Pour plus de praticité, téléchargez le guide ultime : les 4 kits de survie du technomade (3G, wifi, vol et sécurité internet) regroupés en un seul PDF. Cliquez ici pour l’obtenir, c’est gratuit.

J’ai séjourné dans des endroits paumés et me suis coltiné des Wifi pourris.

Souvent déconnecté du net des heures durant et parfois même pire que tout, dépourvu d’électricité, j’ai appris aux dépens de mon travail qu’il n’était pas toujours facile d’être nomade numérique.

Mes expériences à travers le monde m’auront prouvé une chose :

La soi-disant liberté de la mobilité est totalement fausse…

Nous sommes complètement tributaires de notre connexion internet !

IndianADSL

Mais rien ne m’empêchera de travailler dans des environnements différents avec mes appareils mobiles connectés.

Vous non plus ?

Alors profitons de mes galères. Voici le kit de survie connexion Wifi du technomade.

Obtenez une bonne connexion internet à l’étranger

En déplacement, vous ne trouverez pas de câble Ethernet à tous les coins de rue et la qualité du Wifi varie énormément d’une ville à une autre.

Elle est parfois même très mauvaise. Surtout dans certains pays moins développés.

Vous logez à l’hôtel ou en auberge de jeunesse

A moins que vous ne soyez dans un trou perdu, ce sont des lieux généralement bien équipés.

Mais ce n’est pas une règle et j’ai parfois eu droit à de mauvaises surprises.

Alors n’hésitez pas à demander à être dans une chambre la plus proche du point d’accès Wifi. Cela vous permettra d’avoir le meilleur signal possible.

Surtout si l’hôtel est gigantesque comme celui où nous étions à Vang Vieng au Laos.

Distance-routeur-chambre-hôtel

Et ce n’était pas du luxe ! Même ainsi notre connexion était déplorable…

Au pire, utilisez un mini routeur – répéteur de voyage pour étendre votre réseau Wifi en améliorant la force du signal.

Il suffira de le brancher à une prise secteur de votre chambre pour optimiser la couverture réseau du routeur trop éloigné.

Vous squattez les bars et restaurants en hotspots free Wifi

Ce n’est pas parce qu’il y a écrit « Free Wifi » sur la porte que vous pourrez travailler sereinement.

Bien souvent, le staff de ce genre d’établissement ne connaît absolument rien au réseau des lieux.

Quand ils ont quelques notions d’internet…

Il est fréquent que le routeur ou la connexion fonctionnent mal et tout le monde s’en fout à vrai dire.

Câble-RJ45

Non, pas là…

Alors avant de vous asseoir, vérifiez les performances du réseau en téléchargeant une photo par exemple.

Et si vous le pouvez :

Promenez-vous toujours avec un long câble Ethernet (RJ45) et branchez le au routeur du bar.

Soyez audacieux, faites le ! Les propriétaires des lieux hausseront peut-être les épaules mais l’oublieront aussitôt.

Vous disposez de votre propre logement

Si vous vous débrouillez seul pour souscrire à votre abonnement internet, tout va bien. Idem si votre bailleur fait le boulot pour vous.

Par contre, les choses peuvent se corser un peu en passant par Airbnb.

Si les 2 options internet sont cochées dans la description du lieux.

Sigles-internet-Airbnb

C’est que vous disposez du modem routeur et du point d’accès Wifi qui va avec.

Mais il peut arriver que le routeur soit hors de portée. Dans la maison de votre hôte proche de votre logement, voir même dans son bar.

Comme c’est le cas pour nous à Elbasan, en Albanie avec le café-bar de notre hôte.

Notre-Appartement-Albanais

Distance modem – appartement : 6 mètres… ça fait beaucoup.

Notre routeur Wifi est séparé par un mur de béton et partagé par tous les clients…

Elbasan c’est une moyenne d’âge de 30 ans pour 60 % de chômeurs rivés sur leurs smartphones. Ils prennent un café et squattent le Wifi du bar toute la journée…

Résultat : vous finissez avec un signal faible et une pléiade de personnes branchées sur votre connexion. Youpi !

A vous de bien vous renseigner avant et de faire confirmer à votre hôte que la connexion est parfaite pour votre travail.

Et donc de lui faire comprendre que vous n’êtes pas en vacances.

Notre situation avec ce bar n’est également pas terrible niveau sécurité.

D’où l’importance de sécuriser votre connexion et de protéger votre portable correctement.

Utilisez le réseau Wifi Fon de n’importe oùLogo-Fon-1

Fon est une communauté de 14 millions de personnes constituant le plus grand réseau Wifi mondial.

Le principe de départ est de partager un peu de sa Wifi en échange d’un accès gratuit à tous les hotspots Fon de la planète.

Cela suppose que :

  1. Vous ayez un logement
  2. Vous disposiez d’un routeur WiFi Fon branché à votre connexion haut-débit ou que vous soyez inscrit chez un opérateur partenaire Fon.

Vous êtes alors membre gratuit.

Logo-Fon-2En tant que nomade digital sans domicile fixe, vous êtes non-membre.

Inscrivez-vous sur Fon et achetez des passes utilisateur.

  • Passe Fon 1 heure par sms
  • Passe Fon 1 ou 5 jours par e-paiement

Ces accès Wifi pourront vous être très utiles si vous avez besoin d’une connexion urgente :

Pour prévenir par mail notre hôte Airbnb du retard de notre train Hongrois à notre arrivée à la gare de Sofia. Puis de trouver notre chemin jusqu’à lui avec Google Maps en mode GPS.

Que vous soyez membres Fon ou visiteurs en quête de passes voici les tous les articles tutoriels Fon pour accéder au réseau. Après inscription seulement.

 
Téléchargez les 4 kits de survie (3G, wifi, vol et sécurité) regroupés en un seul PDF. C’est gratuit. Cliquez ici.
 

Vous comptez utiliser votre smartphone uniquement en Wifi à l’étranger

Avant tout, profitez d’une petite application gratuite qui vous permettra d’accéder à une liste géolocalisée des hotspots Wifi qui vous entourent dans un rayon de 2 km.

Mais sachez que votre téléphone le verra d’un autre œil. Il est configuré pour utiliser votre forfait 3G et tout est calculé pour vous faire casquer sans que vous ne vous en rendiez compte.

Alors…Samsung-Wifi-3G

Virez les options 3G qui explosent votre portefeuille !

  • Activez le « Mode avion » afin d’éviter les mises à jour automatiques de vos applications.
  • Désactivez le mode « Data en itinérance » pour empêcher la connexion au réseau 3G étranger (« Data à l’étranger » pour les iPhones).
  • Désactivez la mise à jour automatique « Push mail » de votre messagerie. Optez pour le mode manuel.
  • Désactivez le « service de localisation ».

Vous pouvez aussi éteindre et rallumer votre smartphone sans déverrouiller votre carte SIM.

Mais le plus sûr est de virer votre carte SIM française.

Et si vous comptez utiliser le réseau 3G à l’étranger, oubliez le roaming. Remplacez votre abonnement français par une carte SIM locale prépayée.

Les tarifs seront bien plus intéressant.

Et surtout, vous maîtriserez vos coûts !

Gardez vos appareils chargés à l’étranger

C’est bien beau d’avoir une bonne connexion pour utiliser nos appareils mais sans électricité on peut toujours rêver pour l’obtenir.

Et dans certaines régions, avoir de l’électricité fiable peut être assez problématique.

Il n’y a qu’à voir le nombre de coupures de courant que nous avons eu en Bulgarie.

Four à bois

Pour le chauffage nous pouvions toujours nous en sortir avec notre super four à bois

Mais comme vos appareils connectés ne fonctionnent pas au bois de chauffe…

Lorsque vous choisissez vos objets électroniques :

Privilégiez un taux élevé en terme de milliampères par heure pour vos batteries

Minigorilla

Taille d’un chargeur externe de voyage

Haydée se trimballe toujours avec 2 batteries chargées :

Une de 4 200 mAh et une de 4 400 mAh.

Elle durent environ 3 à 4 heures chacune. De quoi faire une bonne journée de travail quoi qu’il arrive.

Dans votre cas, choisissez au moins :

  • 2 000 mAh pour vos téléphones et tablettes.
  • 5 000 mAh pour votre ordinateur portable.

Vous pourrez également ajouter à votre arsenal :

Une batterie externe portable secteur

Beaucoup d’entre elles sont puissantes. Certaines peuvent même aller jusqu’à 24 000 mAh.

Mais choisissez bien, quitte à débourser 200 € pour obtenir les plus importantes en capacité énergétique.

Tout en sachant qu’un paquet de batteries sont peu fiables et de mauvaise qualité.

En tant que nomade digital, je vous conseille plutôt un entre-deux : Le chargeur externe Powertraveller Minigorilla.

• Capacité de 9 000 mAh
• Recharge tous vos appareils électroniques
• Petit et très léger avec ses 270 grammes

Minigorilla Prises

Et il dispose de toutes les connectiques et adaptateurs

Le matériel de qualité est important car il prend en compte le taux de durabilité. Alors ne lésinez pas sur la marque mais évitez de vous faire voler.

Et si vous êtes un voyageur invétéré adepte des grands espaces, optez pour :

Un chargeur solaire portable

Rien ne vous empêche de bosser un peu au grand air, loin de toute prise électrique.

Dans ce cas, encombrer votre sac à dos de 2 ou 3 batteries supplémentaires devient vite peu pratique en terme de place.

Le chargeur solaire Powertraveller Solargorilla pourra alors vous dépanner.

Mais ne vous attendez pas non plus à ce que son panneau solaire vous délivre l’énergie d’une centrale électrique.

Ce chargeur sera bien plus adapté à vos petits appareils et aura du mal à faire démarrer votre PC avec une batterie vide.

Autre point important :

Il vous faut du soleil ! Beaucoup de soleil…

S’il disparaît derrière un nuage, vous devrez avoir une batterie à portée de main pour palier au manque de luminosité.

C’est donc plus un gadget sympathique pour rester connecté « into the wild » qu’un réel outil vous permettant de bosser longuement devant votre ordinateur.

D’autant plus qu’il pèse 820 grammes et pourra du coup décourager certains nomades numériques à cheval sur le poids de leur sac.

Solargorilla

Son prix également n’est pas petit. Il conviendra donc de bien peser le bénéfice que pourra en retirer un technomade qui bosse d’un bureau comme tout travailleur.

Préservez vos batteries avec des gestes simples

Ne videz jamais complètement votre batterie.

La faire tomber sous la barre des 10 % entraîne un baisse de ses capacités de 20 %.

Pire encore, la vider complètement peut éventuellement occasionner des dégâts chimiques et déclencher une sécurité interne qui empêchera les recharges suivantes.

Faites un cycle de charge complet et sans interruption une fois par mois.

Lorsque votre batterie arrive sous la barre des 20%, laisser la se recharger tranquillement et sans interruption. Cela l’entretient et lui évite de mourir trop vite.

Et comme le sujet est assez complexe, voici un bon article pour tout savoir sur les batteries.

Mettez en charge dès que vous avez l’occasion de le faire

Cela ne raccourcira pas outre mesure la durée de vie de votre batterie. D’autant plus avec les nouvelles technologies Li-ion.

Sinon, pour vos smartphones et tablettes n’hésitez pas à désactiver le Wifi, le GPS ou le Bluetooth si vous ne les utilisez pas. Et réduisez également l’éclairage de votre écran.

Ainsi, vous conserverez un maximum d’énergie.

Et la planète vous en sera extrêmement reconnaissante. :)

 
N’oubliez pas de récupérer votre PDF regroupant les 4 kits de survie du technomade (3G, wifi, vol et sécurité). Cliquez ici pour l’obtenir dans la minute.
 

Tony Founs
 
 

Share This