Quitter la France, OK… Mais avant tout, il faut se détacher de certaines choses, dont ton travail sédentaire ! Dans ce PDF téléchargeable, découvre les 78 idées de business en ligne qui te permettront de travailler de n’importe où dans le monde. Clique sur le lien, c’est gratuit.

Bonne nouvelle ! Quand ils disent vouloir quitter la France, les Français sont normaux.

Vérifier ce qu’il y a dans la gamelle du voisin est très humain paraît-il.

Quitter la France pour ce repas ultra pimenté du Laos

Voilà une gamelle sympa. Mais je sens que cette bouffe va m’arracher la g…

La France est belle, grande et recèle de quoi dépayser plus d’une vie.

Mais alors…

Qu’est-ce qui pousse tant de français à vouloir tout plaquer pour quitter leur pays ?

Pour ma part, cela fait 9 ans que je ne vis plus en France. J’ai déjà eu l’occasion de vivre dans une vingtaine de pays en nomade digitale. Dans chacun d’entre eux, j’ai rencontré mon lot d’expatriés français.

Et quand je leur pose la question, chacun y va de son commentaire.

Petit florilège…

1. Marre des Français qui se plaignent et font la gueule

Certains te diront :

« Quitter la France est une façon de protester contre elle. »

Surtout en 2021, avec un gouvernement aussi pourri…

Tandis que d’autres argueront :

« Ça va mal en France. Et quand ça va mal, les rats quittent le navire ! »

Non, ça ne les dérange pas qu’on les traite de rats, tant qu’ils ont 25°C toute l’année avec la plage à côté de chez eux. ;)

Le français ne semble pas satisfait de son pays

Il rêve d’une vie trépidante sans les contraintes liées à notre société occidentale gangrénée.

Et encore ! S’il y a une société qui lui convient.

Une chose est sûre, le français est râleur. Et toi, les gens qui râlent, ce n’est pas ton truc. Surtout quand ils ont toujours le dernier mot.

Ce sont les mêmes qui, quand tu mendies un renseignement, te toisent d’un air de dire :

T’es pas d’ici toi !

En France, quand on sourit on a l’air con

Haydée et Tony sourient, ravis de quitter la France.

C’est peut-être vrai en même temps…

Alors on fait la gueule et ça se communique. C’est triste. :(

Ce pessimisme permanent te donne une furieuse envie de partir !

Alors pourquoi pas au pays des cons ? C’est sympa la Thaïlande.

Entre voyageurs « open mind » et locaux sympathiques, tu y trouveras sans doute plus de chaleur humaine qu’en France.

Le contact y est tellement plus facile que même un voyageur solo ne se sentira jamais vraiment seul.

Alors, si tu peux fuir l’ambiance maussade de la France pendant quelques années, voire toute une vie, pourquoi hésiter ?

Petit bémol : as-tu déjà vu un pays où toute sa population est avenante ?

Tu retrouveras les mêmes stéréotypes partout !

Que ce soit des cons ou des amours.

Et je t’assure que dans son bus de 6h du mat pour aller au boulot, le Thaïlandais ou le Péruvien fait la gueule comme tout le monde…

Un Péruvien qui fait la gueule.

Alors rassuré ? Il n’y a pas qu’en France :)

Dans tous les pays que j’ai visités, les inconnus ne se souriaient pas à pleine dent en discutant « le bout de gras » dans les transports en commun.

2. Parce qu’ailleurs, c’est mieux !

Aaaaah ! Tropiques, luxuriance, exotisme et chaleur ; cet idéal d’ailleurs auquel nous aspirons tous.

Tu veux quitter la France pour une meilleure qualité de vie

En France, rythme effréné et travail stressant te plombent.

Et si c’est pour y subir 11 mois d’hiver dégueulasse pour un mois d’été pourri, trop peu pour toi !

11 mois de temps de merde donne envie de quitter la France.

Tu préférerais vivre à ciel ouvert, sous un soleil éclatant, à la cadence des Antilles…

Quitte à gagner moins d’argent.

De toute façon, tu vivrais sûrement comme un roi avec ta forte devise.

Enfin, si tu parviens à gagner ta vie en ligne pour toucher des euros dans un pays à moindre coût. Et pour gagner tes premiers revenus en ligne rapidement – même si tu pars de zéro – j’ai créé un cours en 7 leçons que tu peux télécharger ici. C’est gratuit :


Le chemin le plus court pour gagner ta vie en ligne

100% vie privée. Pas de spam. Mail sécurisé.


Et puis, au pire, comme dirait l’autre :

La misère est plus belle au soleil !

Ras-le-bol de toutes ces contraintes occidentales

Droit de rien et défense de tout ! Tes gestes sont contrôlés pour ta « sécurité ».

Et ces principes de précaution pourrissent ta vie.

La vie aseptisée à coup de chartes de qualité déterminant tes achats, tes médocs et les produits de ton assiette te débecte.

À bas la bouffe bourrée d’additifs, vivent les fruits et légumes gorgés de soleil, et tant pis pour la chiasse…

Autant de contraintes que tu ne retrouveras plus en fuyant la France. Et s’il en subsiste certaines, tu les accepteras plus facilement.

Petit bémol : crois-tu vraiment que c’est le paradis ailleurs ?

L’herbe n’y est pas plus verte, elle est différente. Tu ne fais que fuir des obligations pour en retrouver d’autres.

Pourquoi être si nombreux à vouloir quitter la France ?

L’étranger a son lot de mauvais côtés et l’expatriation est parfois plus difficile.

Ne confonds pas tourisme et émigration.

Car tu ne seras plus le voyageur de passage en mode farniente, vivant de fête et de bière.

Haydée à Munich pour l'Ocktoberfest.

Mais fonce quand même !

Tu n’en apprécieras que mieux les points positifs de ta culture, imperceptibles pour tes yeux ancrés sur ta petite routine française.

3. Pour se sentir plus libre

En France, sans être immuable, ta vie est plus ou moins établie sur le long terme.

Tu jouis d’une bonne éducation, d’études solides et ton boulot t’assure un avenir confortable pour les 40 prochaines années.

Enfin, quand tu trouves encore du boulot

C’est ça la finalité de la vie ? Une prison dorée ?

Non ! Ce parcours ne te rend pas heureux.

40 ans à faire la même chose au même endroit, c’est la mort de l’âme.

Ce type d’existence toute tracée dans ta petite France te mine, et tu rêves de recommencer une nouvelle vie (même plusieurs, si possible).

Alors, pourquoi pas dans un autre pays avec un boulot d’indépendant qui te donne la liberté d’exercer partout.

Avec une telle indépendance, tu es libre à 100% !

  • Tu peux découvrir le monde, plus rien ne te retient
  • Tu apprends continuellement et tu fais tourner ton cerveau à plein régime
  • Tu te sens plus courageux, plus utile, moins angoissé

À l’étranger, une partie de tes problèmes locaux s’envole :

  • Éternelles embrouilles avec ta famille (surtout avec un pervers narcissique dans le lot !)
  • Relations de merde avec tes voisins
  • Problèmes avec le Fisc, haha !

Tes dépendances matérielles s’estompent au profit de l’apprentissage occasionné par ton changement de vie.

Tu ne ressens plus ces besoins inventés que l’on t’a mis dans le crâne pour consommer sans raison valable, si ce n’est un peu de bonheur artificiel qui te donne l’impression d’exister.

Bon, je noircis un peu le tableau là…

Mais quoi qu’il en soit, tu es moins parasité par toutes ces pensées, ces questionnements ou ces besoins qui, finalement, deviennent secondaires quand tu dois t’adapter à un autre pays.

Et si tu restes adepte du confort ultime ? Tente « l’option expat » : appart grand standing avec cuistot, femme de ménage, jardinier et… jolies filles. ;)

C’est toujours mieux que de croupir dans ta minuscule boite à chaussure parisienne en mode métro-boulot-dodo.

Et puis pourquoi rester dans ce pays où tu es né ?

Il y a tellement de choses à voir à travers le monde.

Pourquoi serait-ce réservé à des Nicolas Hulot ?

Nicolas Hulot à côté d'un singe paresseux.

Il avait l’air tellement heureux lorsqu’il quittait régulièrement la France le petit Nicolas… Avant de faire de la politique.

Toi aussi tu veux sortir de ta monotonie et vivre dans l’insouciance de la découverte et de l’authentique.

Ce retour aux sources t’aiderait à sortir de tes petites déprimes de plus en plus récurrentes.

Forte de ces envies, l’idée du voyage ou de l’expatriation murit dans ta tête et devient une source de rêve que tu ressasses au quotidien.

Alors, pars !

Petit Bémol : penses-tu vraiment que tu seras plus libre ?

Toute liberté est relative. La vie n’est pas plus facile ailleurs. À l’instar de tes questionnements, tes contraintes seront autres et amèneront à d’autres routines.

Tous tes problèmes s’envoleront surtout avec toi dans l’avion. Et quoique tu fasses pour les fuir ils te suivront.

Désolée pour la redescente brutale après ce petit moment « vendeur de rêve ». ;)

4. Pour mieux comprendre notre monde

Pour toi, la meilleure façon de confronter tes idées et de les faire évoluer, c’est d’aller voir comment c’est ailleurs de tes propres yeux !

Tony avec un vigile Vietnamien.

Pour expérimenter la sympathie des Vietnamiens, par exemple. ^^

Rester en France toute sa vie, c’est se ghettoïser

Le français ultra sédentaire a tendance à ressasser, à tourner en rond. Aucune comparaison ne lui est permise puisqu’il ne connait rien d’autre.

Quitter la France c’est un peu comme quitter sa famille.

En sortant de ta zone de confort, tu lâches tes habitudes, ta langue et ta façon de penser. Tu t’ouvres au monde dans une sociabilisation extrême.

Et même si c’est dur, ça fait du bien !

Cerise sur le gâteau : à l’étranger ta mère ne t’appellera pas 4 fois par jour.

Ah ! Bah voilà pourquoi tant de gens veulent quitter la France.

Le chemin initiatique du voyage permet de trouver sa voie

Tu te questionnes. Tes réflexions semblent plus fécondes et te permettent d’évoluer dans ta manière d’appréhender la vie.

Bref, tu grandis !

Petit bémol : attention aux contre-exemples !

C’est bien beau tout ça.

Mais combien d’expatriés exportent leur zone de confort avec eux ?

Ils se regroupent en communautés pour retrouver leur petite sphère française ; camembert et vin rouge à l’appui dans leurs placards.

Restaurant français au Laos.

Pas besoin de stocker parfois… tout est à disposition ailleurs.

Les repères ont la peau dure.

Certains te diront qu’il n’y a pas plus français que celui qui réside à l’étranger.

J’en ai rencontré en Thaïlande ou au Mexique : 10 ans dans le pays sans jamais vraiment s’insérer ni apprendre la langue.

5. Parce que tu es une grande gueule d’enfant gâté

J’entends si souvent :

« La France c’est naze. Je me casse ! »

Réaction enfantine de celui qui a tout et qui en veut davantage, me diras-tu…

Mais combien s’en vont vraiment ?

Cocoonés par nos pays développés, tu ne mesures pas ta bonne fortune

Du haut de la pyramide de Maslow, le français est gâté à outrance et ne supporte pas la frustration de ne pas obtenir tout ce qu’il désire.

Alors il peste et soutient mordicus qu’il veut quitter la France.

« Français, rends-toi compte de ta chance ! »

Avantagé par ta condition, tu peux satisfaire toutes tes aspirations.

Haydée en soirée avec des Laotiens adorables.

Pas comme ces trentenaires laotiens qui m’ont avouée être bloqués dans leur pays malgré leurs aspirations… et leurs efforts.

Trouver un travail décent et donner à manger à leur famille sont déjà des ambitions difficiles à atteindre dans leur situation…

Et tu oses parler dans le vent ?

Ça jacte entre potes, ça fait des plans sur la comète, et tout le monde est d’accord pour quitter la France… un jour.

Une décision qui date de plusieurs années maintenant.

Mais tu laisses le temps filer. Et ta passivité t’amène à la question fatidique : le voyage est-il vraiment à la portée de tout le monde ?

Là où beaucoup affirment :

« Mon rêve, c’est de vivre les 6 mois d’hiver en Afrique et les 6 autres en France. »

La plupart attendront la retraite pour se rendre compte qu’ils ont vécu dans l’illusion du voyage.

Et une infime partie seulement sautera le pas sur le tard.

6. Finalement, pourquoi sommes-nous si peu à vraiment quitter la France ?

Peut-être aurais-je dû titrer l’article ainsi.

Une statue de coq au Laos.

Parce que nous chantons toujours les pieds dans la merde ?

Nombreux en expriment le désir.

Alors, pourquoi tant de Français désirent s’expatrier sans jamais le faire ?

Constat d’autant plus flagrant avec internet : aujourd’hui tout le monde expose ses envies à la terre entière. Le recensement est plus simple.

Mais une envie n’est pas une action…

Certains réussissent à quitter leur pays ; comme le montre ce témoignage : Pourquoi part-on ?

Et la majorité des Français attendent toute leur vie.

Par manque de moyens peut-être ? Les plus fauchés restent au pays alors qu’ils n’hésiteraient pas une seconde à quitter le France s’ils avaient suffisamment d’argent pour le faire.

D’autres ne bougeront jamais faute d’envie.

Parce que c’est dur d’entreprendre ! Et que la peur du changement est inhérente à l’être humain.

Mais est-ce une raison pour cracher sur notre beau pays ?

Lorsqu’on voit ce que les politiques mortifères ont fait de la France en quelques décennies, on pourrait être tenté de dire : « Oui ».

Mais, dans ce cas, il serait plus juste de cracher sur leurs destructeurs. Voire de leur faire quitter la France…

Des extra-terrestres veulent faire quitter la France à Macron.

Car finalement, ce n’est pas notre pays ni sa population générale qui sont à blâmer…

C’est nous, à titre personnel, et ce que nous en faisons par nos actions, ou plutôt par notre inaction – comme en ces temps de dictature sanitaire. Si nous ne bougeons pas pour nous sentir heureux dans notre propre pays, nous ne vivrons pas mieux ailleurs.

L’origine de nos échecs et de nos déceptions est souvent enfouie au fond de nous-mêmes ; pas dans les manquements de la France.

Difficile à reconnaître… Et difficile de se cracher dessus tout seul aussi, je te l’accorde.

La France, elle, est comme cette mère aimante qui récupère ses rejetons quand ils sont dans la merde. N’oublions pas qu’elle sera toujours là pour nous malgré nos dénigrements.

Considérons cette chance de ne pas être apatride.

Haydée Bouscasse