Voici 11 business en ligne pour vous aider à devnir nomade digital. Ce PDF est gratuit. Pour l’obtenir, cliquez ici.

Tout ce que je possède est empaqueté dans 2 sacs de voyage.

Enfin presque… Le reste se trouve dans une cave parisienne.

Je travaille donc de n’importe où tant que wifi et caféine sont au rendez-vous.

Si les nouvelles technologies permettent à la plupart d’accéder à mes pensées, elles me confèrent surtout la possibilité de travailler et de vivre librement.

Ça vous branche ? Attention de ne point rater le coche.

Mais qu’est-ce qu’un nomade digital ?

C’est celui qui utilise toutes les technologies disponibles pour travailler où ça lui chante.

Il ne s’agit pas de voyager mais de faire des choix de vie.

Nomade numérique n’implique pas forcément de vivre à l’autre bout du monde. Tant que votre boulot vous permet d’être mobile, vous en êtes.

femme dans un café avec son ordinateur

Même si votre nomadisme s’arrête au café du coin

Au risque de vous surprendre, la majorité des nomades digitaux ne sont pas blogueurs. Difficile d’en entendre parler dans ces conditions.

Ils sont généralement plus âgés et exercent des professions moins insolites que voudrait bien nous faire croire la blogosphère ; comme webdesigner, développeur ou rédacteur. A ne pas confondre avec les voyageurs professionnels (c’est souvent le cas).

Avec le temps, la palette des « métiers sur la route » s’est élargie à des activités telles que le consulting en ligne, les relations publiques, la comptabilité et encore bien d’autres domaines.

Travailler indépendamment de notre situation géographique

Mon homme et moi avons enfin atteint cet objectif. Au moment où j’écris ces lignes je suis à Budapest.

Femme assise dans un canapé dans le salon

Je viens de m’installer dans cet appartement pour 6 mois

J’y ai passé 2 mois avant de rejoindre Sofia pour 3 autres. Voyez cette année comme un test, une expérience dont vous profiterez grâce aux récits de mes succès et galères dans la réalisation de mes projets.

Et après ?

Je serai peut-être en Albanie, en Roumanie ou en République Tchèque. Qui sait ? Même si pour le moment l’incertitude de notre réussite nous oblige à prévoir un retour en France au terme de cette fameuse année.

Alors non, je ne suis pas en vacances !

Je « télé-travaille » dans le pays de mon choix grâce aux technologies mobile et internet.

Et ça bosse dur !

En fait, je n’ai jamais eu autant de boulot. Heureusement qu’aucune maison ni déplacement domicile / travail à gérer me dégagent du temps.

Somptueux édifices de Budapest

Assez  aussi pour admirer les somptueux bâtiments de Budapest

Tout est question de choix et de compromis

Car comme toujours, la préoccupation principale est d’ordre financier.

Comment puis-je gagner ma vie en devenant technomade ?

Impossible de vous répondre spécifiquement car vous seul connaissez vos compétences et les circonstances pouvant vous amener à changer de vie. Mais en généralisant je vous dirais que si vous travaillez à domicile, alors vous pouvez le faire de Prague, Bangkok ou Santiago.

Et si ce n’est pas encore le cas vous pouvez toujours vous reconvertir. Changer de carrière est tout à fait possible et très bénéfique.

Beaucoup de gens disent :

Je pourrais largement exercer mon métier via internet ou téléphone.

Et pourtant, promoteurs immobiliers, enseignants, professionnels de l’informatique et bien d’autres encore croient à tort qu’ils sont enchaînés à leur lieu de travail.
 
Prenez dans ce cas en exemple les 11 business en ligne que je vous propose dans ce PDF. Pour l’obtenir, cliquez ici.
 
Si vous n’êtes pas de ceux-là, il vous reste l’option du boulot temporaire à l’étranger. De nombreux travailleurs nomades s’y sont essayés avec plus ou moins d’argent à la clé.

Bon, j’avoue que plus l’endroit est sympa, moins d’argent vous ferez.

Budapest belle la nuit Danube et jeunes femmes

Dur d’être un bourreau de travail à Budapest en été, mais après 3 semaines ici je tiens le choc. :)

Quid de cette conviction profonde : Vivre à l’étranger menace votre sécurité financière ?

Cassons donc ce mythe si répandu. Lorsque vous vivez dans un pays fortement industrialisé, vos plus grands coûts sont les coûts fixes :

  • Loyer et hypothèque
  • Charges et taxes
  • Services publics
  • Voiture et transports
  • Assurances
  • etc…

Si comme moi vos revenus sont irréguliers, de tels coûts peuvent engendrer des difficultés financières brutales. Et vivre l’austérité ne donne pas spécialement envie…

A l’inverse, louer une chambre à l’étranger nous rend plus flexible. Sans attache, nous décomposons nos dépenses plus rapidement et adaptons notre pouvoir d’achat suivant le pays de notre choix. Ainsi, maîtriser nos coûts nous permet de travailler sur nos projets tout en voyageant.

Dès notre arrivée dans l’appartement hongrois, la première chose que nous avons faite est un tableau de suivi de nos dépenses. Et bien je vous assure qu’elles sont bien moindres qu’en France.

Des objections ?

En travaillant à l’étranger je gagnerai moins d’argent !

Possible, mais les coûts d’un nomade digital sont aussi variables que ses revenus.

Si vous vivez royalement dans un pays riche et que votre plus gros client vous lâche, vous pouvez toujours vous rabattre sur un logement plus modeste en Europe de l’Est ou en Asie du Sud-Est jusqu’à stabilisation de vos finances.

Clochard-Digital

Au final c’est une question de préférence : La sécurité d’un salaire plus élevé en sédentaire ou la liberté de travailler d’où bon vous semble pour des revenus plus modestes. Argent contre liberté, sécurité contre aventure ; à vous de voir.

La technologie nous permet aujourd’hui de faire ces choix

A partir de 2007 j’ai souvent travaillé à distance. La qualité des produits et services facilitant la vie du nomade digital a considérablement augmenté depuis.

Mais de quelles technologies parle t’on concrètement ?

Les sites de logement alternatifs

Vous cherchez une ville où loger et outre le prix, vos critères de recherche sont spécifiques ?

La nouvelle génération de sites Web à la sauce Airbnb n’aura plus de secrets pour vous. C’est simple, rapide et efficace. Voyez ce que vous pouvez louer pour deux à 20 € la nuit au centre de Budapest, tout compris. :)

Copie écran appartement à louer Buda 20€

Beaucoup de logements sont proposés et le prix est dégressif si vous restez plus longtemps. Nous avons eu le temps d’en tester deux en 15 jours. Le temps de trouver notre appartement actuel également dégoté sur Airbnb.

N’hésitez pas à négocier ! C’est environ les 2/3 du prix proposé que vous payerez à chaque fois.

Ma dernière négociation m’aura fait baisser de 200€ mensuels la location de l’appartement. Résultat : 380€ par mois tout compris.

Vue d'ensemble d'un appartement Budapest

50m² près du centre de Budapest

Mais il aura tout de même fallu 7 jours d’échanges par mail pour arriver à un accord. Sans compter les nombreuses visites d’appart effectuées en parallèle.

Notez que vous pouvez utiliser ces sites non seulement pour trouver un logement à l’étranger mais aussi pour louer votre propre maison et compenser vos frais.

Et en plus Airbnb sait gratifier ses utilisateurs. En vous inscrivant via ce lien  : 

Airbnb Haydée, vous me faites gagner de l’argent.

Et vous aussi vous en faites !

Laissez un commentaire suite à votre première nuit et vous serez récompensé. Je payerai ainsi 18 € de moins lors de mon passage à Bratislava en septembre.

Ils ont vraiment tout compris, je comprend mieux l’ascension fulgurante de leur site.

Notre première nuit sera donc gratuite.

 Le réseautage social

S’éloigner de la famille et des amis est sans conteste la chose la plus difficile lors de nos déplacements à l’étranger. Certes, avoir un blog permet de leur donner un aperçu de notre vie, mais les réseaux sociaux sont là pour les tenir au courant en temps réel.

Google Hangout logoEn particulier Google+, idéal pour les nomades numériques.

Google Hangout permet notamment de s’engager dans des chats vidéo gratuits et illimités pouvant rassembler jusqu’à dix personnes.

Une manière efficace de prendre part à des réunions pro, des présentations ou pour rester en contact avec vos collègues, famille et amis.

Google+ est également très international, c’est donc un excellent moyen de rencontrer des gens à l’étranger et d’obtenir des conseils sur la vie dans les pays convoités.

Les traducteurs

Au cours des dernières années, un certain nombre de services instantanés de traduction, tels que Google Translate ont été mis en ligne.

Google translate logoJe l’utilise actuellement pour apprendre les bases du hongrois.

Nous savons maintenant compter et prononcer les noms des légumes.
Histoire de pouvoir lire facilement les étiquetages en faisant nos courses.

Köszönöm (merci) Google !

Le Cloud computing

Ou comment stocker vos données en ligne. Tout le monde parlait de cloud computing il y a cinq ans, mais les services complets et conviviaux étaient difficiles à trouver.

Google-Drive logoAujourd’hui nous avons Dropbox, iCloud, Google Drive et de nombreuses options de sauvegarde sur le cloud, comme Carbonite.

Les risques de vol et de perte augmentent lorsque vous êtes à l’étranger. Le cloud computing est donc très apprécié des nomades.

Et puis la sécurité en ligne est indispensable. Sans compter qu’il est important d’avoir accès à vos données à partir d’ordinateurs publics.

Les tablettes tactiles

Des appareils tels que l’iPad ou le Google Nexus sont des gadgets de rêve pour les travailleurs mobiles. Même si un portable est nettement plus pratique et largement suffisant pour bosser.

Ne nous encombrons pas non plus.

Néanmoins les tablettes peuvent simplifier le travail, surtout si les déplacements sont fréquents. A Budapest mon matériel se limite à mon ordinateur portable, mon tél, mon appareil photo et ma caméra.

Ce qui est déjà beaucoup.

google-voice-vs-skype logoLa téléphonie sur Internet

Google Voice est un excellent service pour les technomades. L’avantage est que votre numéro de téléphone reste le même, peu importe où vous allez.

Vous pouvez associer en prime votre numéro Google Voice à votre compte Skype, aussi indispensable pour les réunions à distance que pour les coups de fil à votre mère. ;)

Etre nomade c’est aussi savoir profiter des loisirs de proximité

Vivre 6 mois ici et là, c’est découvrir à chaque fois une nouvelle vie et de nouvelles activités. Difficile de se lasser…

Et quand le mois d’août accueille le grand festival Sziget, reconnu comme le meilleur d’Europe en 2012, il serait bête de ne pas y faire un tour. Ça tombe bien, ma nouvelle demeure n’est qu’ à 10 km. :)

Festival Sziget-vue-aerienne Budapest

Sur les 8 jours de folie prévus j’en ferai donc au moins un. C’est 50€.

Je ne doute pas que Sofia m’offre des opportunités similaires. C’est tout l’intérêt de rester un minimum de temps à chaque endroit.

Que vous travailliez d’un Starbucks local, d’un espace de coworking ou de votre nouvel appartement, les outils pour nomade digital vous donneront une liberté sans précédent et la capacité de rester connectés et productifs à chaque instant. Peu importe où vous choisissez de vivre.

Alors oui, vous êtes un nomade numérique aussi !
 
Et si c’est n’est pas encore le cas, inspirez-vous des idées de business en ligne de mon PDF gratuit. Cliquez et téléchargez.
 
Mais la vraie question est :

Êtes-vous vraiment certain de profiter à fond de toutes ces possibilités ?

Haydée Bouscasse
 
 

Share This