Montagnes d'Argentine

Activités sportives avec un groupe d’Argentins

Vous êtes réticent à l’idée de partir seul(e) ?

Pas de problème ! Il y a des tas de voyageurs qui recherchent des compagnons de route.

Lors d’un voyage en Amérique latine je suis partie seule avec l’Argentine comme point de départ. Beaucoup de voyageurs partent ainsi faute de compagnon de voyage.

Mais sont-ils vraiment seuls ? Qu’est-ce qui pourrait vous freiner dans votre décision et comment vous y tenir ?

Voyager seul : plaisir ou corvée ?

La principale raison du voyage en solo est la difficulté à trouver une personne avec qui partir au même moment, budget en main et sans contrainte.

Le voyageur solitaire prend souvent sa décision sans attendre les autres.

Quand ferait-il le voyage de ses rêves sinon ?

Il ne faut donc pas avoir peur de cette solitude qui ne durera qu’un temps. Peut-être ne trouverez-vous jamais personne avec qui partir et vous verrez les années défilées en vous disant :

Si j’avais su !

Ruelle de Buenos Aires

Je connais déjà un groupe de jeunes de toutes nationalités après 2 jours

Au cours des premiers jours, beaucoup de voyageurs solitaires vivent difficilement cet isolement et recherchent instinctivement de la compagnie.

Déguisements de festival médiéval, Argentine

Dans un festival médiéval avec mes amis argentins

Les autres voyageurs sont généralement ravis que vous les accompagniez un bout de chemin vers leurs destinations favorites.

Des amitiés se forment et certains font un peu de route ensemble.

Alors pourquoi pas vous ?

Comme je l’ai déjà entendu :

« Un voyage sans rencontre est comme un conte pour enfant sans héros ». 

Il ne vous reste plus qu’à tout faire pour les provoquer.
N’hésitez pas à aller au-devant des autres.

Inscrivez-vous dans diverses activités. Vous rencontrerez des personnes dans la même situation que vous.

 

Et vous ferez surtout connaissance avec les locaux.

Toit de Buenos Aires, Argentine

Le repas de Noël sur un toit à Buenos Aires

Argentins rencontrés à la féria de Mataderos

Des argentins rencontrés dans un bal folklorique

Fête entre amis à Buenos Aires, Argentine

Mon anniversaire fêté 3 semaines après mon arrivée !

Tournée des vignerons, Mendoza, Argentine

La tournée des vignerons à Mendoza avec une bande de Belges

Vous n’êtes donc jamais vraiment seuls !

Ce qui était une difficulté au départ devient petit à petit une vraie satisfaction.

Et puis les moments « d’isolement forcé » peuvent toujours être mis à profit pour vous reposer, écrire un peu ou faire de nouvelles recherches sur vos destinations à venir.

Désert de sel, Uyuni, Chili

Dans le désert de sel à Uyuni avec 2 anglais

Et vous, qu’est-ce qui vous freine ?

  • Partir, c’est être loin des siens
  • Vous abandonnez un certain confort
  • Vous ne voulez pas perdre vos acquis : travail, situation, maison
  • Vous vous retrouvez sans repère
  • Vous avez l’impression de fuir votre vie ? pas besoin du voyager pour ça !
  • Vous êtes une fille et vous avez peur de voyager seule ??

Oubliez tout cela, ce ne sont que des détails.

Si vous ne vous aventurez pas au-delà des repères imposés par notre société vous ne connaîtrez jamais la satisfaction d’entreprendre pour soi ni le bonheur de vous connaître vous-même.

Youth hôtel, quartier de Palermo, Buenos Aires, Argentine

Dans un youth hôtel de Buenos Aires

Groupe de toutes nationalités, Mendoza, Argnetine

Toutes les nationalités rencontrées dans un hôtel à Mendoza

Certains préfèrent même voyager seul : Jeremy du blog roadcalls explique pourquoi voyager seul à de sacrés avantages.

Lorsque je suis parti seule en Argentine j’ai laissé mon homme en France.

Après 4 mois de périple il m’a rejoint au Pérou. Tout ça pour mon bonheur ! Ce n’était pas prévu, mais de me voir si loin lui a fait sauter le pas à son tour. Je ne me suis empêchée de rien et ça lui a ôté ses doutes.

Forêt primaire, Equateur

Dans la forêt primaire d’Equateur avec Tony

Buggy désert de la Huacachina, Pérou

Avec mon chéri dans le désert de la Huacachina – Pérou

 

En fin de voyage, j’ai passé une dernière semaine à Buenos Aires, de nouveau seule…enfin presque. J’ai fait la rencontre de 2 charmants brésiliens et j’ai revu mes amis argentins rencontrés en début de séjour.

Toute solitude est donc relative !

Comment s’en tenir à sa décision ?

Maintenant que vous savez que vous ne voyagerez jamais seul-e… à moins d’avoir décidé d’aller sur une île déserte :), donnez-vous des objectifs à court terme. Cela vous évitera d’être découragé par l’ampleur de votre projet.

Vue panoramique, Santiago du Chili

A Santiago j’ai fait un bout de chemin avec un allemand et un chilien

Fixez-vous un budget, une date butoir réaliste et remplissez votre cochon tirelire incassable !

Choisissez votre première destination. Si vous êtes trop hésitant choisissez au hasard, achetez votre billet aller/retour et surfez sur les forums à la recherche de compagnon de voyage. Il y en a bien plus que vous ne l’imaginez.

Hotel d'Atacama, Chili

Dans le désert d’Atacama avec 2 français… un peu collants je dois le dire :)

Vous serez bien obligé de monter dans l’avion le jour J. Vous n’iriez pas le prendre vous ?

À chaque fois que j’atterris dans un pays pour un long périple, je me dis de la manière la plus naturelle qui soit :

Ce n’était que ça ? C’est si simple finalement.

À cet instant précis, les démarches à faire avant le voyage sont loin derrière, il n’y a plus qu’à kiffer !

Vous êtes seuls ? Alors à vous les rencontres !

Avez-vous d’autres suggestions pour vous tenir à votre décision ?

Chat vidéo Paris-Buenos Aires

Et même en chat vidéo le jour de l’an avec mes amis de Paris ! ;)

Une petite liste de forums s’imposent

Haydée Bouscasse

 

 

Share This