En voyage, vous emmenez tout avec vous. Donc ça se prépare ! 

Faites des économies et les démarches indispensables afin de profiter de votre grand voyage sans revenir SDF.

Et apprenez à emporter le strict nécessaire. Enfin… si vous y parvenez.

Il n’y a pas de secret : renflouez les caisses

Dessin cochon tirelire et caméra

Vous êtes surveillés… par vous-même, à présent !

Votre budget voyage grignotera du crédit sur vos dépenses quotidiennes.

Cela pourra mettre de quelques mois à quelques années en fonction de vos revenus et de ce que vous voudrez faire sur place.

Posez-vous avant tout les questions suivantes

Je pars …

Descente en rappel escalade

Faire de l’escalade par exemple

  • Combien de temps?
  • Dans quels pays ?
  • En faisant quel trajet ?
  • Avec quels moyens de transport ?
  • Pour pratiquer quelles activités ?

Il convient aussi de savoir combien vous coûtera le logement et d’avoir une bonne idée du coût de la vie dans les endroits que vous visiterez.
Une dernière chose, n’oubliez pas les dépenses de départ bien sûr : billet d’avion, vaccins, passeport, visa, matériel et assurance.

Alors c’est le moment, ouvrez votre fichier excel et commencez à tout noter dès aujourd’hui.

 

Ça chiffre vite ! Donc “Il n’y a pas de petites économies”

Phrase souvent entendue, mais ô combien rarement appliquée. Oubliez de suite vos envies “d’avoir” et vos achats compulsifs !

Détachez-vous des choses superflues. Le voyage commence déjà là. Le matériel se jette, vos souvenirs restent.

Vous vous rendrez compte que vous avez besoin de peu finalement. Vivez avec le strict nécessaire et gardez le reste pour réaliser vos aventures à travers le monde.

Les démarches à faire

Profiter des fruits d’un grand voyage demande un certain travail, du dynamisme et une bonne dose d’adaptation pour réaliser les actions quotidiennes qui vous mèneront jusqu’au décollage  Les vacances, à l’opposé, reposent plus sur le loisir laissant maison et travail loin derrière soi.

Chat canapé rouge

Quitter son chat… éventuellement !

  • Quitter son travail, soit définitivement, soit en prenant un congé sabbatique
    Statue Atacama Chili

    Au nord du Chili – Atacama

  • Prévoir un budget avec une marge d’erreur
  • S’occuper de l’administratif (impôts, électricité, internet, …)
  • Louer ou quitter son appartement : trouver des lieux pour vos affaires, chez les amis par exemple
  • Choisir une destination à un prix intéressant
  • Numériser tout ce que vous pouvez puisque le monde high-tech vous le permet
  • Prévoir une personne qui réceptionne votre courrier
  • Prévoir un logement pour le retour, si toutefois vous revenez !

Vous y voyez beaucoup de choses insurmontables ?

N’oubliez pas que c’est pour une expérience qui n’a pas de prix.

Si vous optez pour un voyage en Amérique latine, je vous détaille d’avantage les démarches nécessaires à sa préparation ici.

Quel matériel dois-je emporter ?

À chaque voyage son sac !

Croyez-vous que je ferais la même valise que vous ? Non. Il n’est pas indispensable que je vous fasse une liste exhaustive. C’est plutôt de l’ordre du bon sens et d’un peu de recherche en fonction de vos projets.

Mais 3 éléments sont indispensables :

Haydée pose avec veste Eider

Avec ma superbe veste Eider

– Le choix de votre sac à dos : J’ai opté dernièrement pour le sac Lamiage 45 de Millet, je l’ai testé en Asie sur de longues marches et j’en suis  satisfaite à 100% !


– Les vestes : La veste coupe vent et la veste imperméable. Cela fait quelques années que je porte 2 vestes Eider, on me dit souvent d’ailleurs que je porte des vestes à mon nom (Haydée – Eider, bon…)

Chaussure de course à pied

Mes CloudRunner

– Les chaussures : Les chaussures de marche c’est très bien, mais cela peut-être encombrant. J’ai donc préféré une paire de runners, ce sont des Cloudrunner qui en plus de la marche pourront être utilisées pour courir de temps à autre. Surtout si vous courez sur l’asphalte !

En termes de poids je vous conseille de ne pas dépasser 15 à 20% de votre poids.

Voici surtout les meilleures questions à se poser

  • Serez-vous plutôt en mode sédentaire ou nomade ?
  • Quelles seront les conditions climatiques ?
  • Quel sera votre type de logement ?
  • Voyagerez-vous seul(e) ou à plusieurs ?
  • Pour combien de temps ?

Vous serez peut-être amené à marcher des kilomètres en traversant des villes, des campagnes et des forêts dans le grand froid ou sous le cagnard.

Prenez donc le minimum et ne vous inquiétez pas d’un oubli ; au pire vous trouverez votre bonheur sur place.

N’avez-vous jamais fait l’erreur de trop emporter ne serait-ce qu’en vacances ? Si ce fut le cas, vous avez dû vivre quelques situations difficiles…non ?

Lors de mon premier voyage, un an en Angleterre, J’ai pris plus de 40 kg de bagages ! J’avais 20 ans et je n’imaginais pas encore toutes les galères que j’allais traverser. 

Dessin valise géante gare ferroviaire

Partir avec un seul bagage, c’est mieux ? Tout est relatif…

Une fois tous ces obstacles appréhendés, la décision de partir peut-être dure à prendre. Et lorsque la phase d’excitation et d’enthousiasme retombera, c’est à ce moment-là que vous ne devrez pas lâcher prise !

Pensez à toutes les bonnes raisons de voyager que vous avez et rassurez-vous, pendant cette préparation vous vous sentirez déjà sur le départ. Du coup ce travail deviendra vite un plaisir une fois le projet amorcé !

Alors qu’attendez-vous et surtout quand partez-vous ?

N’hésitez pas à liker ou à partager cet article, surtout avec vos amis qui soutiennent depuis des années qu’ils vont partir sans jamais l’avoir fait. ;)

Haydée Bouscasse

 

 

Share This