Lorsque tu recherches des infos sur comment démarrer un business en ligne, tu tombes souvent sur des conseils qui ressemblent à ça :

« Ayez un design professionnel ! »

« Créez une chaîne YouTube ! »

« Postez régulièrement sur les réseaux sociaux ! »

« Et les Facebook Ads, vous y avez pensé ? »

« N’oubliez pas le SEO ! »

J’ai un nom pour ces trucs qui paralysent les débutants :

Le cauchemar des tactiques marketing.

Rentre dans ce cercle vicieux et tu enchaîneras tactique après tactique en espérant démarrer un business en ligne prospère… en vain.

Et encore, si tu ne te décourages pas devant la somme de travail colossale que toutes ces actions te demanderont.

L’autre problème ?

Les tactiques vont et viennent – elles changent même trop souvent.

Alors que tout ce dont tu as besoin c’est :

  1. D’une Idée
  2. D’un Système pérenne

Ou plus précisément de…

3 Systèmes essentiels pour démarrer un business en ligne

3 Systèmes complémentaires qui, mis bout à bout, te garantissent une entreprise en ligne viable et évolutive sur les années.

Dans cet article, je te donne un petit aperçu de ces Systèmes.

Clique sur l’un des liens pour atteindre la partie correspondante :

Et dans les semaines à venir, je publierai une série d’articles détaillés pour trouver ta niche et perfectionner chacun de ces 3 Systèmes avec des instructions par étape.

Mais je ne tiens pas à te faire attendre pour les mettre en place, alors…

Télécharge mon nouveau Guide Ultime pour lancer son business en ligne rentable. Il te donnera les armes essentielles – ni plus ni moins – pour lancer et développer une entreprise en ligne prospère sur le long terme.

Dans ce guide, tu découvriras :

Les 3 grands mythes du business en ligne qui empêchent la plupart des gens de se lancer. Je les casse un par un.

Le piège ultime du webmarketing – et comment l’éviter comme la peste pour ne pas te submerger au risque d’abandonner au bout de 6 mois.

Comment passer de 0 à 50 000€/an avec le bon business model – il n’y a ni secret ni magie, c’est mathématique.

Les bases d’un site internet qui génère du trafic et des conversions sans t’emmerder avec le code, le design ou les réseaux.

La technique du Contenu Central qui ravira tes lecteurs – même si tu crées un MINIMUM de contenu au départ.

Les 3 règles pour développer une audience fidèle et engagée sur le long terme – les web-entrepreneurs qui ne les appliquent pas perdent beaucoup d’argent.

La manière la plus simple de créer ton premier produit numérique – la plupart des débutants se creusent trop et passent à côté de l’essentiel.

Comment créer la structure d’un système de vente automatique à haut pouvoir de conversion – même si tu n’es pas copywriter.

En utilisant uniquement les informations contenues dans ce guide, tu seras capable de démarrer un business en ligne qui t’apportera déjà des revenus.

Et mes futurs articles viendront renforcer tes connaissances pour optimiser chacune de ces étapes.

Maintenant, rassure-toi !

« Système » ne signifie pas forcément « complexe »

Bien au contraire, tu n’as pas besoin de te compliquer la tâche.

Prends mon cas :

  • Je n’ai ni chaîne YouTube ni podcast
  • Je n’utilise pratiquement pas les réseaux sociaux
  • Je ne fais pas de publicité Google, Facebook ou LinkedIn
  • Mon site n’est pas le plus beau, le plus rapide et le plus optimisé du Web
  • Je ne suis pas une pro du SEO
  • Je n’utilise pas de « hacks » secrets

Et pourtant…

Notre business en ligne génère un CA moyen de 50 000 €/an (en dehors de nos activités en freelance).

Un exemple avec ce mail que je viens de recevoir :

Je sais, ce n’est même pas 20€, mais imagine avec une offre à 200€, 497€, ou plus…

Par exemple :

Toutes ces ventes se sont faites en « automatique ».

Je n’étais pas du tout impliquée dans le processus au moment de recevoir ces montants.

Alors, comment ai-je fait pour démarrer un business en ligne qui m’a permis de créer le style de vie dont je rêvais et de voyager toute l’année ?

Comment l’ai-je configuré pour qu’il continue à fonctionner, même lorsque je m’amusais avec les gens rencontrés aux quatre coins du monde… ou que je profite aujourd’hui de ma fille à plein temps sans être obligée de la déléguer ?

Comment ai-je fait augmenter régulièrement mon Chiffre d’Affaires ces dernières années ? Ai-je travaillé plus d’heures chaque jour ?

Non !

J’ai simplement mis en place ces 3 systèmes essentiels qui travaillent pour moi quotidiennement.

Là, je vois venir ta réflexion (avisée) :

« Vazy Haydée, me la fais pas à l’envers. Tous les vendeurs de rêve nous parlent de leur super Système pour nous faire avaler leur soupe. »

J’avoue… quand un terme est vendeur, il est repris à toutes les sauces.

Mais savent-ils vraiment de quoi ils parlent ?

Pas certain.

Quand je parle de Système, je parle de moyens fiables, reproductibles et automatisés (ou presque) d’accomplir les tâches et processus clés de ton business.

Et j’ai mis des années à perfectionner les miens.

Peu d’entrepreneurs en ligne proposent de vrais Systèmes. Car il est plus facile de se concentrer sur des détails tactiques comme : « faire de l’A/B testing » ou « Obtenir plus de commentaires sur Facebook. »

Les vrais Systèmes sont les stratégies qui te permettent de passer d’une idée à un business capable d’évoluer et d’être dupliqué à l’infini.

Construis ces 3 Systèmes et tu disposeras de ta base pour démarrer une entreprise en ligne rentable – une VRAIE !

Il existe une quantité incalculable de tactiques pour développer un business en ligne…

Mais si tu les élimines toutes pour te concentrer sur l’essentiel, tout ce dont tu as vraiment besoin se résume à ces 3 Systèmes que je te présente ici.

Le plus beau de l’histoire ?

Tout ce que tu feras ensuite sera construit et s’articulera autour de ces 3 Systèmes.

Maintenant, avant de les mettre en place, il y a une condition préalable…

Prérequis pour démarrer un business en ligne : Trouver une niche rentable

Tu t’en doutais un peu j’imagine. ;)

Je pars du principe que tu as déjà choisi ton business model…

Non ?

OK, alors voici les 7 manières de gagner de l’argent en ligne avec un site internet :

Je les détaille une par une dans mon Guide Ultime pour lancer son business en ligne – avec des conseils pour t’orienter vers celle qui te convient le mieux. À lire d’urgence si tu ne sais pas par où commencer.

Je sais… je n’ai pas cité les freelances et les consultants.

Pourquoi ?

Parce que, même s’ils peuvent mettre en place les 2 premiers Systèmes pour automatiser leur prospection, le troisième devra être construit de façon légèrement différente.

J’y reviendrai dans une prochaine publication.

Ensuite ?

Trouve un problème RÉEL que tu peux idéalement résoudre

Concrètement, tu devras répondre à ces questions fondamentales :

  • Qui sont tes clients ?
  • Qu’attendent-ils de toi ?
  • Comment savoir si ton idée fonctionnera ?

Je ne vais pas te faire de grand discours ici, car j’ai créé un cours gratuit pour t’aider dans cette tâche :

7 leçons + 7 cahiers d’activités à télécharger pour trouver ton idée de business profitable.

Ce cours t’enseignera comment partir de zéro idée jusqu’à trouver la niche rentable qui TE correspond le mieux. Tout ce que tu dois faire, c’est suivre le processus.

Reçois ta première leçon dès maintenant en t’inscrivant ci-dessous :

Et « gratuit » ne veut pas dire de mauvaise qualité.

Spécialement avec ce cours que j’ai longtemps hésité à vendre.

Ne confonds pas Passion et Intérêt

Beaucoup d’experts assurent aux débutants qu’ils peuvent vivre de leur passion.

Ces marketeurs sans scrupules se servent de la passion comme d’un puissant stimulus pour appâter les gens qui croient pouvoir vivre de cette flamme qu’ils ont en eux – et qui doit sortir ! – pour peu qu’on les écoute…

La vérité ?

La passion ne suffit pas !

Si la passion suffisait :

  • La grande majorité des business en ligne n’échoueraient pas.
  • Et (accessoirement) il n’y aurait pas d’artistes au RSA.

Ta passion compte, bien sûr. Mais ta passion seule n’est pas suffisante.

Confucius devant la réfutation du mythe du business passion.

Alors, que faire ?

Idéalement, tu te lanceras dans un domaine qui t’intéresse, car tu passeras beaucoup de temps à créer du contenu dans ce domaine.

Tu ne vas pas rester coincé à produire du contenu sur « comment tricoter » si tu n’aimes pas ça.

Logique.

Mais tu n’as pas besoin d’être un « expert » pour autant.

Tant que tu en sais plus que beaucoup de gens et que tu peux les aider ou les conseiller, c’est suffisant.

Pense à ce que tu as appris au fil des ans grâce à ton boulot, tes études, un mentor, tes expériences, en autodidacte, etc.

Des exemples ?

Tu bosses en tant qu’ingénieur informaticien depuis plusieurs années. Tu n’es pas un « expert » en informatique, mais tu en sais sûrement BEAUCOUP plus que la majorité des gens. Tu disposes donc d’un large public qui aurait potentiellement besoin de ton aide et de tes conseils.

Ou peut-être que tu es doué pour négocier de gros achats (maisons, voitures d’occasion, etc.). Tu le fais pour toi, ta famille et tes amis depuis des années.

Eh bien, tu peux utiliser toutes les connaissances, compétences et expériences que tu as accumulées pour aider d’autres personnes moins expérimentées que toi.

Bien sûr, tu devras également être prêt à approfondir tes connaissances et tes compétences pour pouvoir aider davantage ton public – et développer ton business sur le temps.

Pense « Rentable » !

Il y a une quantité presque infinie de niches.

Par exemple :

  • L’acné
  • La plongée
  • L’anxiété sociale
  • La gestion du stress
  • La danse latine
  • Le langage corporel
  • La fabrication de bière
  • La méditation
  • Le mentalisme
  • La ferronnerie
  • L’écriture musicale
  • Les voyages de noces
  • La photographie numérique
  • La self-défense
  • Sauver son mariage
  • Comment se faire des amis
  • La programmation informatique
  • Comment développer sa confiance
  • Comment mieux étudier
  • Etc. etc. etc.

Pratiquement tous les sujets sur lesquels les gens recherchent des informations peuvent devenir une niche…

Tu ne vois aucun domaine qui te saute aux yeux ?

Alors, télécharge mon cahier d’exercices pour identifier tes compétences et tes points forts – Réponds (honnêtement !) à ses 9 questions et tu disposeras d’un bilan complet pour t’orienter vers l’idée qui te correspond.

Mais toutes les niches ne sont pas rentables.

Tu ne peux donc pas « choisir » une niche au hasard.

Elle doit répondre à ces 3 critères de bon sens :

  1. Ton audience doit être capable d’investir de l’argent – et disposée à le faire (le plus important !).
  2. La taille de cette audience doit être suffisamment grande.
  3. Le sujet de ta niche doit être suffisamment large pour que tu puisses créer beaucoup de contenu.

Apprends VRAIMENT à connaitre tes clients potentiels

Tu as trouvé un problème réel que tu peux résoudre et pour lequel ton public serait prêt à payer ?

Super !

Mais il y a une dernière chose à faire avant de démarrer un business en ligne.

Une chose que très peu d’entrepreneurs font correctement – quand ils le font…

Une chose que tu dois faire AVANT de consacrer une seule minute à la construction ou la rédaction de quoi que ce soit.

Faire tes « Recherches Clients » !

Je parle de :

  • Creuser le plus profondément possible dans la tête de ton public pour connaitre ses espoirs, ses douleurs et ses barrières.
  • T’immerger dans son monde et ses problématiques.

En clair, te confronter véritablement à ton marché en allant l’étudier pour le connaître sur le bout de doigts.

C’est le pivot central autour duquel tournent tous les business en ligne rentables.

Oui, je sais…

« L’étude de marché » est un terme qui refroidit tout le monde.

Mais tu n’as pas à faire ces études de marché imbouffables et paralysantes que les institutions te recommandent.

Tes recherches peuvent être beaucoup plus simples – et surtout plus fun.

Pour approfondir…

Comment trouver ta niche rentable (et ton offre) en 4 étapes – Prérequis

▶ Suis les conseils de mon article : 4 étapes pour trouver une niche rentable Web-entrepreneur.

Il te montrera :

  • L’erreur qui fait échouer 42% des entreprises en ligne dès le départ – et comment l’éviter.
  • Comment utiliser la méthode « Douleur/Bonheur/Lien » pour trouver un problème que tu peux résoudre et le transformer en solution payante.
  • Comment valider ta solution pour être sûr de sa rentabilité avec un test ultra rapide.
  • Comment faire tes recherches sur ton marché pour créer tes offres et un marketing sur mesure pour tes prospects.

Et tout cela, AVANT de dépenser ton énergie et ton argent dans le démarrage de ton entreprise en ligne.

Système 1/3 pour démarrer un business en ligne : Attirer l’attention des bonnes personnes

OK !

À ce stade, tu ne fais plus qu’un avec l’esprit de ton public. Tu connais ses désirs, ses espoirs, ses peurs, ses obstacles – et tu disposes d’une solution pour laquelle il a la volonté et la capacité de payer.

Et maintenant ?

Tu dois attirer l’attention de ton public.

Pour cela, tu n’as pas 36 000 façons de faire. Tu dois :

  1. Créer du contenu qui résout le problème de ton public.
  2. Promotionner ton contenu.

Simple ?

Peut-être, mais il te faut un média pour ça.

Et le cauchemar des tactiques marketing peut commencer…

Site/blog ou réseaux sociaux pour démarrer un business en ligne ?

La majorité des marketeurs te diront qu’il te faut les deux options.

Dans l’absolu, ils ont raison… plus tu multiplies ta présence sur différentes plateformes pour diffuser ton contenu, plus tu as de chances d’être visible.

Mais quand tu démarres un business en ligne, as-tu vraiment le temps de tout mener de front ?

Non ! Surtout si tu te lances en parallèle de ton job.

Tu dois donc te concentrer sur l’essentiel :

  • Le plus rapide
  • Le plus efficace
  • Et surtout, le plus utile pour évoluer intelligemment

Alors, que faire ?

Option 1 : Les médias sociaux

YouTube, Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest, TikTok, LinkedIn… Beaucoup d’entrepreneurs bien en place utilisent plusieurs réseaux sociaux pour leur business.

Mais n’oublie pas que tu débutes !

Alors, ne sois pas gourmand…

Concentre-toi sur une seule plateforme jusqu’à ce que tu la maîtrises.

Choisis la plateforme que ton public utilise le plus en suivant ces étapes :

Recherche du contenu existant lié à ta niche sur les principaux réseaux.

Par exemple…

Pour la mode, la décoration, la gastronomie ou le voyage – axés sur les photos – tu privilégieras Pinterest ou Flickr.

Pour le gaming, le DIY, le fitness ou la beauté – axés sur la vidéo – tu privilégieras YouTube.

S’il n’y a absolument aucun contenu concernant ton sujet sur un réseau ?

Oublie-le !

À quoi bon t’investir sur une plateforme où ton public ne traine pas.

S’il y a du contenu ?

Vérifie la taille de l’audience des chaînes/pages qui s’y trouvent.

Et tu choisiras finalement le réseau qui génère les plus grosses audiences dans ta niche.

Si tu retrouves ton public sur plusieurs plateformes ?

Choisis celle que tu aimes le plus.

Par exemple, si tu préfères écrire plutôt que de créer des vidéos tu t’orienteras vers Facebook et non YouTube.

Logique.

Maintenant… Oui, les réseaux sociaux sont efficaces pour :

  • Toucher un large public et t’y connecter
  • Développer la notoriété de ton entreprise
  • Et avoir accès aux campagnes publicitaires…

Mais tu dois bien comprendre deux points cruciaux :

1. Démarrer un business en ligne exclusivement sur les réseaux sociaux est une TRÈS mauvaise stratégie.

La portée organique de tes publications y est restreinte – sauf si tu payes. Et tu n’en as pas forcément les moyens au début.

De plus, les algorithmes des médias sociaux changent régulièrement – pour le pire, plus que pour le meilleur…

Cela limite ton indépendance et t’oblige constamment à tout revoir pour conserver ta visibilité sur ces réseaux.

Tu dois donc d’abord disposer d’un média qui t’appartient et que tu contrôles à 100% (j’y reviendrai plus tard).

2. Ne mets pas la charrue avant les bœufs !

Considérant le premier point…

Ton réseau social doit principalement servir à créer du trafic vers ton site internet, pour faire passer ton public à travers ton Système 2/3.

Voilà pourquoi tu DOIS commencer par créer ton site/blog.

Option 2 : Ton site internet – et ton blog

Là, les questions vont fuser dans ta tête :

« Comment vais-je créer mon site sachant que je suis une bille en technique et programmation ? »

« Quelles ressources technologiques dois-je utiliser ? Il en existe tellement et je n’y connais rien… »

« Quels outils dois-je ajouter pour gérer mon marketing et mes ventes ? »

« Comment créer un design professionnel (couleurs, polices, logo, etc.) ? »

Bah ouais, quand tu vois à quoi ressemblent tes sites préférés, tu te dis que tu as un taf de cinglé pour en arriver là…

Et le cauchemar des tactiques continue.

Stop !

Arrête de te submerger.

Encore une fois, mon Guide Ultime pour lancer son business en ligne te sortira de ce guêpier.

Quant aux outils, j’y ai dédié un guide complet : La boite à outils et technologies de l’entreprise en ligne.

Télécharge-le (gratuitement) et tu découvriras :

▶ Pourquoi tu ne devrais pas toujours sauter sur l’option disponible la moins chère selon l’importance de l’outil dans ton système.

▶ Comment créer un site web professionnel et évolutif sur le temps sans payer un designer 3 000€ et sans connaissances en codage.

▶ Les outils indispensables pour générer des tonnes de prospects, entretenir une relation durable avec eux et leur proposer tes offres – le tout en automatique.

▶ Avec quels outils créer n’importe quel produit numérique (ebook, audio, vidéo, cours en ligne, etc.) à l’allure professionnelle sans te casser la tête.

▶ Les meilleures technologies pour héberger, gérer et vendre tes produits – jusqu’à celles pour encaisser l’argent.

▶ Ma sélection des seuls outils essentiels dont tu as besoin pour gagner des revenus (pour 61€/mois la première année – et 10€/mois les suivantes).

▶ Et bien plus encore !

Maintenant, venons-en au cœur de ton Système 1/3.

Crée du contenu qui résout le problème de ton public mieux que les autres

Je parle ici de contenu remarquable, exceptionnel, magistral…

Un contenu capable de te démarquer des mille autres blogueurs ou vlogueurs qui parlent de la même chose que toi.

Un contenu capable de créer une relation de confiance avec ton public.

Comment créer un tel contenu ?

Simple :

  1. Tu crées une pièce de contenu (article, vidéo, PDF, Excel, etc.) qui résout un problème spécifique de ton audience de manière concrète, et – plus important – qui est applicable instantanément.
  2. Quelqu’un suit les conseils de ton contenu, les met en application dans sa vie, et obtient les résultats qu’il recherchait.
  3. Cette personne se dit :

« Wow, ça fonctionne bien ! Je vais continuer à suivre ses conseils pour voir s’il peut m’aider davantage. »

Tu répètes ce processus en 3 étapes avec ta pièce de contenu suivante :

  1. Tu offres une solution de valeur
  2. Ta solution fait ses preuves
  3. Elle engage ton public

Et tu répètes l’opération encore et encore pendant que tu travailles à développer ton audience.

Rassure-toi !

Tu n’as pas besoin de créer une tonne de contenu non plus…

3 à 5 éléments de Contenu Central postés sur ton blog suffisent largement pour lancer la machine et stabiliser ton processus.

Mais pour cela, il faut également te promotionner.

Présente ton contenu aux bonnes personnes

À ce stade, la plupart des web-entrepreneurs débutants se disent :

« Ça y est, j’ai créé mon contenu et j’ai une offre. Maintenant, je n’ai plus qu’à attendre que les clients tombent. »

Eh bien non !

Créer un contenu exceptionnel ne suffit pas pour attirer l’attention.

Pense ainsi et tu te tireras une balle dans le pied – même avec les articles les plus optimisés du monde. Le SEO c’est bien, mais ça ne fait pas tout, loin de là.

Tu dois donc présenter ton contenu aux personnes pour lesquelles tu l’as créé – et générer du trafic vers ton site.

Comment faire ?

En t’autopromotionnant de manière authentique.

Cette autopromotion est basée sur la relation de confiance que tu établis avec ton audience.

Il n’est toujours pas question de demander de l’argent. Pas tant que tu n’as pas donné davantage de valeur.

En clair, donne pour recevoir.

L’avantage ?

Tu n’auras pas besoin de jouer les vendeurs de tapis en poussant à l’achat de manière insistante.

Et si tu assures avec ta promotion authentique, tu obtiendras ce qu’aucun vendeur uniquement motivé par les gains ne verra tout au long de sa carrière : des gens qui te remercient pour ce que tu leur apportes (gratuit ou payant) :

Où dois-tu faire ton autopromotion ?

Bien sûr, tu la feras sur tes propres réseaux : ton site Web, ton blog, et le réseau social sur lequel tu décideras (éventuellement) de t’investir.

Mais soyons lucides…

À tes débuts, ton site ne recevra presque aucun trafic. Et tu n’auras pratiquement aucun follower sur ton réseau.

Tu auras donc besoin d’un peu d’aide pour obtenir les vues nécessaires au lancement de ton système.

La meilleure solution ?

Repère les endroits où tes clients se trouvent déjà et crée un moyen de les atteindre.

Un exemple :

Lorsque je cherchais à augmenter le trafic de Travelplugin, j’ai publié quelques articles sur le site Webmarketing-com de Sylvain Lembert.

Des pièces de contenu comme celle-ci : Choisir une idée de business ? Évite ces 10 erreurs

Le site de Sylvain est très connu dans le monde du business en ligne francophone, et il bénéficie d’un gros trafic.

Publier sur son site m’a donné l’occasion :

  • De me faire connaitre auprès de son public d’aspirants entrepreneurs.
  • De faire valoir mon expertise et mes idées.
  • D’attirer une partie de son public (le bon !) vers mon site.

Bien sûr, il existe une tonne d’autres façons de t’autopromotionner…

Mais encore une fois, fais au plus rapide ! Et cette méthode est la plus efficace pour démarrer un business en ligne qui génère du trafic.

Système 2/3 pour démarrer un business en ligne : amener tes lecteurs à s’inscrire à ta newsletter

Lorsque j’habitais au Portugal, j’ai rencontré un entrepreneur français qui n’avait pas encore de présence en ligne.

Nous avons longuement discuté de nos business respectifs.

Et sa dernière question fut :

« Imagine que tu repartes à zéro avec ton business en ligne. Tu as tout à refaire et tu n’as plus de réseau. Tout ce dont tu disposes, ce sont tes connaissances, ton expérience actuelle et ton ordinateur – Que ferais-tu en tout premier ? »

Sans l’ombre d’une hésitation, je lui ai répondu :

« Commencer à me constituer une liste d’abonnés. »

Pourquoi ?

Parce que ta liste d’abonnés est le cœur de ton entreprise en ligne.

Quel aspirant web-entrepreneur n’a jamais entendu cette phrase :

« L’argent vient de la liste. »

Eh bien, après 8 ans à gérer une entreprise en ligne prospère, je peux te dire que cette phrase est plus que jamais vraie à 100% !

Ta liste d’abonnés est :

  • Le poumon
  • L’élément vital
  • La sève
  • La pierre angulaire
  • La clé de voute
  • Le nerf…

…de ton entreprise en ligne.

Oui, j’insiste lourdement pour que cela s’imprime au fer rouge dans ton cerveau.

Et si j’insiste autant, c’est parce que je vois encore trop de business en ligne qui ne proposent aucune inscription à une newsletter – et n’ont donc toujours pas de liste d’abonnés en 2021.

3 raisons pour lesquelles tous tes efforts marketing doivent se concentrer sur la création d’une liste d’abonnés

(Tout du moins au début.)

1. L’email marketing est bien plus puissant que tous les autres canaux réunis.

Tu verras souvent une bataille acharnée entre les « pros réseaux sociaux » et les « pros email marketing ».

Mais c’est une fausse polémique, car les chiffres parlent d’eux-mêmes :

Chaque euro que tu dépenses avec ton système de marketing par email te rapporte 42€ en moyenne.

C’est plusieurs dizaines de fois supérieur à Facebook, Instagram ou tout autre canal.

2. Un mail peut vendre à 10 personnes ou 100 000… automatiquement.

C’est ce que j’appelle : le pouvoir de l’email automation.

Que tu démarches par téléphone, visio ou mail personnel – que tu imprimes et distribues des tracs ou des brochures, le résultat est le même :

Ton message marketing est créé une fois, vu ou entendu une fois… et pouf ! Il disparait pour toujours.

Tandis qu’avec l’email automation, tu peux rédiger UN excellent mail et le réutiliser autant de fois que tu le souhaites.

Ces 6 dernières années, j’ai envoyé certains mails commerciaux plusieurs fois sans en changer une ligne. Ils ont été vus des centaines de milliers de fois et m’ont toujours rapporté de l’argent.

3. Ta liste d’emails t’appartient à 100%

Baser tout ton business sur une plateforme qui ne t’appartient pas est une ÉNORME ERREUR.

Facebook peut changer ses politiques du jour au lendemain. Les mises à jour des algorithmes Google peuvent anéantir la moitié de ton trafic en un instant. Et plus rarement, une plateforme peut perdre sa popularité ou fermer à cause de la concurrence (pense à Myspace).

Et tu n’as plus que tes yeux pour pleurer…

Tandis que personne ne peut t’enlever ta liste d’emails.

Bref, ne laisse pas ton entreprise en ligne entre les mains d’un tiers !

Si tu construis ton audience sur une plateforme externe, tu es à sa merci. Et tu ne contrôles rien.

Incite ton public à s’inscrire à ta newsletter

Concrètement, à quoi sert ta newsletter ?

Reprenons le principe de ton Système 1/3 :

L’objectif de ton contenu est d’attirer des lecteurs intéressés et de générer plus de trafic vers ton site.

On est d’accord…

Eh bien ensuite, il incombe à ton site de convertir ces lecteurs ponctuels en lecteurs fidèles en instaurant une relation plus profonde.

Voilà à quoi sert ta newsletter : à te construire une audience engagée.

Et c’est le cœur de ton Système 2/3 – qui fonctionne main dans la main avec le premier.

Tu comprends mieux pourquoi je parle de Systèmes ?

Maintenant, je t’ai parlé de ces entrepreneurs en ligne qui font l’erreur de ne pas proposer d’inscription à une newsletter…

Mais lorsque tu as ta newsletter, il y a deux autres erreurs que tu dois absolument éviter !

Deux erreurs que je vois encore plus souvent que la première :

Erreur n°1 : Être trop timide pour demander à ses lecteurs de s’inscrire

Prends l’exemple de cette page :

Que remarques-tu ?

Si, si ! Tout en bas à gauche :

Ce formulaire d’inscription ne se voit pas.

Je ne compte plus le nombre de sites dont le formulaire d’inscription est paumé au milieu d’une page lambda ou de leur bande latérale… invisibles.

Pourquoi ?

Parce que beaucoup d’entrepreneurs en ligne se sentent coupables d’avoir à DEMANDER une adresse mail.

Ils ne veulent pas « polluer » les pages de leur site avec des attrape-mails.

Ils se disent :

« C’est trop agressif. »

« Ce n’est pas éthique. »

« Les gens n’aimeront pas ça. »

Autant d’excuses culpabilisantes bidon qui les empêchent de développer leur business en ligne.

Cette façon de penser est totalement biaisée.

Lorsque tu cherches à vendre, tu le dis franchement à tes prospects, non ?

Eh bien, tu dois faire pareil avec tes lecteurs pour obtenir des inscriptions.

Si tu as bien travaillé ton Système 1/3, tu résous le problème de ton public en lui offrant un contenu précieux (comme c’est le cas de cette naturopathe).

Il est donc de ton DEVOIR de le lui communiquer.

Et ta newsletter est faite pour ça.

Alors, n’aie aucune gêne à demander à tes lecteurs de s’y inscrire !

Fais en sorte que ton site propose cette inscription partout :

  • Sur ta page d’accueil
  • Sur ta page À Propos
  • Dans tes articles de blog
  • Avec des landing pages
  • Avec des pop-ups (ignore ceux qui te disent que c’est mal – ils ont tort !)

Et mets bien en évidence tes formulaires pour qu’ils sautent aux yeux de tes lecteurs.

Si tes contenus et ta solution ont vraiment de la valeur, tes lecteurs seront enchantés de s’inscrire à ta newsletter.

Erreur n°2 : Ne rien offrir en échange d’une inscription à sa newsletter

Continuons avec notre exemple :

Lorsque je vois ce genre d’appel à l’action, je me dis :

« Pourquoi m’inscrirais-je à cette newsletter ? »

« Qu’est-ce que ça va m’apporter de plus que ses articles ? »

Ne t’attends pas à ce que les gens te donnent leurs informations personnelles sans raison valable aujourd’hui.

Tu dois donc leur offrir quelque chose d’unique et de valeur en échange de leur adresse mail.

C’est ce que l’on appelle une « carotte » – ou un « lead magnet » en anglais…

Un Contenu Bonus que tu offriras en cadeau sous forme de :

  • Contenu écrit
  • Contenu audio
  • Contenu vidéo
  • Service gratuit

Peu importe – tu peux même mixer tous ces types de contenus tant qu’ils permettent à tes abonnés d’aller plus loin dans la résolution de leur problème.

L’inscription à une newsletter est un engagement réciproque.

Il faut que ton lecteur prenne la décision consciente d’attribuer suffisamment de valeur à ce que tu proposes pour qu’il veuille continuer à entendre parler de toi.

Tu dois donc lui fournir une raison valable de prendre cette décision.

Et une fois que tu disposes d’abonnés ?

Ta newsletter doit toujours être bénéfique pour tes abonnés – pas seulement pour toi

Beaucoup de webmarketeurs t’enseigneront des techniques comme l’upselling, le downselling, le cross selling, etc. pour aspirer chaque centime de ta liste d’abonnés.

Ces nombreuses techniques reposent toutes sur l’importance du seuil de rentabilité de ta liste.

En clair, l’objectif de chacun de tes mails est de faire passer ton prospect dans un entonnoir de vente qui produit de l’argent rapidement.

Perso, j’ai une approche totalement différente.

Certes, je cherche à gagner de l’argent avec ma liste.

Mais mon objectif n°1 est que mes abonnés soient ravis d’ouvrir mes mails.

Chaque mail que j’envoie doit fournir de la valeur – que mon lecteur soit prêt à acheter ou non.

Et plus important encore :

J’accorde plus de valeur à l’établissement d’une RELATION qu’à la VENTE.

Certains étudiants d’1k1mois étaient inscrits à ma liste depuis 5 ans avant d’acheter notre cours. Et avec Tony, nous étions là quand ils étaient prêts à se lancer.

Comment réussir à garder quelqu’un d’engagé pendant une demi-décennie ?

Simple…

J’ai fait la promesse de fournir 90% de nos ressources gratuitement… et de faire en sorte que ces ressources soient de meilleure qualité que la plupart des produits payants trouvés sur le Net.

Par exemple, j’offre souvent des cours gratuits par mail ou des guides ultimes à ma liste.

Et je n’hésite pas à rédiger des réponses complètes et détaillées à ceux qui m’écrivent pour me demander de l’aide – même si cela me prend beaucoup de temps.

Lorsque les gens sont enthousiastes à l’idée d’ouvrir et de lire tes mails, ils seront plus enthousiastes à l’idée d’acheter chez toi plus tard.

Alors, ne pense pas « vente » au moment de rédiger tes mails – pense relation authentique !

Système 3/3 pour démarrer un business en ligne : Créer et vendre son produit

Résumons.

À ce stade, tu as :

  • Trouvé un problème significatif que tu peux résoudre.
  • Passé du temps à connaître en profondeur ton public.
  • Créé d’excellents contenus que ton public adore.
  • Publié du contenu à des endroits où ton public peut le trouver.
  • Construit une audience qui te fait confiance et valorise ton travail.

Oui, c’est un sacré boulot !

Et tu n’as toujours pas créé ni vendu de produit (ou de service)…

Eh bien, c’est tout à fait intentionnel !

En fait, tu as ANTICIPÉ ce travail.

Comment ?

En construisant tes deux premiers Systèmes.

Et arrivé à ce niveau-là…

Tu peux pratiquement garantir que ton produit se vendra

L’erreur la plus courante et paralysante que les gens commettent est de passer des mois à créer un produit AVANT d’avoir les moyens de le vendre.

Pense à un auteur qui écrit et écrit des centaines de pages pour un livre…

Un jour, il se réveille et il se dit :

« Il serait temps de créer mon marketing. »

Perdu !

Le marketing – pas la vente, mais le marketing – commence dès le premier jour.

Et c’est ce que tu as fait.

Une fois que tu disposes de ta liste d’abonnés, tu entretiens une relation avec des dizaines, puis des centaines, puis des milliers de personnes qui VEULENT partager leurs problèmes avec toi.

Normal…

  • Tu as construit cette liste pour créer une relation de confiance avec eux.
  • Tu connais donc leurs problèmes et leurs douleurs sur le bout des doigts parce que tu en parles avec eux.
  • Tu offres déjà certaines solutions avec ton contenu et tes mails – ce qui te permet de les tester.
  • Et tout cela te permet de découvrir comment tu peux les aider davantage.

Résultat :

Si tu les aides correctement, ils VOUDRONT te payer pour que tu les aides davantage.

La partie construction + vente de ton produit devient alors étonnement facile.

Tout simplement parce que tu as fait tout ce dont nous avons parlé en premier.

Alors…

Comment construis-tu ton produit ?

Je ne t’expliquerai pas comment vendre tes services ici. Pour cela, tu peux lire notre contenu dédié aux freelances. Tu y trouveras tout ce dont tu as besoin.

Je ne t’expliquerai pas non plus comment construire des produits physiques – cela demande des techniques plus avancées dont je ne suis pas spécialiste.

Et si tu tiens un e-commerce, il y a de grandes chances que tu vendes les produits des autres… c’est même certain si tu vends des produits en affiliation.

Je vais donc me concentrer sur les produits numériques – ou produits d’information.

Quoi qu’il en soit, tout ce que tu as lu depuis le début de cet article s’applique à toi – que tu sois freelance ou gérant d’e-commerce – et rien ne t’empêche d’ajouter des produits d’information numérique à tes offres.

Bref !

Quel produit numérique peux-tu construire ?

Rien de bien sorcier en soi.

Pense à ce que tu as créé pour résoudre le problème de ton public avec tes deux premiers Systèmes…

  • Tes articles :

Tu peux compiler tous tes contenus les plus populaires et utiles pour les étoffer, et les organiser dans un ebook payant…

Transforme ce contenu en vidéo et tu obtiens un cours en ligne.

  • Ton Contenu Bonus :

Idéalement, ton « lead magnet » gratuit et ton produit payant doivent être pertinents l’un par rapport à l’autre.

En tout cas, il doit y avoir une cohérence entre les deux.

Logique…

Ton offre sera donc un produit (ebook, cours en ligne, série d’audio, etc.) que ton audience aimera acheter après avoir consommé ton Contenu Bonus.

Alors, pense à ce que ton public aurait besoin de savoir ou d’avoir de manière plus structurée et détaillée que ton contenu gratuit…

Pourquoi pas une version « sous stéroïdes » de ton lead magnet, par exemple ?

Bien sûr, plus facile à dire qu’à faire…

Et tu me répondras sûrement :

« OK, mais comment puis-je trouver l’idée exacte de mon produit ? »

« Comment je le crée concrètement ? »

« Avec quels outils ? »

Eh bien, encore une fois, mon Guide Ultime pour lancer son business en ligne et ma boite à outils de l’entreprise en ligne te donneront les réponses :

Comment vends-tu ton produit ?

Là encore, tu n’as plus besoin de te compliquer la vie.

Envoie simplement un mail aux personnes de ta liste – qui te suivent déjà et ont prouvé qu’elles étaient intéressées par ce que tu as à leur apporter – et dis-leur :

« J’ai un truc à vous proposer. Ça coûte 47€. Voici un lien vers la page de vente où vous pouvez l’acheter. »

Évidemment, je caricature…

Si tu proposes un gros produit – comme un cours en ligne élaboré avec des vidéos, des PDF, des audios, des bonus et des outils – et que son prix est élevé, tu y mettras plus de formes :

  • Tu enverras une série d’emails marketing bien ficelés (5 à 20 mails).
  • Ta page de vente comportera entre 5 000 et 15 000 mots.
  • Et tu ajouteras éventuellement un webinaire au milieu pour présenter ton produit.

Mais n’oublie pas que pour ton premier produit numérique, tu ne vas pas vendre un truc aussi costaud !

Perso, c’est ce que j’ai fait avec 1k1mois… la somme des courbes d’apprentissage m’a fait morfler pendant des mois !

Alors, commence avec un produit assez simple ou plus petit.

Ainsi, tout sera plus facile et plus rapide – de la création de ton produit à son marketing.

Tu apprendras à mettre en place ton Système 3/3 et tu seras capable de vendre un deuxième produit plus élaboré la fois d’après.

Bref, commence petit et développe au fur et à mesure, sans te submerger.

Et pour finir, voici le point crucial :

Si tu as fait le travail et suivi les étapes décrites ci-dessus, quelqu’un achètera ton produit.

Peut-être pas grand monde – tout du moins, au début – mais quelqu’un le fera.

Et quand quelqu’un est prêt à sortir son portefeuille et à te payer pour quelque chose que tu as créé spécialement pour lui, eh bien devine quoi ?

Tu viens de démarrer un business en ligne. :)

Démarrer un business en ligne est l’une des plus grandes opportunités de ce début de millénaire

Quand j’ai commencé à creuser ce sujet et que j’ai compris comment cela fonctionnait vraiment, j’ai réalisé que nous nous trouvions devant la plus grande opportunité de notre vie.

Pour la première fois :

  • Nous n’avons pas à faire des courbettes devant un recruteur ou à lécher le cul de la bonne personne pour qu’ils nous donnent notre chance.
  • Nous n’avons pas à attendre qu’une grosse entreprise nous choisisse.
  • Nous n’avons pas à travailler comme des esclaves pendant 50 ans.

Nous pouvons vraiment nous créer NOTRE PROPRE OPPORTUNITÉ.

Nous pouvons nous adresser directement à des milliers de personnes en ligne – un nombre pratiquement illimité de prospects ! – et trouvez ceux qui sont réceptifs à ce que nous avons à offrir.

Pas besoin de marketing agressif ou de vente forcée.

Tu peux simplement écarter les mauvaises personnes et te concentrer sur celles qui T’AIMENT et qui sont prêtes à entendre ce que tu as à dire… et parfois, à acheter.

Et le plus beau de l’histoire ?

Tu réalises tout cela par toi-même.

Tu n’as besoin de l’autorisation de personne.

Pour la toute première fois, tu peux mettre en œuvre des Systèmes si puissants qu’ils te permettent de trouver la bonne idée, de générer du trafic, de convertir tes visiteurs en abonnés et de vendre – le tout automatiquement et tout seul.

Tu peux regarder tes ventes tomber pendant que tu t’amuses avec tes amis.

Tu peux le faire depuis n’importe quel bled paumé.

Ton succès – ou ton échec – est entre tes mains.

Tout ce dont tu as besoin, ce sont des étapes décrites ci-dessus et d’un cadre qui t’aide à les mettre en pratique.

Voilà ce que nous t’apporterons dans les prochains mois.

Haydée

 

Share This