aie pas peur de demander à ton public de s’inscrire à ta newsletter – Sois clair !

Et pourtant…

Que font la plupart des entrepreneurs en ligne ?

Ils placent un minuscule formulaire d’inscription dans un coin invisible de leur site Web, en espérant (en priant !) pour que quelqu’un le remarque et s’abonne…

Et sans qu’ils aient besoin de le lui demander.

Par exemple, l’accès au formulaire d’inscription de ce site, est un simple lien tout en bas de sa longue page d’accueil – et nulle part ailleurs :

Exemple de formulaire d'inscription invisible pour construire une audience.

Autant dire qu’il est invisible.

Et regarde celui-ci :

Exemple de formulaire d'inscription trop caché pour construire une audience.

Ce formulaire est placé au milieu de la barre latérale des articles. Sachant qu’il ne se démarque absolument pas du reste :

Des exemples comme ça, j’en ai des tonnes.

Ne fais pas ce genre d’erreurs !

N’oblige pas tes lecteurs à jouer à « Où est Charlie ? » avec ton formulaire d’inscription (ton opt-in).

Dessin de "Où est Charlie ?" à la plage.

Pourquoi un tel sabotage ?

Parce que…

Nous avons PEUR de demander ce que nous voulons

Nous voulons un maximum d’abonnés pour construire une audience solide…

Mais la « bien-pensance » nous interdit de le DEMANDER, de peur de finir par ressembler aux escrocs du webmarketing qui ne cherchent qu’à gagner du fric.

Alors, nous la jouons mignons.

Nous nous disons :

« Je ne veux pas effrayer les gens en étant trop agressif. Si mon idée de business est bonne, ils viendront s’inscrire d’eux-mêmes à ma newsletter. Ils pourraient même apprécier mon approche délicate… »

« N’est-ce pas ? »

Eh bien non !

Tampon faux.

Cette façon de penser est totalement biaisée.

À ton avis, pourquoi la plupart des Youtubers te sortent la phrase :

« N’oubliez pas de vous abonner, de liker, de commenter et de cliquer sur la petite cloche. »

Parce que s’ils ne le demandent pas, ils n’obtiennent rien.

Alors, n’aie aucune gêne à le faire pour ton site.

Nous nous sentons COUPABLES de demander cette inscription

Certains essayeront de te culpabiliser d’inciter tes lecteurs à s’inscrire.

Ces personnes diront des trucs du style :

« Je déteste les mails de newsletter. Ce n’est que du spam. »

Eh bien, sais-tu ce que nos lecteurs fidèles nous disent ?

Ils adorent nos mails, car nous écrivons des mails utiles. Nous prenons le temps de les travailler et ils ont hâte de les recevoir, car nous leur parlons comme nous parlons à nos amis (en réalité, ce sont aussi nos amis).

Exemple de réponse à nos mails de newsletter.

Exemple de réponse à nos mails de newsletter.

Ton objectif est d’utiliser ton site Web pour créer une relation à long terme avec ces personnes.

Et ça, seule ta newsletter est capable de le faire.

Alors, ne laisse personne te dire que tu devrais réduire ta collecte de mails.

D’autant plus que tu ne trompes pas ceux qui te donnent leur mail. Si c’était le cas, ils ne te le donneraient pas. Et s’ils le faisaient, ils se désabonneraient sur-le-champ.

Remarque maintenant la réaction inconsciente des entrepreneurs qui ne comprennent pas cela…

Ils se sentent coupables d’avoir à demander une adresse mail. Et ils mettront un minuscule petit formulaire d’inscription camouflé dans un coin de leur site.

Comme ils ont une trouille bleue de demander ouvertement, ils diront :

« Serait-il possible de me donner votre mail… éventuellement ? »

Mais quel intérêt d’être aussi frileux ?

Lorsque tu cherches à vendre, tu es honnête à ce sujet, tu y vas franchement. Alors…

Si tu comptes demander l’adresse mail de quelqu’un, sois clair avec toi-même en te disant :

« J’ai quelque chose de précieux à offrir aux gens qui s’inscrivent à ma newsletter. Par conséquent, il est de ma responsabilité de le communiquer aussi clairement que possible et d’inciter un maximum de personnes à la rejoindre. »

Et pas…

« Ouais, je sais que c’est mal de demander, mais j’espère qu’ils le feront. »

Non ! Il faut être direct.

Pour collecter des adresses mail et construire une audience, il faut le demander !

Et il existe plusieurs manières de proposer une inscription grâce à tes formulaires (op-tin) sur ton site :

Tous les différents formulaires d'inscription pour construire une audience.

Voici les 4 plus courantes…

Place un formulaire d’inscription sur la barre latérale de ton site :

Exemples de formulaires d'inscription dans la barre latérale pour construire une audience.

C’est le grand classique… et le moins efficace en termes de conversion. Mais il reste indispensable !

Utilise une lightbox :

Exemple de lightbox pour construire une audience.

C’est la fameuse pop-up controversée qui apparait par-dessus ton contenu.

N’écoute pas ceux qui te disent que c’est une hérésie. La lightbox est extrêmement efficace en termes de conversion.

Si tu la fais apparaitre avec parcimonie, elle ne dérangera pas tes lecteurs.

Place un formulaire d’inscription en bas de tes articles de blog :

Exemple de formulaire d'inscription en fin d'article pour construire une audience.

Lorsque ton lecteur arrive à la fin de ton article, ne le laisse pas dans une impasse. Indique-lui la prochaine étape à réaliser.

Si ton contenu est bon, il voudra en savoir plus. Alors, laisse-lui cette opportunité.

Utilise des landing pages :

Exemple de landing page pour construire une audience.

Ces courtes « pages de destination » ne sont faites QUE pour l’inscription. Et crois-en mon expérience, elles ont un pouvoir de conversion bien supérieur à toutes les autres techniques de collecte de mail.

Par exemple, mes landing pages convertissent 45 à 50% de ses lecteurs en abonnés.

Bref…

L’important est de ne pas cacher tes intentions.

En agissant ainsi, c’est comme si tu plaçais de tout petits vendeurs qui travaillent pour toi 24h/24 – 7j/7 un peu partout sur ton site Web.

Maximise ton taux d’inscription pour construire ton audience rapidement

Si tu regardes les 4 copies d’écran ci-dessus, que remarques-tu ?

Je ne dis pas simplement :

« Inscrivez-vous à ma newsletter. »

…comme tu le vois sur beaucoup de sites Web, comme celui-ci :

Mauvais formulaire d'inscription pour construire une audience.

Non ! Je dis plutôt :

« Voici ce que vous allez obtenir. »

C’est un point crucial !

Aujourd’hui, tu ne peux pas t’attendre à ce que les gens te donnent leurs informations personnelles sans raison valable.

Tu dois donc leur donner quelque chose d’unique et de valeur en échange de leur adresse mail.

Cette « carotte » – ou « lead magnet » pour les anglo-saxons – est le fameux « Contenu Bonus » associé au « Contenu Central » que tu dois créer pour rendre ton Système 1/3 opérationnel.

C’est le moyen le plus redoutable (et le plus simple) d’augmenter ton taux d’inscriptions pour te construire une audience rapidement.

Comment déterminer le bon Contenu Bonus

Si tu as bien fait ton travail en amont, tu connais les problèmes exacts que ton audience expérimente.

Eh bien, prends simplement le problème PRINCIPAL de ton audience et propose-lui la solution PRINCIPALE avec ton bonus.

Ni plus ni moins.

Ton objectif n’est pas de tout donner.

Par exemple, si tu enseignes le dressage de chiens, ton bonus ne va pas donner :

« 80 techniques différentes de dressage de chiens… et les 5 principales raisons pour lesquelles vous ne réussissez pas. »

Non ! Au lieu de cela, il pourra donner :

« La meilleure technique qui permet aux chiens d’arrêter d’aboyer immédiatement. »

Ou bien ceci :

Exemple de bon formulaire d'inscription pour construire une audience.

Bref…

Donne aux gens ce qu’ils VEULENT tout de suite, afin de leur donner ce dont ils ont BESOIN plus tard.

Ne te complique pas la vie – et ne submerge pas ton lecteur d’entrée.

C’est comme un début de relation amoureuse :

Tu ne vas pas submerger la personne que tu tentes de séduire avec l’histoire complète et détaillée de ta vie dès le premier rendez-vous. Tu auras largement le temps de le faire plus tard, au fur et à mesure.

Pour l’instant, tu cherches simplement à donner ce pour quoi la personne est venue.

Comment présenter ton Contenu Bonus

Tu peux présenter ton Contenu Bonus de 4 manières différentes :

1. Sous forme de contenu écrit

Par exemple :

  • Un court ebook
  • Un modèle (template)
  • Une liste (checklist)
  • Une carte mentale (mindmap)
  • Un rapport
  • Une étude de cas
  • Un petit cahier d’activités
  • Un outil

Tous ces contenus peuvent être créés aux formats PDF, Word ou Excel – et sont donc téléchargeables.

Mais si tu n’as pas envie de te casser la tête avec le côté « technique », tu peux simplement donner accès à une série d’emails bonus.

Maintenant, rien ne t’empêche de mixer les contenus.

C’est ce que nous faisons avec notre cours gratuit pour trouver son idée profitable.

Il allie :

  1. Une série de 7 leçons par mails pour expliquer les bases.
  2. Un lien vers un ebook à télécharger dans chacun des 7 mails pour approfondir et suivre une méthode pas-à-pas.
  3. Un lien vers un outil Excel à télécharger dans certains des ebooks.

Structure de notre lead magnet "idée profitable" pour construire une audience.

2. Sous forme de contenu audio

Si tu disposes d’un podcast, tu enverras un lien vers un programme audio réservé à tes abonnés.

Mais tu peux également proposer le téléchargement d’un fichier mp3.

3. Sous forme de contenu vidéo

Même principe que l’audio…

Sois tu envoies un lien vers une vidéo postée sur YouTube, Dailymotion ou Viméo – que tu prendras soin de configurer en « non répertorié » ou « privé » pour que seuls tes abonnés y aient accès.

Sois tu proposeras à tes abonnés de télécharger ta vidéo (au format mp4, avi ou mkv) directement sur leur disque dur.

Tu peux créer 3 types de vidéos :

1. Une vidéo de présentation PowerPoint (le plus courant).

Tu n’apparais pas forcément dedans. Tu parles et tu donnes tes infos (ou tes enseignements) tout en montrant des diapositives PowerPoint avec du texte et des images.

2. Une vidéo « screencast ».

Tu enregistres simplement ton propre écran d’ordinateur pour montrer à tes spectateurs comment utiliser un outil (par exemple Adobe Photoshop).

3. Un séminaire en ligne (webinaire).

Cette fois tu te filmes pour que tes téléspectateurs puissent te voir pendant que tu parles.

Une fois de plus, tu peux mixer ces 3 types de vidéos.

Bref, si je résume en une phrase :

Ton Contenu Bonus est un produit d’information gratuit (écrit, audio, vidéo – ou un mix des 3) qui vient compléter les infos que tu fournis déjà dans les articles de ton Contenu Central.

C’est la pièce maîtresse de l’arsenal des infopreneurs et web-entrepreneurs pour construire une audience fidèle.

Et si tu es freelance ?

Bien sûr, rien ne t’empêche d’utiliser ce type de produits d’information pour te créer une audience.

Mais tu disposes également d’une quatrième option…

4. Sous forme de service gratuit

Là, nous sortons un peu du cadre de la simple création d’audience. Car ce genre de service gratuit te permet avant tout de transformer tes lecteurs en clients.

Mais le principe reste le même : tu récupères leur adresse mail et ils font désormais partie de ta liste d’abonnés.

Cela passe souvent par l’accès à une entrevue gratuite (de 30 minutes, par exemple) pour donner des conseils à ton abonné en direct.

Après tu peux aller plus loin…

Par exemple :

  • Si tu es consultant en SEO, tu lui fourniras un petit audit gratuit de son référencement.
  • Si tu es content marketeur, tu lui fourniras une ébauche de calendrier éditorial.
  • Si tu es webdesigner, tu lui fourniras une maquette type de son site internet.

Le risque de ce genre de « bonus » ?

Il te demandera BEAUCOUP plus de travail qu’un simple produit d’information gratuit adapté à tous tes lecteurs. Car tu seras obligé de personnaliser ton bonus pour chaque abonné.

Mais en contrepartie, tu en profiteras pour déterminer ses besoins spécifiques et tenter d’en faire un client immédiatement.

Optimise ta newsletter pour tes relations – pas pour la vente

Tu as peut-être remarqué que je n’autorise personne à s’inscrire à notre cours en ligne 1k1mois directement sur notre site.

Page d'annonce de la fermeture du cours 1k1mois.

Cette manière de faire diffère de celle de beaucoup d’entrepreneurs en ligne qui donnent accès à leurs formations payantes immédiatement.

Pourquoi avoir choisi d’agir ainsi ?

J’en explique la raison pratique à la fin de cette page.

Mais ma raison principale est bien plus profonde…

J’accorde plus de valeur à l’établissement d’une RELATION qu’à la VENTE.

Je préfère que l’on rejoigne ma newsletter et que l’on apprenne à me connaître – puis que l’on choisisse entre continuer à me suivre ou se désinscrire – plutôt que d’essayer de vendre quelque chose dès le premier jour.

Cette décision implique beaucoup de travail pour faire tourner mon business, mais la psychologie qui se cache derrière est fondamentale :

La majorité des personnes qui atterrissent sur ton site via ton trafic ne sont pas prêtes à acheter tout de suite…

En clair, le trafic seul est inutile pour vendre.

Pourquoi ?

Parce que tu n’as développé aucune relation de confiance avec ces personnes pour pouvoir les considérer comme des prospects.

Tandis que celles qui prennent l’initiative d’agir (ne serait-ce qu’en s’inscrivant à ta newsletter) sont des prospects sérieux.

Et ces prospects méritent que tu leur dédies ton temps ! Parce qu’ils le valent.

Contrairement aux autres, moins sérieux, qui ne le méritent pas.

Voilà pourquoi je mets le paquet dans :

  • La création de ressources gratuites de qualité supérieure en échange de l’adresse mail de mes lecteurs.
  • Des réponses détaillées aux mails les plus pertinents que je reçois pour les aider à avancer gratuitement.

Par exemple, les personnes qui paient pour mes produits premium ouvrent 5 fois plus mes mails que mes abonnés qui n’achètent rien.

Elles échangent plus souvent par mail avec moi et font bon usage de mes ressources gratuites.

Alors, oui, je les traite comme des rois – et je me désintéresse des quelques personnes qui ne tireront jamais de valeur de mes ressources gratuites ou de l’aide que je leur apporte dans mes mails.

Ce qu’il faut retenir ici ?

Lorsque tu disposes d’un système qui te permet de prêter une attention particulière à tes prospects et clients sérieux en leur offrant ce que tu as de plus précieux (ton temps et ton expertise), FAIS-LE !

Optimise ta newsletter pour la relation et non pour la vente.

Cela signifie retarder la vente (et les revenus que tu en tireras) jusqu’à ce que tu gagnes leur confiance.

Prends ton temps pour choyer les gens qui s’inscrivent à ta liste.

Certes, tu perdras peut-être 100 ou 200€ que tu aurais pu gagner en leur mettant ton offre sous le nez immédiatement…

Mais si tu leur montres d’abord que tu es la personne idéale pour les aider, tu pourras gagner 1 000, 10 000€ – voire plus – plutôt que 100€.

Passe à l’action

Haydée prête à passer à l'action.

Identifie le PRINCIPAL problème important de ton audience et la meilleure solution PRINCIPALE que tu pourrais offrir pour résoudre ce problème.

Écris-le comme ceci:

« [PROBLÈME] ? Obtenez ma [SOLUTION] pour ce [RÉSULTAT]. »

Par exemple :

« Vous en avez assez de tout ce désordre dans votre maison ? Obtenez ma checklist des 12 points de contrôle du rangement et retrouvez une maison propre et bien rangée. »

Si tu ne parviens pas à trouver d’idée par toi-même, regarde les Contenus Bonus que tes concurrents proposent en échange de l’inscription à leur newsletter.

Cela te permettra de trouver de l’inspiration pour ta propre idée de bonus.

Crée ton Contenu Bonus.

Si c’est la première fois que tu en crées un et que tu n’as pas les compétences techniques, contente-toi de faire au plus simple avec un petit PDF (Word te permet de convertir ton texte en PDF).

Cela peut te prendre moins deux heures.

Rédige les textes qui viendront vanter ton contenu bonus avec tes formulaires d’inscription.

Cela doit se résumer à :

  • Un titre très court mettant en avant le résultat principal de ton bonus.
  • Un mini texte de présentation de ton bonus (facultatif)
  • Une liste de 3 à 5 points décrivant ce que tes lecteurs obtiendront en profitant de ton bonus.

Exemple :

Exemple de textes de formulaire d'inscription pour construire une audience.

C’est la base…

Et tu pourras ensuite adapter ces textes aux différents endroits où tu proposeras l’inscription à ta newsletter :

  • Barre latérale
  • Lightbox
  • Articles
  • Landing pages

Fais une liste des newsletters auxquelles tu es abonné et que tu aimes vraiment.

Et pose-toi ces questions :

« Qu’est-ce que j’aime dans ces mails ? »

« Qu’est-ce qui me donne envie de cliquer et de lire ce que cette personne ou cette marque a à dire ? »

« Comment présente-t-elle les informations qu’elle donne ? »

Bien sûr, prends des notes pour t’inspirer de ces pratiques au moment de rédiger tes propres mails de newsletter.

Haydée

 

Share This