Je préfère t’avertir tout de suite : lorsqu’il s’agit de trouver une niche rentable, la plupart des business en ligne échouent.

Et ils échouent méchamment.

Pourquoi ?

Eh bien, prends l’analyse réalisée par CB Insights.

Voici les principales causes d’échec qu’ils ont recensé chez les startups :

Oui…

42% des startups échouent parce qu’elles créent quelque chose dont les gens n’ont pas besoin ou ne veulent pas.

Sans compter les 17% de produits nuls.

C’est CHOQUANT.

Certaines d’entre elles ont collecté des fonds. D’autres ont été fondés par des entrepreneurs chevronnés…

Et pourtant, ils ont quand même fait cette erreur de base.

Alors, imagine les Web-entrepreneurs et infopreneurs qui se lancent en solo.

J’entreprends depuis 10 ans sur le Web, et j’ai vu un paquet de débutants faire la même erreur au moment de démarrer…

Ils créent un service, un produit ou un cours en ligne dont les gens n’ont pas besoin. Et naturellement, ils ne gagnent jamais d’argent.

Pourquoi cet échec est-il si fréquent ?

Disons que tu es comme la plupart des débutants :

  • Tu as une idée de produit ou de service.
  • Tu fais des recherches préliminaires sur les moteurs de recherche et tu te convaincs que c’est une bonne idée.
  • Tu en parles à tes amis ou ta famille. Et ils te disent :

« C’est une bonne idée ! Fonce ! »

  • Peut-être même que tu demandes conseil dans un groupe privé Facebook ou que tu en parles à quelques personnes au hasard. Et elles aiment aussi ton idée.

Alors, tu fonces.

Tu bosses dur. Tu poses de l’argent sur la table. Et lorsque tu lances ton offre…

RIEN, QUE DALLE.

Elle n’intéresse personne.

Arrivé là, tu te dis :

« Que s’est-il passé ? »

« Qu’est-ce qui a foiré ? »

Eh bien, tu as sûrement oublié l’une des étapes suivantes :

Ces prérequis sont cruciaux !

Ce sont eux qui détermineront l’efficacité des 3 Systèmes que tu mettras en place pour démarrer ton entreprise en ligne

Pour rappel :

Retrouve le détail de ces Systèmes – et la psychologie qui se cache derrière – dans mon Guide Ultime pour lancer un business en ligne rentable :

Mais pour l’instant, revenons à nos moutons…

Je ne m’attarderai pas sur la partie « Cible ton public », car elle dépend entièrement du problème que tu identifieras. « Cible » et « problème » sont intimement liés.

Et qui dit « identifier », dit RECHERCHER.

Tout tourne autour de la recherche…

Alors, comment effectuer ces recherches facilement ?

Voici le sommaire :

Trouve un problème RÉEL que tu peux idéalement résoudre

Regarde ces 2 exemples :

Ce que j’en déduis ?

Que certaines personnes parviennent à gagner de l’argent en ligne avec des idées peu conventionnelles – voire farfelues.

Et si elles peuvent gagner leur vie avec des jeux vidéo ou en poussant des pions sur un échiquier, tu peux très bien gagner la tienne en démarrant un business en ligne qui AIDE VRAIMENT les gens.

C’est ce que font les meilleurs entrepreneurs en ligne.

Ils résolvent des problèmes assez douloureux (ou dignes d’intérêt) pour lesquels les gens sont prêts à payer – et heureux de payer ! – afin d’obtenir la solution.

Des choses comme :

Nous avons tous (au moins) une idée de business qui sommeille en nous – quelque chose que nous savons faire – et que d’autres souhaiteraient pouvoir faire à leur tour – au point d’être ravi de payer pour cela.

Note que j’ai ajouté le mot « douloureux ».

Cette notion de douleur – ou de frustration – est la clé qui t’aidera à trouver une niche rentable.

Et c’est la toute première des 4 étapes que tu dois suivre pour trouver la tienne :

Étape 1 : Trouve la douleur

Lorsque tu tentes de trouver une niche rentable, tu dois commencer par rechercher activement une douleur que les gens ressentent.

Tous les excellents produits et services se concentrent sur la douleur.

Par exemple, pourquoi BlaBlaCar a-t-il autant de succès ?

Nous avons tous acheté un billet de train une fois dans notre vie. Et entre le trajet pour atteindre la gare, le prix du billet et les éventuels changements de trains, l’expérience peut-être souvent douloureuse…

Eh bien, Blablacar a résolu tous ces problèmes d’un seul coup.

Regarde nos produits :

▶ Les petits indépendants ne savent pas comment créer et gérer leur micro-entreprise. Rien que de déclarer correctement leur activité leur donne des maux de tête. Alors, imagine pour la gestion administrative au quotidien ou la TVA…

Tuto Micro leur permet de tout faire facilement.

▶ Les salariés qui souhaitent devenir indépendants en vendant leurs services (en parallèle, puis à temps complet) ne savent pas comment commencer et encore moins comment réussir. C’est douloureux…

1k1mois leur montre comment procéder étape par étape.

À chaque fois, nous avons trouvé la douleur en premier, et notre produit l’élimine.

Prenons un cas concret avec la perte de poids…

Douleur n°1 : La douleur de l’apparence :

Douleur n°2 : La douleur du poids post-partum :

Douleur n°3 : La douleur du mariage « raté » :

Maintenant, la question est :

Que vas-tu faire avec ces douleurs ?

Eh bien, cela nous amène à l’Étape 2…

Étape 2 : Trouve le bonheur

Une fois que tu as trouvé la douleur, trouve le bonheur ou le plaisir que les gens recherchent dans leur vie.

Les gens n’agissent que pour :

  1. Soulager leur douleur
  2. Rechercher leur bonheur/plaisir

Bien sûr, il y a divers degrés de bonheur…

Il peut s’attacher à un intérêt personnel > trouver l’âme sœur, gagner plus d’argent, se sentir mieux dans son corps.

Parfois, il est plus altruiste > faire du bénévolat, aider les gens, contribuer au bien-être de l’humanité.

Mais la finalité reste la même.

Les gens n’agissent concrètement que pour des choses qui leur procurent du bonheur, du plaisir, de la satisfaction, du soulagement – ou peu importe comment tu l’appelles de ton côté.

Le point essentiel ? Ils agissent parce qu’ils aiment la finalité de leur action.

Comment cela t’aide-t-il à trouver ta niche ?

Eh bien, tu vas te concentrer sur le bonheur que les gens ressentent en soulageant la douleur que tu as trouvée à l’Étape 1.

Pour notre cas concret de la perte de poids…

Bonheur n°1 : Le bonheur de l’apparence :

Bonheur n°2 : Le bonheur du poids de forme post-partum :

Bonheur n°3 : Le bonheur du bien-être pendant son mariage :

Maintenant, tu peux très bien faire l’inverse.

Tu peux commencer par trouver le bonheur, puis déterminer la douleur que les gens ressentent en recherchant ce plaisir spécifique.

L’ordre n’est pas vraiment important – tant que cette douleur et ce bonheur sont liés l’un à l’autre.

Ce qui nous amène à l’Étape n°3…

Étape 3 : Fais le lien pour trouver une niche rentable

Trouver une niche rentable, c’est trouver la solution qui permet aux gens de passer de la douleur au bonheur.

Ta solution comble le vide qui sépare les deux.

Et tu la fourniras sous forme d’information, de produit, de cours, ou de service.

C’est là que se trouve le profit !

Bref, tu dois te poser cette question :

« Quel est le bonheur souhaité par mon client lorsqu’il ressent une douleur – et comment puis-je lui permettre de l’atteindre ? »

Toujours avec la perte de poids :

Tu proposeras une solution du style :

Un programme de coaching :

« Comment atteindre son poids idéal pour rentrer à nouveau dans les fringues de ses 20 ans – et stabiliser ce poids sur le long terme sans régime contraignant. »

Un ebook :

« Comment perdre 5 à 10 kg à 2 mois de son mariage pour être parfaite le jour J. »

Un cours en ligne :

« Comment retrouver son poids de forme, son énergie et sa beauté après son accouchement. »

Petite remarque : tu peux lier un bonheur à plusieurs douleurs, ou vice versa.

Tu ne parviens pas à faire le lien entre une douleur et un bonheur ?

Prends simplement l’un des deux et INVERSE-LE !

Tu peux transformer la douleur en bonheur…

Par exemple, prends cette douleur :

« Mes ronflements nocturnes rendent folle ma conjointe qui m’oblige à dormir dans la chambre d’ami. Et mon apnée du sommeil me réveille régulièrement en pleine nuit. »

Comment en faire un bonheur ?

« Comment éradiquer définitivement ses ronflements pour retrouver des nuits sereines – et le lit de sa conjointe. »

Ou, tu peux transformer le bonheur en douleur…

Par exemple, prends ce bonheur :

« Je veux être suffisamment calé en espagnol pour pouvoir parler aux gens et me faire des amis quand je serais en Amérique latine. »

Transformé en douleur ?

« Je suis arrivé en Colombie, mais je ne connaissais pas un seul mot d’espagnol. Je n’arrivais même pas à commander à manger au resto. »

Étape 4 : Garantis la rentabilité de ta niche

Bah oui, dans « Trouver une niche rentable », le mot « rentable » n’est pas là pour faire joli…

Ça te parait évident ?

Alors, comment expliques-tu qu’autant d’entrepreneurs en ligne se cassent la gueule avec leur activité ?

Parce qu’ils n’ont jamais répondu clairement à ces deux questions :

  1. Mon client a-t-il la VOLONTÉ de payer pour ce que j’offre ?
  2. Mon client a-t-il la CAPACITÉ de payer pour ce que j’offre ?

C’est aussi simple que cela !

Par exemple, si tu souhaites enseigner à des ados de 18 ans (fauchés) « comment étudier », tu auras sûrement du mal à vendre quoi que ce soit.

Après – et seulement si tu réponds « oui ! » à ces deux premières questions – tu pourras t’en poser deux autres :

  • La taille de mon audience est-elle suffisamment grande ?

Car tu ne gagneras jamais assez d’argent s’il n’y a que 1000 personnes intéressées par ce que tu proposes (à moins de travailler dans le luxe).

  • Le sujet de ma niche est-il suffisamment large pour que je puisse créer beaucoup de contenu ?

Si tu enseignes « comment faire bouillir un œuf », tu seras très rapidement à court de choses à dire :

Voilà, tout est dit…

Je caricature, bien sûr, mais tu comprends le principe. ;)

Apprends à VRAIMENT connaître tes clients potentiels

As-tu remarqué une chose aux Étapes 1 et 2 ?

Pour trouver une niche rentable, j’ai utilisé des douleurs et des bonheurs tirés de témoignages réels.

Et c’est exactement ce que tu dois faire !

Tu ne vas pas supposer toutes ces choses…

Pour créer ton produit ou ton service, lancer ton site Web et espérer voir les ventes affluer, tu ne vas pas imaginer les problèmes des gens.

Non !

Passer directement de « J’ai une idée » à « J’ai mon produit, comment le vendre ? » sur la base de simples suppositions ne fonctionne pas !

Répète après moi :

« La vie est trop courte pour perdre mon temps à démarrer un business en ligne dont tout le monde se fout. »

Tu dois donc faire des recherches, mais pas n’importe comment.

Alors, commence par éviter ces deux erreurs…

Les 2 grosses erreurs au moment de trouver une niche rentable

Les études sont formelles…

Très souvent, les gens recherchent des informations qui confirment ce qu’ils croient déjà.

C’est ce qu’on appelle le « biais de confirmation ».

En clair, si tu recherches des infos, tu es bien plus enclin à repérer celles qui donneront un feu vert à ton idée plutôt qu’un stop.

Erreur n°1 : Tu sais que tu dois faire des recherches, mais tu les fais à l’envers.

Les infos que tu trouves peuvent confirmer que ton idée est bonne – mais elles t’induisent en erreur au niveau de sa rentabilité dans le monde réel.

Lorsque tu en parles à tes proches, tu as l’impression de faire des recherches, mais non…

Ils t’aiment, et ils te disent simplement ce que tu veux entendre – ou plutôt ce qu’ils pensent que tu veux entendre.

Et même lorsque tu demandes l’avis de personnes lambda sur internet, peu de gens te disent des vérités. La plupart t’encouragent en te disant que ton idée est « géniale » et tu n’entends plus parler d’eux.

Tout cela nous amène à la seconde erreur…

Erreur n°2 : Tu ne vas jamais chercher de véritables retours sur ton idée.

Tu orientes ton choix à partir de mauvaises sources d’informations.

Tu ne parles pas aux personnes susceptibles d’acheter.

En fait, tu ne sais même pas si quelqu’un sera vraiment enclin à payer pour ton produit ou service.

Et tu en subis les conséquences.

Sans compter un dernier problème…

Si par bonheur (ou par hasard) ton idée avait une petite chance de fonctionner sans l’avoir préalablement confrontée à la réalité, ce serait un aller simple pour le cauchemar des tactiques marketing.

Il n’y a qu’un moyen d’éviter ces pièges : passer du temps à connaître profondément tes clients…

Et ce, avant même d’écrire ta première ligne de texte ou de créer ta première vidéo.

La clé ?

Recherches Clients = Niche Rentable

Non, je ne parle pas de « trouver des clients » ici…

Je parle :

  • D’en apprendre un maximum sur les personnes que tu souhaites aider.
  • De creuser le plus profondément possible dans leur tête.
  • De t’immerger dans leur monde et leurs problématiques.

Bref, confronte-toi à ton marché en allant l’étudier.

C’est le pivot central autour duquel tournent tous les business en ligne rentables.

Ce sont les fondations de ton entreprise – son ADN.

Et tu dois faire ce travail de recherche AVANT de consacrer une seule minute à la construction ou la rédaction de quoi que ce soit.

Que dois-tu chercher concrètement ?

  • Qui sont tes clients ?

À quel type de population t’adresses-tu spécifiquement ?

Va au-delà du critère « hommes/femmes ». Pousse plus loin.

  • Où traînent-ils en ligne ?

Où récupèrent-ils leurs informations sur le sujet que tu souhaites couvrir ?

  • Quelles réponses recherchent-ils ?

Quels sont leurs espoirs/rêves, leurs douleurs/peurs, et leurs barrières/incertitudes par rapport à ton sujet ?

  • Comment parle-t-il de ce sujet ?

Quels sont les mots exacts qu’ils utilisent lorsqu’ils en parlent sur internet ou à leurs proches ?

Ces recherches prennent du temps ?

OUI !

Raison pour laquelle peu d’entrepreneurs les font sérieusement…

Pour être honnête, ce travail nous prend 60 à 80% de notre temps total de travail lorsque nous lançons une nouvelle offre – ou lorsque nous prenons en charge la stratégie de contenu d’un client qui n’a pas fait ce boulot.

Mais…

Apprendre à connaître ton public à ce niveau de profondeur – ce qu’il veut, ce qu’il pense, comment il parle – est (de loin !) l’investissement le plus précieux pour trouver une niche rentable ET démarrer un business en ligne.

Il déterminera TOUT !

  • La façon dont tu créeras tes produits et services > dont tu seras certain que tes clients veulent et ont réellement besoin.
  • La façon dont tu rédigeras tes pages de vente > qui amènera les gens à te remercier, même s’ils ne sont pas (encore) prêts à acheter.
  • La façon dont tu écriras tes articles et tes mails > qui donnera l’impression à tes lecteurs que tu lis dans leurs pensées.

Et c’est ainsi que tu obtiendras des réponses comme celle-ci :

Bref, tu construiras une relation authentique avec ton audience, tu iras bien au-delà de la simple vente et tu te créeras des clients à vie.

Deux manières de faire tes Recherches Clients

Concrètement, tu as deux méthodes pour étudier ton marché en profondeur.

Les deux sont complémentaires et doivent utilisées dans cet ordre :

Méthode 1 : La Recherche Clients « Passive »

Il s’agit d’aller récolter un max d’informations liées à ton domaine/sujet déjà présentes sur internet.

(C’est ce que j’ai fait pour mon cas concret sur la perte de poids.)

Fouille sur les canaux suivants :

  • Google pour étudier tes concurrents, leur cible, leurs offres, leurs articles – et les commentaires de leurs lecteurs.
  • Amazon pour trouver des produits et décortiquer les avis des consommateurs.
  • Les forums et groupes Facebook pour éplucher les fils de discussion.

Ton objectif est d’identifier les différents types de prospects qui ressentent une douleur ou un bonheur reliés à ton idée – puis de récupérer leurs paroles, leurs expériences, leurs citations, leurs anecdotes révélatrices, etc.

Fais ce boulot et tu récolteras de l’or !

Sans compter que tu te démarqueras de 90% des entrepreneurs qui ne le font pas.

À force de lecture, tu accumuleras les données et tu remarqueras des schémas récurrents qui te permettront de trouver une niche et de l’affiner.

Les leçons 5 et 6 de notre cours gratuit pour trouver ton idée profitable t’aideront à réaliser ces actions :

Maintenant…

Même si cette méthode de recherche est excellente, elle a ses limites :

  • Tu ne sais pas qui sont vraiment ces gens qui écrivent.
  • Beaucoup de gens disent d’énormes conneries sur internet.
  • Certains mentent… tu ne sais pas s’ils disent la vérité ou juste ce que veulent entendre les autres.

Tu dois donc prendre toutes ces infos avec du recul et passer à la seconde méthode.

Méthode 2 : La Recherche Clients « Active »

Cette fois-ci, tu ne vas plus te contenter de faire des copier/coller de paroles de personnes lambda trouvées sur internet.

Il s’agit de parler à de vraies personnes.

Tu vas donc prendre le temps de contacter des gens en direct pour obtenir des informations de première main concernant ton idée.

  • Qui peux-tu appeler pour lui poser des questions ?
  • À qui peux-tu parler de vive voix.
  • Qui peux-tu inviter à boire un coup ou à déjeuner pour en parler.

Grâce à tes recherches passives, tu sauras plus facilement à qui t’adresser – et où trouver ces personnes.

Au-delà de trouver une niche rentable, c’est la seule et unique façon de :

  1. Créer des offres de produits et services qui se démarqueront des centaines (milliers !) d’offres déjà existantes sur ton marché.
  2. Créer un marketing ciblé au laser qui donnera une envie irrésistible à tes prospects d’acheter tes produits et services.

Passe à l’action

Haydée prête à passer à l'action.

Résumons ce que tu dois faire dans l’ordre pour trouver une niche rentable :

Utilise la méthode « Douleur/Bonheur/Lien » pour trouver un problème que tu peux idéalement résoudre.

Ton objectif > Trouver des idées de niches assez prometteuses en fonction de ton intérêt et de tes connaissances.

Note que tu utiliseras déjà la Recherche Clients « Passive » pour t’y aider.

Tu peux également utiliser mon cours gratuit pour trouver une idée profitable. Les leçons 3 et 4 te donneront des tactiques supplémentaires pour identifier des problèmes et les transformer en idées nichées.

Une fois fait…

Soumets ton idée à la double question du paiement :

« Est-ce que les gens auront la capacité et la volonté de payer pour mon idée ? »

À ce stade, tu peux simplement le supposer.

Ton objectif > Ne pas perdre plus de temps en recherches avec une idée qui ne payera jamais tes factures.

Ton idée passe le test ? OK…

Affine ton idée en poussant plus loin ta Recherche Clients « Passive ».

Ton objectif > Récupérer des témoignages en ligne rattachés à ta niche.

C’est ici que tu identifieras les espoirs/rêves, douleurs/peurs, barrières/incertitudes SPÉCIFIQUES à ton prospect idéal.

C’est aussi à ce stade que tu modifieras, approfondiras et ajusteras ta niche (cible et problème) grâce à tes découvertes.

Passe à ta Recherche Clients « Active ».

Ton objectif > Interviewer de vrais prospects pour obtenir des infos de première main.

Cette dernière étape OBLIGATOIRE te permettra :

  • De creuser au plus profondément de l’esprit de personnes extrêmement ciblées par rapport à ta niche.
  • De créer une offre taillée sur mesure pour tes prospects – celle qu’ils achèteront avec plaisir.
  • De créer le meilleur marketing avec les mots EXACTS qui résonneront juste à l’oreille de tes prospects et déclencheront leurs émotions.

Haydée

 

Share This