Le voyage m'a apporté la touristaSortir de sa zone de confort est une chose très gratifiante.

Vous faites du couchsurfing, traversez des forêts primaires, rencontrez des populations endémiques et goûtez des mets que vous n’auriez jamais imaginé manger.

Vous en oubliez même votre lit douillet !

Mais qu’avez-vous réellement appris d’important ?

Quelles leçons de vos voyages valent vraiment le coup d’être partagées ?

Vous êtes reconnaissant de ce que la vie vous a donné

Ce que vous considérez comme acquis ne l’est pas forcément

Boire de l’eau potable et manger n’importe où sans crainte, obtenir des serviettes au restaurant, utiliser du papier hygiénique, ou encore se chauffer sont des choses difficiles à obtenir dans bon nombre de pays.

Beaucoup de gens ne profitent pas de ces « luxes ».

Ne pas les avoir le temps d’un voyage vous fera les apprécier à leur juste valeur à votre retour.

De ce fait vous devenez moins exigeant. L’article « 300 jours en voyage » illustre très bien cet aspect et en couvre bien d’autres.

Vous êtes bien logés en France

Vous mesurez la chance que vous avez d’être né en France. Je ne suis pas riche pour les standards français mais je vis comme une reine comparé à beaucoup.

Je me souviendrai toujours de mon année en Angleterre : Ciel gris, briques rouges, pluie et odeur de pauvreté à Hull dans le nord du pays ont contrasté avec ma vision parisienne.

Place Edouard VII, Paris

A mon retour, je fus éblouie par le spectacle qu’offrait Paris

Les yeux écarquillés devant ses monuments et le soleil radieux de juillet je n’étais plus dans la dynamique de dénigrer la France.

Je fut pourtant obligée de vivre dans un appartement de 6 m². Donc bien logée, ça dépend… Mais je l’ai bien vécu, je vous l’assure !

Vous arrêtez de vous plaindre pour des broutilles

Une majorité d’habitants de notre planète n’ont pas les moyens de se déplacer pour des raisons politiques ou financières. Ils ne peuvent même pas émettre leurs opinions personnelles sans représailles de leur gouvernement. Et c’est à peine si certains peuvent se nourrir correctement.

Photo de groupe au Laos

En Asie, « Oun » un laotien me dévoile son salaire équivalent à 150€. Il m’apprend qu’il n’est jamais sorti de son pays en dehors de la frontière Vietnamienne.

Côtoyez ces personnes et vous aurez tendance à vous plaindre moins souvent des petits désagréments de votre vie.

Vos remises en question sont nombreuses !

Vous devenez plus humble

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir tout petit ?

Si vous avez une « trop » haute opinion de vous-même, les voyages peuvent remédier à cela !

Partez, faites des études à l’étranger. Passez des entretiens pour trouver du travail sur place et… faites-vous refouler là où vous seriez passé haut la main en France. Ça y est, vous venez de faire votre premier pas vers l’humilité.

Vous pouvez vite déchanter, vous rendre compte que vous êtes bien moins fort que vous ne l’imaginiez. En Espagne, j’ai cherché un travail longtemps en vain, j’ai appris une langue que je ne maîtrisais pas dans un pays où je ne connaissais quasiment personne.

Vue des toits de Barcelone

Songeuse sur les toits de Barcelone. J’ai compris que je n’étais rien comparé à ce que j’imaginais être en France.

Vous éliminez les « mauvais » gestes quotidiens

Enfin… avec un peu de volonté quand même ! Mon voyage en Argentine m’a fait arrêter de fumer après 13 jours. En partant à l’autre bout du monde vous remettez en question vos habitudes, les bonnes comme les mauvaises.

Alors soyez opiniâtre et profitez-en vous aussi.

Vous comprenez que richesse ne rime pas forcément avec bonheur

Venir d’un pays industrialisé et vivre avec 30€ par jour n’est pas gage de bonheur.

Et inversement : celui qui vit avec quelques centimes quotidiens n’est pas voué au malheur.

Le Koweït est un pays riche avec une forte monnaie mais il détient parallèlement l’un des records mondiaux d’obésité. Lorsque l’on grossit démesurément je pense qu’on le vit plutôt mal, mais cela n’engage que moi.

Comme le dit le proverbe : L’argent ne fait pas le bonheur mais y contribue largement ! Pour peu que vous soyez assez avisé pour vous en servir intelligemment.

Alors, argent ou bien être ?

Vous vivez pour vous et non pas pour les autres

Vous laissez libre cours à vos désirs

Vous apprenez combien il est important de respecter vos désirs. Vous osez autant dire « non » que répondre « oui » quand cela est nécessaire.

Le voyage vous éloigne des tabous français et vous vous laissez aller plus facilement devant ces visions différentes de la vie.

Occidental et thaïlandaise en couple

Vous vous souvenez que la vie est faite pour s’amuser !

Après avoir exploré le monde, vous vous rendez compte qu’il y a une multitude de choses à faire. Certains amis parisiens me disent : « On se fait chier ici ! » Peut-être ne sont-ils pas sortis de leurs tanières depuis longtemps. Ils se lassent de leur quotidien et en oublient les bonnes choses de la vie.

Le rire et l’amusement en font partie. Sortir de votre environnement vous redonnera cette joie de vivre que seule la découverte peut nous apporter.

Vous avez le temps de vous ennuyer ? Revoyez vos activités à la hausse ! N’oubliez pas que vous n’avez qu’une vie et qu’elle est courte !

Le voyage vous rend interactif

En voyageant seul, vous serez forcé de parler avec des gens que vous n’auriez même pas remarqués en temps normal ; et pas nécessairement de la même tranche d’âge que vous.

Vous vous ouvrez aux autres mais vous pouvez aussi partir facilement pour changer de fréquentations.

Rempart ville d'Avignon

Et bien contente de les avoir vécues !

Vous développez votre caractère

Les situations cocasses que vous vivez aident énormément au développement de votre personnalité.

Chaque problème rencontré vous apportera un peu plus d’expérience que vous n’auriez jamais acquise en restant dans les situations habituelles de votre vie quotidienne.

Vous gardez des souvenirs indélébiles

Non seulement le voyage vous sort totalement de votre monotonie, mais vous gardez en plus toutes ces images ineffaçables en mémoire, à moins de chopper Alzheimer…

Alors imaginez le nombre de souvenir heureux d’une nomade à plein temps comme moi peut emmagasiner en travaillant de partout dans le monde.

J’ai connu une grand-mère qui, en phase terminale de cancer, ne parlait plus que de son unique voyage de 2 semaines à Tahiti. Elle était partagée entre le bonheur de ce souvenir et le malheur de n’avoir vécu qu’un seul voyage dans sa vie.

Et vous ? Allez-vous attendre d’être sur votre lit de mort pour en profiter ?
Le voyage est le meilleur enseignant de la vie ! Raison pour laquelle tant de personnes partent de quelques mois à 1 an.

Fort de ces constatations nous pouvons dire que « voyage initiatique » est un pléonasme et ce n’est pas pour rien si celui-ci a autant marqué nos grands auteurs telles que Chateaubriand, Jules Vernes ou encore de célèbres peintres comme Delacroix.

Les leçons du voyage sont pléiades ! Si l’une d’entre elles non évoquée ici vous tient à cœur, n’hésitez pas à la partager dans les commentaires.

Haydée Bouscasse

 

 

Share This