Lorsque vous voyagez, les villes se suivent et ne se ressemblent pas. Vous y resterez un jour ou une semaine en fonction de vos goûts.

Colibri de Kalajia, Pérou

Un des rares individus que j’ai rencontré près des grottes de Quiocta au Pérou

Alors quels styles de villes préférez-vous ? Les trous du cul du monde, les villages typiques-touristiques, les villes spéciales voyageurs ou les capitales ?

Les trous du cul du monde

Ce sont les lieux préférés des chasseurs d’images cherchant rencontres et contemplation. Les paysages sont somptueux, souvent endémiques et difficiles d’accès.

Vos appareils photo seront les principaux instruments de vos activités en plus des transports empruntés : faire l’antarctique en traîneau reste une activité en soit, et pas des moindres !

Ici peu d’étrangers traînent dans les rues… quand il y en a !

Juste quelques locaux qui vous regardent comme si vous débarquiez d’un autre monde. Et c’est le cas :)

En dehors de certains transports, tels un bateau brise glace ou un hydravion, les prix sont souvent dérisoires et vous n’aurez que ce que les habitants ont eux-mêmes.

Oubliez vos plats bien de chez vous !

Sleeping bus touristique, Hanoï, Vietnam

« Mes pizzas et pâtes carbonaras me manquent ! » me dévoilent Adrien et Julie, ce couple tourdumondiste à mes côtés dans ce bus de Hanoï… 
 
 

Près des grottes de Quiocta au Pérou, le seul restaurant que j’ai trouvé était chez l’habitant. J’ai mangé une soupe bien garnie mais « dégueu » pour à peine 1€.

Intégrez-vous

Vous aurez plutôt intérêt à parler la langue du coin ou être bon acteur avec vos mains. Mais une fois apprivoisés, les habitants seront extrêmement serviables avec vous.
C’est l’immersion totale dans la culture du pays. Vous y apprendrez sûrement beaucoup plus que n’importe où ailleurs.

Les petites villes typiques mais gangrenées par le tourisme

Le parfait exemple est le village d’Aguas Calientes près du Machu Picchu. Cet article intéressant parle du tourisme parfois « too much » du Pérou.

Vue du haut du Machu Picchu, Pérou

Heureusement que du haut du Machu Picchu on ne peut pas voir le tourisme exacerbé de la ville « d’Aguas Calientes » quelques centaines de mètres plus bas

Ha Long pour sa baie au Vietnam en est un autre exemple. Ce sont des villes attachées à des sites typiques et à visiter pour leur grande beauté, tout comme la multitude de temple à  Luang Prabang.

Temple de Luang Prabang, Laos

Luang Prabang, ses temples grandioses et ses moines perdus au milieu des touristes

Bien souvent, deux types de populations se côtoient. D’un côté les touristes et quelques locaux travaillant pour ces visiteurs, tandis que de l’autre, la population locale plus pauvre, subsiste et envie tous ces voyageurs prêts à dépenser le salaire mensuels du coin en quelques heures.

Le contraste est saisissant et ne fait pas toujours bon ménage

Les prix sont importants dans les parties touristiques, voir même prohibitifs si vous ne cherchez pas à négocier. En vous perdant loin de ces lieux, les prix seront souvent divisés par 2, 3…voir plus. Et découvrir la vie locale en même temps vous assure de biens belles surprises et leçons de vie.

Un groupe de Vietnamien, Hanoï

Un groupe de Vietnamien nous convie à leur table et nous offre le repas. Une belle surprise pour un après-midi passé avec eux

Niveau nourriture c’est la loterie ! Chaque petite échoppe vous vendra sa spécialité familiale et si l’on va dans les extrêmes, vous pourrez tomber sur des produits de moindre qualité facturés chers comme sur de petites perles cachées à prix dérisoires.

Les villes construites pour les voyageurs

Ce sont les Walt Disney du voyage. Souvent en bord de mer ou de fleuve, vous y croiserez plus de cocotiers que de musées. Tout est fait pour que les voyageurs s’y sentent comme chez eux tout en jouant au maximum sur le côté typique.

Hoi An au Vietnam par exemple, est constellé de lampions asiatiques géants, de ponts en forme de dragon, de bateaux multicolores et j’en passe.

Pont de Hoi An, Vietnam

Hoi An et ses nombreux lampions avec Haydée et Aya, une japonaise qui voyage seule

Pour faire des rencontres multinationales

Village de Montañita, Equateur

Non ! Vous n’êtes pas à Disney Village, mais bien à Montañita en Equateur, la ville des surfeurs

Tous les types de voyageurs sont représentés : du vieux retraité dans sa luxueuse villa de bord de mer au « galérien » sans un sous vivant de la fabrication de ses bracelets et de spectacles de jonglerie.

La population locale est peu nombreuse, elle vit et travaille pour le tourisme. Il y a plus d’étrangers que de locaux au kilomètre carré et la moyenne d’âge des voyageurs a tendance à rester jeune.

Ici, pas question de visites culturelles ! Juste des activités axées sur le loisir pur et les fêtes. Lors de mon voyage en Equateur, Montañita en fut un exemple flagrant !

Surf, kite surf, rafting, tubing, parcours aventure ou visites de chutes d’eau et de grottes sont proposées à tous les coins de rue.

Le touriste est roi…

… Mais les prix sont fixés en fonction de ce critère ! Les boutiques sont faites pour les souvenirs, l’alcool y est moins cher et les marchés largement européanisés : pas question de débiter un poisson ou d’égorger un poulet devant la petite famille française.

Marché de Phan Tiet, Vietnam

Vous verrez du sang et des boyaux dans les marchés typiques tels Phan Tiet au Vietnam

Les capitales et les grandes villes

Une grande ville a toujours son côté moche même si l’architecture de ses bâtiments conserve les particularités typiques du pays visité.
Etant un point névralgique, vous y rencontrerez souvent un panel hétéroclite et représentatif de l’ensemble des ethnies présentes sur le territoire ; sans oublier bien sûr l’éventail de voyageurs en quête de découverte.

Les activités sont variées mais avant tout culturelles

Vous y trouverez les musées réputés ainsi que les constructions expliquant des portions d’histoire. Dans cet article, vous trouverez par exemple les villes les plus agréables du monde selon Julien.

Il y a toujours un « vieux quartier » ultra touristique réservé aux étrangers et donc axé sur le principe de la ville faite pour les voyageurs. Sachez vous en écarter !

Rue du vieux quartier de Hanoï, Vietnam

Je filme tout dans le vieux quartier de Hanoï mais cherche à m’en écarter malgré le lieu sympa

Ces grandes villes sont les endroits les plus branchés et les plus évolués du pays. D’autant plus si le pays est pauvre et ne possède pas énormément d’infrastructures.

Question nourriture, c’est la fête !

Dans la mesure du possible, tous les plats sont trouvables à moins que vous vouliez manger une spécialité bien de chez vous par nostalgie. Il y a de quoi éviter les petits déjeuners américains et burgers habituels des guests house classiques.

Plat de Luang Prabang, Laos

Un plat typique du Laos, une simple salade de crevettes aux carottes et aux « piments »…   Attention ça pique et ça ne rigole pas !

C’est une vision d’ensemble en un seul endroit qui s’offre à vous, et vous pourrez profiter de la culture, de l’architecture et de la fête. De plus les gens y sont beaucoup plus ouvert et ne regardent pas trop les étrangers comme des extra-terrestres.

Il est évident que cette pseudo classification est loin d’être figée. De nombreux endroits peuvent rassembler des critères appartenant à plusieurs des 4 catégories. Et vous quel est votre style de ville ? En avez-vous à rajouter ?

Haydée Bouscasse

 

 

Share This